PRIMAIRE DE LA DROITE : RENTREE EN FANFARE !
LA GRENOUILLE QUI VEUT SE FAIRE AUSSI GROSSE QUE LE BŒUF !

LE TROUBLE FÊTE

Macron enjoleur

Macron, cet escroc au sourire si doux

Le parcours d'Emmanuel Macron est l'exemple même de tout ce que la politique française peut produire de médiocre car il est construit sur une escroquerie intellectuelle : voilà un homme de gauche, arrivé au pouvoir par le fait du prince, qui nous dit maintenant qu'il n'est pas socialiste après avoir avalisé le hold-up fiscal de 2012 et qui veut faire oublier son bilan pour se présenter avec une nouvelle virginité. Qu'a-t-il fait pour la France ? Que reste-t-il de sa loi ? Des lignes d'autocar et quelques ouvertures de magasins le dimanche. Il a cautionné depuis quatre ans la pire politique qui a cumulé prélèvements excessifs et chômage de masse. Le sourire n'efface pas tout. Il jouit aujourd'hui d'une popularité factice savamment entretenue par des médias bobos et quelques mécènes qui le produisent comme une marque de savonnettes.

Du neuf, la démocratie de Mme Michu ?

Avec "en Marche", on voudrait nous faire croire à une nouvelle démarche politique au plus près des Français. Vous avez vu des militants de son mouvement  frapper à votre porte ?  En fait c'est le retour de la démocratie participative qui vise à nous faire croire à un projet bâti sur une assise populaire grâce au porte-à-porte des militants de "En Marche". On connait la musique : quand on demande à ceux qui n'y connaissent rien ce qu'ils attendent, ils répondent : "la Lune". Il ne suffit pas de dire à chacun ce qu'il a envie d'entendre pour résoudre les problèmes de la France.  Il n'est pas douteux que Macron a des idées, essentiellement de droite d'ailleurs, et qu'il vise un créneau, celui d'une gauche sociale-libérale, sur lequel beaucoup se sont cassé les dents avant lui. Tout le reste est habillage.

Surprendre pour exister.

Notre ex-ministre n'a rien inventé là non plus : la vieille pratique de la disruption, qui consiste à aller sur des terres réputées éloignées de son positionnement pour étonner et empiéter sur les territoires concurrents : ainsi il participe aux fêtes de Jeanne d'Arc, à Orléans pour prononcer un discours entièrement subliminal de nombrilisme, rend visite à De Villiers, au Puy du Fou pour célébrer le succès du parc reconnu comme le meilleur du monde. C'était donc utile d'être Ministre de l'Economie. Mais c'était surtout pour donner du relief à une déclaration prononcée à côté de son hôte qui s'en léchait les babines : "Je ne suis pas socialiste". Ségolène Royal avait pratiqué la même tactique avant lui en tentant de réinvestir le terrain patriotique du drapeau et de l'hymne national. Mais Macron va plus loin dans les symboles : Jeanne d'Arc (sous-entendez que comme elle il a entendu des voix pour se mettre au service de la France) et beaucoup plus fort, une visite à de Villiers au Puy du Fou, chantre de l'anti-Europe et de l'anti-mondialisation. Histoire de bien brouiller les pistes. Et après ça, gauche/droite,  c'est pas le sujet... mais gauche quand même, vous suivez ?

Tuer le père.

Le cynique c'est celui qui attend le bon moment pour flinguer celui qui l'a mis en piste et qui croyait tenir dans sa main un atout. Avec sa démission du gouvernement, le Macron aux yeux bleus affaiblit considérablement son ex mentor Hollande et rend presque impossible sa candidature en 2017. Le plan de com' de rentrée du président qui devait provoquer le rebond sur le thème du "ça va mieux, beaucoup mieux !" est dynamité. "Il sait ce qu'il me doit", avait fielleusement précisé l'hôte de l'Elysée. On se doutait de la réponse, et elle est venue cette fin de semaine : rien ! Belle leçon de cynisme politique. Machiavel n'aurait pas fait mieux !

Et on voudrait nous en faire un président de la République. L'intelligence ne suffit pas. Décidément, François Fillon a raison, il est grand temps qu'on réintroduise la morale et la droiture dans le panel des exigences.

Commentaires

Chris


Macron a peut-être flingué Hollande mais Fillon ne s' est pas gêné pour flinguer Sarkozy.
Je vous trouve trop ' partisan ' et vous sous-estimez beaucoup le candidat Macron.
Macron est soutenu par Jacques Attali et Attali est loin d' être un médiocre.

Daniel

Je ne sous-estime pas Macron, je dénonce sa manoeuvre comme intellectuellement malhonnête. Je sais bien qu'une partie des médias bobos veut faire sa promotion. Je ne crois pas à son assise populaire. Quant à la primaire, je n'ai pas pris parti.J'observe et évite de dire du mal d'aucun candida, puisqu'il faudra se regrouper derrière celui qui sera désigné quel qu'il soit.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)