DRÔLE DE CLIMAT POLITIQUE !
C’EST A LA FRANCE QU’IL FAUT DONNER SA CHANCE !

XAVIER BERTRAND : LA DROITE HUMAINE ET CHALEUREUSE !

P1160696

 

Hier, jeudi, Xavier Bertrand était de passage à Tiercé, près d’Angers pour soutenir la candidate de l’Union de la droite et du centre, Caroline Fel. C’est le porte-parole d’une droit humaine et chaleureuse, telle qu’on l’aime, qui est venu à la rencontre des Angevins, pour  les convaincre que la  représentante de notre famille politique, qu’il connait bien, a toutes les qualités requises  pour être André Seguin001une bonne députée, mais aussi parce qu’elle est porteuse des valeurs et du meilleur programme pour l’avenir de la  France. Ancré dans la réalité où son message trouve tous ses supports, Xavier Bertrand,  veut être le représentant d’une droite qui parle à tous.

Il a été accueilli par André Seguin, maire de Tiercé et candidat suppléant, qui a rappelé l’importance de l’échéance des législatives pour les cinq prochaines années : ne pas oublier la dette et les déficits, et tous les maux qui accablent notre pays pour lesquels il faut d’urgence apporter des solutions, tels le chômage  ou  encore le terrorisme.

Caroline Fel  a enchainé pour se présenter et expliquer les raisons de sa candidature. Caroline Fel 1001 D’abord, c’est une angevine qui est née et a grandi dans le centre d’Angers, au coeur de la circonscription. Les  valeurs qu’elle porte, elle les tient de sa famille, de ses parents auxquels elle rend un hommage émouvant, une école du service aux autres pour elle. Elle se reconnait dans le gaullisme de Philippe  Seguin, par sa dimension sociale et son attachement à l’indépendance de notre pays. C’est une femme à l’esprit ouvert, attachée aux valeurs qui fondent notre courant politique : la famille, le travail, la solidarité qui doit se traduire par une attention aux plus fragiles d’entre nous,  l’autorité et le mérite, et évidemment par-dessus tout, la liberté qui ne va pas sans la sécurité. Ses priorités : l’éducation et l’emploi. L’éducation parce qu’elle garantit à chacun le choix de son destin, l’emploi parce que pouvoir vivre de son travail est la première des dignités.

Xavier Bertrand 1001Xavier Bertrand aborde ensuite son propos en se faisant pédagogue : il commence par questionner le public présent pour connaitre les raisons que chacun avance pour justifier son soutien à Caroline Fel. Les réponses fusent et sont multiples : fidélité, valeurs, famille, emploi, … Et c’est à partir de ces réponses concrètes qu’il bâtit son argumentaire. Non sans préciser : « Laissez parler votre coeur, c’est comme cela que vous serez le plus convaincant ! ». C’est alors « l’homme du concret » qui s’exprime à la lumière de ses expériences de terrain, avec une conviction chevillée au corps : c’est le projet de la droite et du centre qui est le meilleur pour notre pays. Il commence  par décliner  les  deux rôles du député.  D’abord l’ancrage local, car le parlementaire est celui qui dispose  d’un pouvoir et de relations dont il doit faire profiter ses concitoyens quand  ils sont confrontés  à des difficultés face à l’administration ou dans des démarches bloquées par les arcanes dont notre pays est le spécialiste. L’ancrage local et l’engagement de disponibilité voilà deux cases que Caroline Fel peut cocher. Le député est ensuite un législateur.  Au parlement il doit être porteur d’idées et de convictions : Xavier Bertrand va en profiter pour passer en revue les principaux points du programme des Républicains. Tout le monde est d’accord  pour augmenter les effectifs des forces de sécurité, à condition de faire respecter l’autorité, mais à quoi cela servirait-il si en même temps on ne règle pas la carence de la  justice dans l’application des peines et si on ne complète pas le dispositif en le renforçant par  les lois nécessaires, ainsi  le rétablissement des peines planchers ou la mise en œuvre plus importante des Travaux d’Intérêt Général. Il aborde ensuite le terrorisme : c’est une guerre, elle  n’est pas terminée. Il existe des solutions concrètes pour que nous soyons mieux protégés, en prenant par exemple des mesures contre les fichés S, ou en interdisant le retour en France de ceux partis faire la guerre. L’autorité, c’est aussi à l’école qu’elle  doit se manifester en rétablissant la répartition des rôles et la responsabilité éducative des parents. Sur la valeur « travail », Xavier Bertrand veut du concret tant pour les employeurs que pour les demandeurs d’emplois,  ceux qui travaillent et ceux qui ne travaillent pas : l’élu ne crée pas d’emplois mais il peut favoriser les bonnes solutions pour lever tous les obstacles qui se dressent devant les uns et les autres, en se mettant à la place des gens. Il faut mieux répartir le « social » et ne pas oublier non plus d’aider les gens qui travaillent. La défiscalisation des heures supplémentaires ou la simplification de la réglementation de l’apprentissage, autant de mesures portées par les Républicains. Un mot d’ordre : « faire confiance et surtout revenir au bon sens ! » En ce qui concerne les « ordonnances travail », il n’y est pas opposé,  mais souligne au passage que c’est l’union de la droite et du centre qui a les meilleures propositions. Dans tous  ces domaines, il faudra pour notre circonscription un représentant convaincu pour voter  les  bonnes lois : on pourra compter sur Caroline Fel parce qu’elle seule porte nos convictions.

Xavier Bertrand 2001Le Président de la Région Hauts de France met ensuite l’accent sur les projets du parti du Président : « la République en Marche ». Il dénonce  l’augmentation de la  CSG de 1,7% qui représente un fardeau supplémentaire d’augmentation d’impôts. Elle sera compensée pour les salariés par la baisse  de cotisations sociales et salariales.  Pour les fonctionnaires aussi sans qu’on connaisse la recette ;  Il n’y a que pour les retraités qu’elle pèsera  pleinement, même si, conscient de l’impact, le gouvernement semble  évoquer une possible  compensation.  C’est le retrait qu’il faut exiger ! Macron a inventé  les riches à partir de 1200 € par mois, c’est une baisse du pouvoir d’achat ! Autre exemple  de racket fiscal du projet d’En Marche : l’alignement du prix du gazole sur celui de l’essence.  Un impôt supplémentaire pour ceux qui roulent beaucoup,  autrement dit ceux qui « bossent » et ceux qui vivent en marge des villes.  Une vision de  « bobo aisé » métropolitain qui écrase  le  « ras »  des  champs !  Quant au premier Ministre de droite, c’est un piège dans lequel il a refusé de tomber. Lui, il « sait où il habite ». Il ne s’agit pas de construire une majorité pour les 66% qui ont voté Macron au second tour, c’est à tous les Français qu’il faut s’adresser, de toutes conditions. Or, ces nominations de ministres de droite, c’est une manœuvre : ce sont les électeurs
de droite qu’on vient chercher, pas les idées. La preuve, ceux qui ont sauté le pas ne les défendent plus. Enfin sur l’exemplarité, Xavier Bertrand juge qu’avec l’affaire Ferrand, le projet de loi Bayrou a Xavier Bertrand 3001 perdu toute crédibilité. Au niveau du chef de l’Etat, il n’y a pas d’ami qui compte : en refusant de tirer les conclusions de la situation,  le Président de la République en a fait une promesse déjà morte. Certes, il faut remettre les choses au clair, et notamment en clarifiant le statut de l’élu qui doit
permettre à celui qui a quitté son travail ou son métier de le retrouver à la fin de son mandat.

C’est par un appel  vibrant à se  mobiliser et à soutenir Caroline Fel que  Xavier Bertrand termine son discours. Il faut que les 5 ans qui viennent soient utiles.  Ce n’est pas au Président, « C’est à la  France qu’il faut donner sa chance !». A nous de parler à tous les Français !

 

 

Commentaires

Richard VIAU

Très belle synthèse. Allez LR !!!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)