« PETITES NOTES D’ECONOMIE | Accueil | TANT PIS SI CA DERANGE ! »

28 octobre 2009

Commentaires

Marcel Moulan

je crois qu'il faut être très nuancé sur ce dossier. D'abord la restauration n'est pas un métier facile; un jour un restaurant est plein et refuse des clients, le lendemain pas un couvert...les heures ne sont pas comptées et le travail se fait souvent au moment où les autres ne travaillent pas...les salaires ne sont pas forcément élevés compte tenu des heures travaillées...ensuite il faut laisser du temps aux restaurateurs pour que le contrat moral avec l'état soit respecté. En effet certains avaient déjà fait des efforts avant la baisse de la TVA non par philanthropie mais simplement pour pouvoir survivre et donc pour nombre d'entre eux cette baisse de la TVA leur a seulement évité le dépot de bilan.
N'oublions pas que la restauration n'est plus ce qu'elle a été: en ces temps de crise, moins ou plus de repas d'affaires et moins de sorties pour les particuliers ou sorties budgétairement limitées. Certains restaurateurs qui jouent le jeu, ont d'ailleurs adapté les baisses sur des menus ciblés ou sur des parties de leur carte. Je suis persuadé que la profession mettra en oeuvre les mesures qui s'imposent dans les mois qui viennent.
Marcel

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)