SUFFIT ! LA COUPE EST PLEINE !
LA GUERRE EST DECLAREE !

LA MACHINATION ECLATE AU GRAND JOUR !

Macron hollande001

 

Avec Nicolas Sarkozy,  le travail de sape avait duré plus de trois ans.  Rappelez-vous l’affaire Bettencourt, Eric Woerth obligé de démissionner, l’affaire Karachi, et autres, n’ont jusqu’à maintenant abouti qu’à des non lieux. Mais la « gauchosphère » a réussi à faire battre Nicolas Sarkozy en 2012. Les mêmes étaient déjà à la manœuvre. Aujourd’hui, alors que le PS a demandé à François Fillon de se «retirer», ce dernier réplique s'en prenant à juste titre au gouvernement et parle d'une « machination ».

Nous sommes bien en présence d’une machination. 

Les Républicains ont répondu avec véhémence au souhait du Parti socialiste de voir François Fillon se « retirer » de la course à la présidence de la République. La gauche, toujours aussi donneuse de leçons, juge que l'ancien premier ministre devait suivre l'exemple de Bruno Le Roux qui a démissionné du gouvernement après la révélation de l'emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires. Trop facile. C’est pourquoi François Fillon a vivement répondu mercredi sur France Info : « Les masques tombent (...) La machination que je défends depuis des semaines, elle est maintenant aux yeux de tous les Français. Chaque semaine, il y a des fuites organisées contre le secret de l'instruction ». Il s'est insurgé d’autant plus que l'enquête qui le vise a été élargie par le parquet financier à des faits «d'escroquerie aggravée», de «faux et usage de faux». Le Canard enchaîné a par ailleurs affirmé dans sa dernière édition que François Fillon avait été rémunéré pour organiser une rencontre entre un homme d'affaires et Vladimir Poutine, ce que le Kremlin a  démenti.

«La chronologie est trop parfaite pour être le fruit du hasard».

Des fuites organisées par qui ? « Par les services de l'Etat », a dénoncé François Fillon. « Ce sont eux qui organisent ces fuites »… Et « Comme par hasard, le Parti socialiste, monsieur Macron, monsieur Hollande, se jettent sur ces pseudos révélations, qui, d'ailleurs, n'apportent rien de nouveau, pour ne pas qu'il y ait de candidat à droite. La réalité, c'est que la gauche est dans l'incapacité de gagner cette élection et qu'elle n'a plus qu'une seule possibilité pour y parvenir: ce serait de ne pas avoir d'adversaire à droite. Je lui dis : ça ne se produira pas. Si je n'étais pas candidat à cette élection, ça veut dire qu'il n'y aurait pas de candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle en France. C'est ça qu'on appelle la démocratie ? », Et François Fillon de conclure en dénonçant « une attaque sans précédent depuis le début de la Ve République.»

«Les socialistes signent enfin leur forfait».

De son côté, Luc Chatel, porte-parole de François Fillon, a  parlé d'un « véritable hold-up démocratique  organisé par  le pouvoir socialiste, relayé par Emmanuel Macron. Après des semaines de manœuvres, les socialistes signent enfin leur forfait ». L'ancien ministre de l'Education nationale ajoutant : « La chronologie est trop parfaite pour être le fruit du hasard. À chaque fois que le candidat de la droite et du centre s'impose comme le seul homme politique susceptible d'apporter des solutions concrètes au redressement de la France, comme ce fut le cas lors du grand débat de lundi soir, sortent des pseudo-révélations pour l'atteindre.»

Le programme de François Fillon reste le meilleur porteur d’avenir.

La Fondation IFRAP, Fondation pour la Recherche sur les Administrations et les Politiques publiques, a évalué les programmes économiques de François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Ces analyses prouvent, grâce un travail de chiffrage très précis, que le projet de François Fillon est le seul projet réaliste qui permettra le redressement de la France en matière de chômage, de dette publique, de croissance et de balance commerciale !

La conclusion de l’IFRAP : « Un candidat, François Fillon, fait le choix d’une stratégie de baisse des dépenses publiques accompagnée d’un contre-choc fiscal d’ampleur, c’est-à-dire d’une baisse prononcée des prélèvements obligatoires. Si les baisses de dépenses publiques pèsent sur la consommation et donc la croissance, les baisses de prélèvements obligatoires stimulent l’économie  (renforcement de la compétitivité, accélération de l’investissement). A l’aune des critères économiques, ce programme «réformateur» apparaît comme le plus efficace ». 

Ainsi, selon cette étude, c’est le programme de François Fillon qui entraînerait

  • Le meilleur taux de croissance annuel moyen
  • la plus forte réduction du taux de chômage
  • la plus forte baisse de la dette publique
  • le meilleur solde de la balance commerciale française.

C’est pourquoi il doit pouvoir l’emporter. Faisons bloc pour le soutenir. Et tant pis pour les « déserteurs ». Je vous donne rendez-vous ce soir sur France 2 !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)