Previous month:
avril 2007
Next month:
juin 2007

ZEN

Puisqu'on arrive au terme de cette longue campagne, et avant d'entamer la suivante qui nous mènera à l'élection de l'Assemblée nationale, je voudrais remercier tous ceux d'entre vous qui sont venus sur le calepin, certains tous les jours, et dont le nombre a été pour moi un encouragement constant à chercher les informations, trouver les thèmes, ajuster les formules... J'espère vous avoir apporté ce que vous cherchiez : un regard sur l'actualité, un peu d'humour, quelques arguments utiles... Vous avez souvent été plus de 100 par jour !!!

J'ai pris beaucoup de plaisir parce que nous avions aussi une campagne hors du commun : un candidat exceptionnel, Nicolas SARKOZY, qui a porté le débat avec énergie et brio, une sparring-partner inédite et source inépuisable de rebondissements, enfin un parterre de concurrents qui ne laissent pas indifférents même si je les ai souvent passé par pertes et profits.

"En attendant SARKO", je vous conseille pour ces quelques heures pendant lesquelles le "tumulte" va s'arrêter, de prendre la "zen attitude". Vous pouvez toujours vous livrer au délicieux exercice des pronostics et faire des paris, histoire de boire un coup :" Alors, Sarko : 53, 54, 55 ? voir plus si affinités !"

Allez, on croise les doigts. A bientôt sur le calepin.

                                                             Daniel.


INDIGNE

La fin de campagne de CRUELLA-CASSANDRE confine au pitoyable. Ses appels tous azimuts sont pathétiques et si elle ne s'en tenait qu'à cela, ce serait compréhensible. Difficile d'admettre la défaite annoncée. Mais ce qui n'est pas tolérable, c'est le discours qu'elle tient à l'égard de Nicolas SARKOZY, comme si elle cherchait à provoquer l'irréparable pour pouvoir dire ensuite :"je vous l'avais bien dit !". Pourquoi serait-il dangereux ? Son discours est qualifié de "brutal" comme si dire la vérité n'était pas supportable. C'est la droite "dure" : on voudrait bien savoir ce que sous-entend cette expression.

Assez de diabolisation ! Assez de cette incitation tacite à la guerre civile ! La tâche sera suffisamment difficile ensuite pour qu'au moins on n'en rajoute pas. Ce n'est pas avec des bons sentiments qu'on résoudra le problème des jeunes des banlieues. Ce n'est pas en criant "haro" sur les "riches" qu'on facilitera le redressement de la France. Mais c'est bien parce qu'elle et ses amis n'ont toujours rien compris à l'exaspération des Français qui en ont assez du système social d'égalitarisme forcé, que les voix se portent sur son concurrent. Attention au réveil du peuple de France, il pourrait bien ne pas accepter qu'on remette en cause, d'une façon ou d'une autre son verdict. Puisqu'on a à faire à une donneuse de leçon de démocratie et d'esprit républicain, j'ai envie de lui dire :"charité bien ordonnée commence par soi-même !".

Ce que j'ai entendu ce soir sur France 3 un peu avant 20 heures n'est pas digne d'une candidate qui prétend exercer la magistrature suprême.

                                                         


N'IMPORTE QUOI !

Chez papy GOUA, on ne fait pas dans la dentelle. On trouve sur le blog du PS local des considérations sur Nicolas SARKOZY tellement excessives qu'elle en sont pitoyables ! Qu'on en juge :

"Le fascisme est-il de retour avec un visage déguisé ? A-t-il évolué vers une forme "moderne", débarrassée de l'anti-sémitisme ? Les observateurs, comme Robert Badinter, notent qu’un candidat conserve les mêmes principes et les mêmes méthodes: autoritarisme, culte de la répression, mépris de la démocratie, propagation de la haine, désignation de boucs émissaires, et absence de scrupules ("la fin justifie les moyens")….Ainsi, Mr Sarkozy n'est pas anti-sémite (au contraire), mais il serait violent, agressif, insiste sur les menaces et la répression, et semble insupporter les opinions différentes de la sienne. L’ancien Garde des Sceaux de Français Mitterrand, père spirituel de l’abolition de la peine de mort en France rappelait à Nantes que ce candidat se prévaut des 2 philosophes qui ont inspiré Pétain pour justifier la pratique de l’eugénisme et la sélection génétique des individus : Maurras et Barrès !

Une autre caractéristique du fascisme semble pouvoir être reconnue, Nicolas Sarkozy ne cesse de stigmatiser des catégories de personnes en les désignant à la vindicte publique et en divisant les unes contre les autres diverses catégories de français. Parmi les « boucs émissaires, citons en vrac : les jeunes des banlieues (les "racailles", à nettoyer au "karscher"), les "assistés", "ceux qui se lèvent tard", les "soixante-huitards" et l'esprit de Mai 68 (cause de tous les maux français selon Sarkozy), les consommateurs de drogues douces, les syndicalistes ("ces braillards", dit-il), les défenseurs des droits de l'homme, les fonctionnaires (« en supprimer un sur deux" ... pour commencer !)"

Vous avez bien lu, sous des dehors lettrés et informés, ce texte pratique des amalgammes inacceptables. Le Maire de Trélazé, qui est adhérent du PS, et qui a fait venir récemment la poupée BARBIE pour tenir des propos du même acabit, ne se grandit pas dans cette affaire. Au fond, tant mieux !

Ceux qui parlent aussi aisément du fascisme, savent-ils seulement ce que c'est ? Je les renvoie volontiers à leurs cours d'histoire, visiblement, ils ne savent pas de quoi ils parlent. Ceux qui tiennent de tels propos véhiculent de la haine plus que des convictions et font surtout preuve de sectarisme. Drôle de manière de vouloir une France apaisée, alors qu'ils insultent plus de 11 millions de citoyens qui ont voté SARKOZY au 1er tour. Qu'ils ne viennent pas pleurer lundi prochain. Ils auront récolté ce qu'ils ont semé :"qui sème la haine, récolte le rejet !".

                                                   


APRES REFLEXION

Les retombées du débat sont plus impressionnantes que ce que l'on pourrait penser. Tout ce que j'ai entendu autour de moi me conforte dans l'idée que c'est Nicolas SARKOZY qui en tirera les dividendes. Mme INCANTATION a dignement succédé à la "mère emptoire" alias Martine AUBRY. Presque toujours dans l'incantation, elle a fait surtout preuve de l'effronterie de la petite fille révoltée contre l'autorité paternelle qu'elle est restée. Elle sait mentir avec un aplomb impressionnant. Elle agresse pour ne pas avoir à répondre aux vraies questions. Bref, si la gauche est contente, tant mieux pour elle. Les partisans de Nicolas SARKOZY aussi et ils ne tarderont pas à vérifier les effets du débat dans les sondages avant le résultat de dimanche. Sûr de lui, clair, précis, avec un calme à la hauteur de la suffisance venimeuse qu'il devait affronter, il a fait la preuve que le costume présidentiel n'était pas trop grand pour lui.

Scoop : Bayrouette ne votera pas Sarko ! si c'est pas du réchauffé, je me fais évêque ! Je me demande bien ce que ça va changer. A mon avis, il vient de déplacer une voix !

                                                                                  


J'AI VU LE MATCH...

P1010054 Premières impressions avant d'aller dormir.

Un débat sans concession de part et d'autre. la candidate socialiste avait plus à prouver et a été de ce fait plus offensive, au point de "perdre ses nerfs". Par contre, Nicolas SARKOZY a semblé en permanence en "garder sous le pied". C'est lui qui a été le plus synthétique et le plus capable de recul sur le débat lui-même. En face, une mécanique froide, constamment en "posture" et qui se refuse à voir en son adversaire un être humain, se contentant de le réduire à un émetteur d'idées.

P1010055Sur le discours, chacun a été fidèle à lui-même : Nicolas, à question posée, réponse précise et cadrée ; que dire de plus  ? qu'il a été constamment dans la peau d'un président potentiel qui sait où il veut en venir.

P1010052Son interlocutrice ne répond pas à la question posée et s'engage dans une logorrhée où une idée en entraîne une autre. Elle procède par associations d'idées et il devient dès lors difficile de l'arrêter. Je change de sujet et je noie le poisson ! C'est ainsi qu'elle répondra à la question sur les institutions... 2 heures après ! Autre caractéristique, elle est très souvent dans le "péremptoire" : il suffit d'affirmer la solution sans dire comment on fera concrètement. La clé du système Royal, c'est les "partenaires sociaux". Bernard Thibault, si jamais elle est élue, tes vacances sont foutues ! Enfin, elle a confirmé son penchant pour la logomachie pleurnicharde où il est question des pauvres, des défavorisés, de justice, .... Mais pleurer sur le sort des malheureux n'a jamais constitué une politique en leur faveur.

Enfin, on aura appris qu'elle envisage de taxer les profits boursiers. Sans qu'on sache de combien ni sur quelle assiette... Les socialistes, ce sera toujours "bonjour les impôts" et en ce domaine ils ont une imagination féconde et imbattable. Ce n'est pas pour autant un gage d'efficacité économique .

Si elle voulait le diaboliser, elle a complètement perdu son pari. En définitive, c'est lui qui a paru le plus humain des deux. En durcissant le débat, elle s'est montrée venimeuse et capable de "cogner", mais est-ce cela qu'on attend d'un Président ?

Pas de ko, mais victoire aux points pour Nicolas SARKOZY.Je suis évidemment peu objectif, mais je serais étonné que la face du monde en soit changée.

                                       

                                                                                                                                       


ROSELYNE ON LINE....

P1010038Elle court, elle court ... la campagne. Roselyne BACHELOT se dépense sans compter dans cette dernière ligne droite.

aujourd'hui, elle anime le "chat" des internautes d'Ouest-France de 11H à midi et est en direct sur Canal+ pour un débat avec Christiane TAUBIRA dans "En aparté".

Demain, jeudi 3 mai, elle sera sur i-tV dans "la politique en chiffres" avec Valérie Astruc et Sylvie Pierre-Brossolette, pour un débat avec Arnaud MONTEBOURG.

Pour la soirée du 6 mai : elle sera à 20H30 sur le plateau de France 3 et à 22H sur TF1.

Lundi 7 mai : lever aux aurores pour une interview "la Matinale" de Canal + entre 7H30 et 8H (direct)  et débat sur LCP-AN de 13H à 14H....  Ouf.

P1010037C'est fini ? non, non, non. On redemarre pour les législatives dans la foulée ! Réunion du staff vendredi 11 mai à 10H...

Lancement de la campagne le même jour à 11H30 à la permanence, rue Lardin de Musset.

Pour Roselyne, le "combat est une fête".... vraiment  !  Vous en doutiez ?

                                                                                                      

                                                                              


ON ELIMINE

Elysee1Au premier tour on choisit, au second, on élimine. Ainsi en va-t-il pour beaucoup d'électeurs, dans les élections à deux tours. Pour tous ceux qui n'ont pas voté dès le premier tour pour Nicolas SARKOZY ou Mme ROYAL, il faut procéder désormais par élimination.

La difficulté pour la candidate socialiste c'est de faire converger vers elle des votes aussi différents que ceux de François BAYROU et Olivier BESANCENOT. Les gauchos, pour se motiver, ont choisi de transformer le deuxième tour en referendum anti-sarko. "Tous sauf Sarko". Le message est repris par la principale intéressée qui tente de surfer sur la pseudo "colère" qu'elle sent monter. C'est un message de haine entièrement fabriqué contre la personne de Nicolas SARKOZY, comme l'explique très bien Eric BESSON... en connaissance de cause.

Mais le vote éliminatoire existe aussi à l'encontre de Mme ROYAL : il repose sur son "incompétence notoire", et il ne rassemble pas que des gens de droite ou du centre. L'un des plus sévères à s'être exprimé sur l'antenne d'une radio périphérique, c'est Jacques SEGUELA, qui votera pour SARKOZY dans l'intérêt de la France, la candidate étant entourée de "branquignols"...

Dans cet exercice, c'est la gauche, comme d'habitude qui est sectaire et donneuse de leçons. Promettre une France pacifiée et apaisée par la seule magie de l'élection, quand des armes de guerre circulent dans les banlieues, c'est faire de l'angélisme ou tromper les Français. Comment prendre au sérieux de tels propos quand on même temps on mène une campagne bien orchestrée et relayée pour attiser la haine sur une personne, et jouer sur les peurs. Après ça, on nous vantera la France solidaire, la "France présidente". Le vote SARKOZY exprime aussi une certaine forme d'exaspération, elle ne l'a toujours pas compris.

Haine fabriquée contre incompétence notoire. Le choix est vite fait !

Dimanche dernier, Henri SALVADOR, à Bercy, aurait pu chanter :" elle est toujours derrière, derrière ...."   

                                                                  


BONS MOTS ET AUTRES FORMULES...

De l'actualité, des réunions, je ne vais pas vous faire des compte-rendus que vous pouvez trouver partout. simplement quelqes impressions et formules à retenir....

Vendredi dernier à Beaucouzé : "Je suis en colère", c'est Hervé de CHARETTE, propriétaire du label UDF. "Ils s'accrochent l'un à  l'autre comme deux noyés", ça c'est Roselyne BACHELOT évoquant le débat BAYROU-ROYAL. "Un moyen de cacher la creusitude de son programme" : l'agitation de Ségolène vue par Christophe BECHU. La formule de Xavier BERTRAND que je préfère :" et je vais vous dire aussi comment on va faire".

Sur les plateaux de télé, il y en a deux qui montrent un sacré tempérament : Rachida DATI qui n'a pas laissé une seule chance à Arnaud MONTEBOURG et Valérie PECRESSE qui a renvoyé Michel SAPIN à son idéologie et à sa méconnaissance de la réalité.

Aujourd'hui, la candidate socialiste appelle à la rescousse tout ce que la France compte d'artistes BoBo, et à Charléty. Pour rappeler que la gauche avait espéré prendre le pouvoir en 1968.... On connait la suite !

                                                               


LE GRAND DEBAT

Un super moment de politique à ne pas manquer. Pour le "grand débat" la fédération de Maine-et-Loire organise une retransmission sur grand écran avec buffet à 5€ .... Ensemble, tout est possible ! Retrouvons-nous nombreux avec les élus pour vivre ce temps fort, le plus fort, de la campagne présidentielle, et soutenir à distance notre champion .

Et pourquoi pas une tablée de Bartholoméens !!!!! Vous pouvez me téléphoner demain matin au 02 41 93 08 83, je regrouperai les inscriptions jusqu'à midi.

L'évènement a lieu à la salle VENTURA à AVRILLE à partir de 19h30.

Inscriptions :  permanence UMP, tel : 02 41 36 09 44 - fax : 02 41 25 29 06 Courriel : permanence.ump49@wanadoo.fr