L’OBSCURANTISME DES FRANÇAIS EN ECONOMIE
PETITE LECON D’HISTOIRE POUR UN IGNARE QUI VOUDRAIT ÊTRE PRESIDENT

POURQUOI FILLON EST DIGNE DE NOTRE CONFIANCE !

Fillon candidat

 

Quoi que nous ayons pu penser, chacun d’entre nous, à un moment ou un autre,  avec un peu de recul, on peut s’apercevoir que ce qui a été fait pour semer le doute dans nos esprits est infiniment moins important que l’enjeu : le destin de la France. Je voudrais persuader ceux qui hésitent  encore, que François Fillon reste notre  meilleure chance et qu’il est encore digne de notre confiance.

L’écume des « affaires ».

A bien y regarder, que restera-t-il de ce procès monté de toutes pièces, une fois la pression de la campagne présidentielle retombée : une suspicion d’emploi fictif qui ne tient pas la route et des « cadeaux » soigneusement mis en scène pour nous choquer. La célérité des poursuites judiciaires et les nombreuses irrégularités dont elles ont été entachées les rendent évidemment suspectes : il y a gros à parier qu’il n’en restera rien une fois que la justice aura passé. Les cadeaux : des affaires privées dont personne n’a pu prouver qu’il y avait des contreparties ayant nui à l’intérêt général et à caractère public. On a agité  le « voyeurisme », mais au fond il n’y a rien de condamnable. Le moment de sidération passé, en regard, il faut mettre en exergue la carrière publique de François Fillon et les responsabilités qu’il a exercées dans toutes les collectivités qu’il a eues à gérer, et comme Ministre de la République : jamais le moindre écart,  pas un budget insincère, la commune de Sablé, le Département de  la  Sarthe,  la Région des Pays de la Loire, gérées avec efficacité et bon sens, sans jamais en tirer le moindre avantage personnel. Sinon,  nous l’aurions su !  Nous lui devons, entre autre, des réformes courageuses de l’éducation et des retraites… Un parcours sans faute qui a donné de lui une image d’homme dévoué, intègre et rigoureux : irréprochable ! C’est cette image que l’on a voulu détruire  pour l’empêcher de gagner la présidentielle. Mais son courage pour résister à  la tempête médiatique et à tous les pièges les plus grotesques force l’admiration et le respect. On le savait solide. Il l’est encore plus ! Et il faudrait qu’on ait honte ?

Le rendez-vous de la dernière chance.

L’élection de cette année est le rendez-vous de la dernière chance pour redresser le pays. Seul François Fillon a  un programme travaillé à partir des réalités de  la France qu’il a parcourue pendant trois ans à l’écoute de nos compatriotes. La situation actuelle ne permet pas les « frivolités » des propositions idéologiques et hasardeuses de la gauche et de « la gauche de la gauche », des mesures démagogiques et infinançables de l’extrême-droite et du retour au Franc, des vérités alternatives de M. Macron qui s’hystérise dès qu’on met le doigt sur ses points faibles. Le seul projet qui vaille, c’est celui du « renouveau » que porte François Fillon.

C’est lui, en effet, qui préconise les meilleurs remèdes, sans tomber dans un catalogue démagogique de dépenses irresponsables. Je voudrais mettre en avant ses deux objectifs principaux : restituer la dignité  à 6 millions de Français plus ou moins privés de travail, par  le retour  au « plein emploi » ;  redonner un avenir à nos jeunes, car c’est pour eux que l’action de désendettement et de restauration de nos finances doit être menée en même temps qu’on doit agir avec détermination  pour leur ouvrir le marché du travail.

  • Redresser les finances publiques avec 100 milliards d’économies sur 5 ans, obtenue par une modernisation de l’Etat et la diminution du nombre d’agents publics, un effort concerté avec les collectivités territoriales et une augmentation négociée du temps de travail hebdomadaire et de sa durée en repoussant la retraite à 65 ans, seule mesure susceptible d’équilibrer durablement les comptes.
  • Redonner aux entreprises les marges de manœuvre dont elles ont besoin avec 40 milliards de baisses des charges pour relancer la croissance et parvenir au plein emploi à la fin du quinquennat : 25 Mds au travers d’une baisse des charges sociales et des impôts qui pèsent sur la production, 10 Mds au travers d’une baisse de l’impôt sur les sociétés, et 5 Mds de suppression de l’ISF. Il faudra en même temps ouvrir les portes de l’emploi aux jeunes qui sont l’avenir de notre pays, et dont l’avenir passe par le travail plutôt que par l’assistanat. Pour l’accès des jeunes à l’emploi, la solution plus efficace que les contrats aidés existe et elle a fait ses preuves : c’est l’apprentissage. En même temps que le développement de l’alternance, il faut faciliter l’essor des nouvelles formes d’emploi indépendant.

Une vraie "révolution".

Au-delà de ces objectifs primordiaux, le projet de François  Fillon engage la France dans une vraie révolution qui permettra à l’agriculture de se relancer, à nos armées d’exercer leurs missions dans les  meilleures conditions, qui redonnera à la famille ses droits parce qu’elle est un pilier de notre société et le premier lieu de socialisation et d’éducation de l’enfant, qui assurera notre sécurité intérieure, et qui ouvrira des perspectives pour une Europe nouvelle avec notre partenaire allemand et tous ceux qui croient encore dans le destin de notre continent.

Le  projet  prévoit aussi des contreparties aux efforts demandés qui en font un projet équilibré et raisonnable.  Les investissements sont privilégiés mais il  prévoit en même temps d’améliorer le pouvoir d’achat des Français et  ce sera  le  cas  pour les  bas salaires, les petites retraites, les familles.  François Fillon en appelle à « une vraie révolution », celle « du bon sens », et  à « l'esprit de résistance contre la fatalité, la démission et le renoncement ». Son projet est le seul, par son équilibre et son homogénéité, à apporter des réponses cohérentes, précises et documentées aux difficultés que rencontre notre pays.

Alors, pas d’hésitation, pas de fausse honte, le moment de sidération est derrière nous. Il faut voter  Fillon sans hésitation, nous avons besoin de son expertise dans un monde de plus en plus dangereux, il en va de l’avenir de notre pays. Oui, faisons-lui confiance !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)