LA GUEULE DE BOIS DE L’ECONOMIE BRITANNIQUE
LA SEMAINE D’ARCHIBALD

ET SI DSK N’ETAIT QU’UN MIRAGE ?

  Dominique-strauss-kahn

Une bonne cote ne fait pas l’élu. Beaucoup d’hommes politiques sont payés pour le savoir. Encore plus quand celle –ci trouve son socle dans le camp d’en face. Il arrive alors l’instant de vérité pour s’apercevoir que les bons scores fondent comme neige au soleil dès que les choses se concrétisent. J’ai encore en mémoire la vertigineuse descente aux enfers de Simone Veil quand elle prit la tête d’une liste pour l’élection au Parlement européen. Il était temps que la campagne s’arrête. Elle obtint tout juste le résultat que sa famille politique pouvait espérer, l’UDF de l’époque, en l’occurrence.

Le phénomène DSK y ressemble beaucoup. Alors ira ou ira pas ? La seule chose qu’il pourrait dire aujourd’hui c’est qu’il n’y va pas. Toute autre réponse lui vaudrait de sérieux ennuis avec l’institution qu’il préside. Mais visiblement les petits cailloux blancs qu’il sème par l’intermédiaire de son entourage ne sont plus suffisants. La nature a horreur du vide et la primaire socialiste provoque le trop plein de candidats : dans ce théâtre particulier, les absents ne peuvent pas jouer leur rôle ! Et donc la cote s’effrite. Plus DSK attendra et restera silencieux, plus ceux qui aimeraient voir sa candidature prendre corps vont en douter.

S’il attend le mois de juillet, le paysage risque bien d’avoir sérieusement changé. Déjà, des sondages annoncent que Martine Aubry lui passerait devant dans un 2ème tour de la primaire. Le pilonnage en règle du « méluche » et consorts, les petits traquenards « amicaux » qui lui sont tendus par « Chabrichou » du Poitou, finissent par produire leur effet, en particulier sur l’électorat de gauche. De quoi le faire reculer au moment de franchir le Rubicon. Et « con » il a oublié de l’être. La question que tout le monde se pose tient en effet à sa condition actuelle en regard de celle qu’il pourrait trouver : pourquoi irait-il lâcher un poste où il se « régale » et réussit plutôt bien, assuré pratiquement de son renouvellement, largement plus lucratif que la modeste fonction de Président français, pour une campagne de « merde » où il est assuré finalement de ne pas passer le tour de chauffe ?

S’il garde le silence, c’est probablement pour que Martine Aubry garde les coudées franches et deviennent la candidate incontestée dans son camp. C’est le seul avantage que l’on peut comprendre, parce qu’il joue contre lui. Or La 1ère Secrétaire a encore besoin de temps pour s’imposer. Et surtout elle espère gagner les cantonales ce qui l’auréolerait un peu plus et lui permettrait d’entrer en lice dans de bonnes conditions.

Quant à DSK, comme le calendrier de la primaire est pour lui un vrai traquenard, il pourra toujours arguer de ses hautes responsabilités et de l’importance d’être encore en place pour le G20 qui se tiendra à l’automne en France.

Mon avis : il faudrait vraiment que tout s’écroule à gauche et qu’il soit appelé en « sauveur » pour qu’il se mette dans le bain infernal. Etre « l’Homme providentiel », ça, ça flatte l’égo !

Les choses peuvent encore changer. Le monde étant ce qu’il est et à la vitesse où les chefs d’Etats sont « dégagés »…. On ne peut être sûr de rien !


Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)