AUTISME ?
PENDANT LES VACANCES, LA CRISE CONTINUE

TU COMPRENDRAS QUAND TU SERAS GRAND !

 

C'est pas de ton âge

Et voilà encore une réponse de parents ou d’adultes qui se défaussent.

C’est que les temps modernes, peut-être plus que ceux plus anciens, foisonnent de questions embarrassantes qui viennent à l’idée de nos chères têtes blondes … ou brunes. La télévision, l’accès à quantités de vidéos via internet et les portables ouvrent sur des horizons pas toujours recommandés pour les yeux et les oreilles des enfants. Enfin, quand je dis « horizons », je suis prudent, voire prude. On n’imagine pas ce qu’un ado de 11-12 ans peut visionner sur son portable.

De notre temps, les questions gênantes venaient de situations observées souvent dans la vie de tous les jours : une dame qui donnait le sein avec les précautions d’usage quant à la décence pouvait amener une question du style : « Qu’est-ce qu’elle fait avec son bébé ? », surtout si l’univers du bambin avait été encombré de biberons. Ou encore des amoureux qui s’embrassaient sur la bouche en public -ce qui était moins courant qu’aujourd’hui comme le chantait Brassens- alors que dans beaucoup de familles les mœurs restaient assez pudiques sur les témoignages amoureux, provoquaient de la part d’un enfant un peu curieux le même type de question : « pourquoi t’embrasses pas maman comme ça ? »… Evidemment, « tu comprendras quand tu seras grand !» c’était la solution facile pour esquiver une réponse qui aurait été par nature très alambiquée, compte tenu des tabous qui régnaient alors sur toutes les questions touchant à l’amour et au sexe. Mais bien d’autres domaines n’échappaient pas à la sagacité de la progéniture : « Pourquoi vous vous disputez tout le temps ? », « Pourquoi il y a des toilettes pour les dames et pour les hommes ? », « Pourquoi il y a des films interdits aux moins de 16 ans ? », et plus compliqué : « Pourquoi il y en a qui disent que Dieu existe et d’autres qu’il n’existe pas ? »… 

Aujourd’hui, on a le droit de penser que l’éducation des enfants n’est pas une sinécure, notamment en raison de l’accélération de leur maturation intellectuelle et de la facilité d’accès à toutes les informations, y compris celles qui ne sont pas forcément adaptées à leur âge. Progrès ? Internet sans filtre, certainement pas. Je continue de penser que l’enfance doit être préservée, et qu’à chaque âge doit correspondre un niveau de préoccupations. C’est bien de vouloir tout expliquer, mais peut-être y a-t-il des réponses qui peuvent attendre. Et manifestement, on a changé de registre et l’on ne doit pas s’étonner que les grands débats de notre société arrivent jusqu’aux oreilles de nos garnements. « C’est quoi un homosexuel ?» est une question à laquelle il est relativement simple de répondre aujourd’hui, plus facilement qu’hier. Les mots « avortements », « vagins » ou « inceste » peuvent encore gêner dans certaines familles, et on peut le comprendre. Au gamin qui rentre de l’école et qui demande  tout de go : «  C’est quoi une fellation ? », je ne vous dis pas la tête de la mère !

Comment expliquer sans traumatiser ?

« Tu comprendras quand tu seras plus grand ! » est une manière de différer la réponse. Tant pis si les enfants pensent que si les parents disent ça, c’est qu’ils ne veulent pas répondre. C’est aussi leur faire comprendre quelque part le sens de la vie : il y a un âge pour tout, plus tard tu pourras le faire ou le comprendre… On prend aussi le risque que d’autres donnent des réponses sans s’encombrer de fioritures. C’est le risque. Le temps de l’enfance est décidément de plus en plus court !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)