LA CHIENLIT, C’EST MAINTENANT !
LE TEMPS DES ARNAQUES BAT SON PLEIN

L’ENIGME DU 1er AVRIL

Apero

 

Cette année on n’a pas eu vraiment le cœur à faire des blagues ni à accrocher des poissons dans le dos des copains. On n’a donc pas eu droit aux fausses nouvelles en « une » ni aux invraisemblables canulars qui circulaient habituellement. Et même si on nous avait dit que Hollande s’était rendu nuitamment à scooter à la « Nuit debout », on n’aurait encore eu peu de chance d’être cru.

Un peu de sourire.

Pourtant, la RATP a fait preuve d'humour. En ce vendredi 1er avril, la Régie Autonome des Transports Parisiens a décidé de jouer un tour à ses clients en rebaptisant - de façon éphémère - 13 stations de son réseau. C’est ainsi que la station « Opéra » est devenue « Apéro », « Parmentier » s’est transformée en « Pomme de Terre » et sur la ligne 11, « Pyrénées » a été renommée « Alpes ». Le plus drôle aura été de rebaptiser la station « Quatre-septembre » sur la ligne 3, tout simplement... « Premier avril ».

Mais d’où vient cette tradition du « poisson d’avril » ?

En fait, malgré les recherches des savants du monde entier, personne n’a vraiment trouvé l’origine.  Personne ne sait ce qui a motivé cette coutume à cette date et quel sens exact donner au « poisson ». Parmi les traditions populaires, il semble que ce soit la plus obscure et la plus controversée. On a dit que le « poisson » c’était une déformation de la « passion » du Christ ou qu’il reprenait le symbole des premiers chrétiens, en relation avec le rituel de Pâques qui tombe à peu près au même moment. On a expliqué aussi que la tradition des bobards était liée au changement de calendrier décidé par le pape Grégoire XIII qui faisait commencer l’année le 1er janvier au lieu du 1er avril. Les farces étaient donc destinées à se moquer des retardataires qui n’avaient pas pris en compte le changement.

Une coutume liée au redémarrage du cycle de vie ?

On a cependant retrouvé des témoignages irréfutables qui établissent les farces du 1er avril bien avant. Dans les pays celtes et germaniques, la coutume existait de mystifier le 1er avril les plus naïfs, les enfants notamment, en leur demandant de réaliser des choses infaisables, comme rapporter un seau de vapeur d’eau ou un flacon d’huile de coude…. Certains ont proposé de lier cette tradition au début du printemps et d’y voir une sorte de rite de passage, inversant réalité et fiction, consistant à faire prendre le faux pour le vrai. Soit ! La farce la plus savoureuse fut organisée en 1864 par un journal londonien qui annonçait que se tiendrait le 1er avril une grande exposition d’ânes rares à l’Agricultural Hall d’Irlington : le lendemain on n’y trouvait pas  trace du moindre âne, par contre la foule était au rendez-vous ! Il y avait bien quantité d’ânes exposés !

Du bon usage du 1er avril.

Ne pas croire tout ce qu’on nous raconte. Et avec les médias qu’on a aujourd’hui, les rumeurs qui circulent sur internet, ce vecteur d’informations sans filtres, cesser de gober, sans réflexion ni sens critique, toutes les histoires invraisemblables, est non seulement salutaire mais indispensable. Rester vigilant et lucide face aux fables que charrient les médias, si le 1er avril servait à nous tenir éveillé, ce serait déjà bien. Une manière de nous aider à prendre conscience de notre propre naïveté pour mieux s’exercer à en sortir !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)