LA FRANCE SOUS TUTELLE
TSIPRAS… P’TIT BRAS !

LE PETIT COURS D’ORTHOGRAPHE

Bonnet_d_ane

LES HOMOPHONES GRAMMATICAUX

A partir  d’aujourd’hui et pour quelques exemplaires, le « petit cours » va s’intéresser aux « homophones grammaticaux », vous savez tous ces petits mots qui se prononcent pareils mais qui s’écrivent différemment tels que « ce » et « se », « s’est » et « c’est », « on » et « ont », « et » et « est », « son » et « sont »… Ils sont la cause de bien des fautes d’inattention ou de méconnaissance mais ce n’est jamais sans dommages pour le sens de ce qui est écrit.

Il existe d’autres homophones qui sont liés au vocabulaire et que l’on appelle pour cette raison « homophones lexicaux » comme par exemple « chaos/cahot », « chair/chère »… Enfin, nous avons aussi quelques « expressions homonymes » sources de confusion orthographique telles que « bien tôt / bientôt », « avoir à faire/ avoir affaire », « davantage/d’avantage »…  Nous aurons l’occasion de les croiser dans notre programme le moment venu.

Pour bien comprendre, nous allons prendre deux précautions :

-          Nous rappeler de petites séries grammaticales usuelles :

+ les possessifs toujours devant un nom : mon,  ton, son / ma, ta, sa / mes, tes, ses / notre, votre, leur / nos, vos, leurs.

+ les démonstratifs (adjectifs) devant un nom: ce, cet, cette, ces.

+ les démonstratifs (pronoms) qui fonctionnent avec un verbe : ce, c’, ceci, cela, celui-ci, celui-là, ceux-ci, ceux-là, celles-ci, celles-là.

+ les pronoms personnels compléments : me, te, se, nous, vous, se

-          Nous souvenir d’un « truc » intangible pour vérifier ou choisir :

+ un verbe se conjugue et je peux donc changer soit sa personne, soit son temps : il s’est levé >> je me suis levé/ il s’était levé. Donc, « s’est » peut devenir « s’était » ou « se sera » et j’élimine « ses ou ces ». Souvent cette vérification permet de choisir l’orthographe adéquate.

 

1er cas : ces / ses

« Ces » placé devant un nom, sert à montrer : « Ces outils sont pratiques » (dans votre tête vous vous représentez l’image de l’index et du pouce tendus pour montrer, formant un « c »). Le nom qui suit est au pluriel, évidemment.

« Ses » placé devant un nom indique la possession : je peux penser >> « les siens » = « Il a pris ses outils ». Autre vérification : si c’était moi, je dirais « j’ai pris mes outils ». Donc c’est la série : « mes, tes, ses ».

 

Complétez les phrases suivantes par « ces » ou « ses » :

Connais-tu … gens qui arrivent ?  -  Cette mère sort toujours avec … filles. - … chaussures, qui sont en vitrine, me plaisent beaucoup. -  Pierre a mis … chaussettes trouées. – Comment voulez-vous le retrouver dans … fourrés ? - … routes sont très sinueuses. – Comme … appels restaient sans réponse, elle se tut et s’assit. – Il fixa les éperons à … bottes et sella ce cheval. – Il enfila … bottes et sella son cheval. - … paquets contiennent du thé produits par … cousins. -  La limite des champs est marquée par … bornes. – Nous lui avons parlé, mais il n’a pas dit quels sont … projets. – Il a présenté tous … projets qu’il venait de trouver dans l’armoire. – A qui sont … deux voitures en stationnement interdit ?

 

2ème cas : ce / se

« Ce » a deux utilisations :

-          Devant un nom : c’est le démonstratif qui sert à montrer. « Ce travail ne me plait pas » : je peux le remplacer par un autre démonstratif en variant le genre ou le nombre = « cette tâche ne me plait pas », « ces travaux ne me plaisent pas ».

-          Devant un verbe (être le plus souvent) : il veut dire « cela » = « c’est beau » >>> « cela est beau ».

« Se » est toujours devant un verbe, comme pronom personnel complément : « il se lave », « ils se servent » >>> pour vérifier, je fais varier la personne : « je me lave », « nous nous servons ». Il appartient donc à la liste : me, te, se, …

Retenons une expression : « ce qui, ce que »

 

Complétez les phrases suivantes par ce, se, c’, s’ :

… soir nous irons au cinéma. - … petit camion est très maniable. - Il faut … mettre au travail. – Elle … laissa tomber dans un fauteuil. – Racontez-moi … long voyage. – Il … mêle souvent de … qui ne le regarde pas. – On … met à table. - … sentiment t’honore. – Quand cessera-t-il de … plaindre ? – Il ne … doute pas de … qui l’attend. – Dis-moi … que tu veux.- Elle … sentait capable de réussir. - … vieux cerisier n’a pas donné de fruits cette année. - …est difficile ! – Avez-vous signé … contrat ? – Il … coucha presque aussitôt. – Il … est souvenu que … était l’heure du match ! – Que … disent-ils ? – Tout … sait. - … souvient-il de … qu’il a fait ? – Les deux femmes … sont arrêtées.

 

 

Et voici le corrigé :

 

Complétez les phrases suivantes par « ces » ou « ses » :

 

Connais-tu ces gens qui arrivent ?  -  Cette mère sort toujours avec ses filles. - Ces chaussures, qui sont en vitrine, me plaisent beaucoup. -  Pierre a mis ses (ou ces)* chaussettes trouées. – Comment voulez-vous le retrouver dans ces fourrés ? - Ces routes sont très sinueuses. – Comme ses appels restaient sans réponse, elle se tut et s’assit. – Il fixa les éperons à ces bottes et sella ce cheval. – Il enfila ses bottes et sella son cheval. - Ces paquets contiennent du thé produits par ses cousins. -  La limite des champs est marquée par ces bornes. – Nous lui avons parlé, mais il n’a pas dit quels sont ses projets. – Il a présenté tous ces projets qu’il venait de trouver dans l’armoire. – A qui sont ces deux voitures en stationnement interdit ?

 

*les siennes ou celles-ci ?

 

 

 

Complétez les phrases suivantes par ce, se, c’, s’ :

 

Ce soir nous irons au cinéma. - Ce petit camion est très maniable. - Il faut se mettre au travail. – Elle se laissa tomber dans un fauteuil. – Racontez-moi ce long voyage. – Il se mêle souvent de ce qui ne le regarde pas. – On se met à table. - Ce sentiment t’honore. – Quand cessera-t-il de se plaindre ? – Il ne se doute pas de ce qui l’attend. – Dis-moi ce que tu veux.- Elle se sentait capable de réussir. - Ce vieux cerisier n’a pas donné de fruits cette année. – C’est difficile ! – Avez-vous signé ce contrat ? – Il se coucha presque aussitôt. – Il s’est souvenu que c’était l’heure du match ! – Que se disent-ils ? – Tout se sait. - Se souvient-il de ce qu’il a fait ? – Les deux femmes se sont arrêtées.

 

 

Commentaires

WARGNIER

Une petite révision bien utile, du moins pour ceux et celles qui ont pris le temps de lire ce PETIT COURS D’ORTHOGRAPHE...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)