SOURIEZ, C'EST L'ETE !
LECTURES D'ETE

LES PANTALONNADES DE L’ETE

Pantalonnade

Ils nous font bien rire ! Pour faire oublier les vacances catastrophiques de l’an passé, voilà que nos incapables nationaux ont décidé « d’occuper le terrain » tout l’été. Paraître pour faire oublier la réalité. Il faut bien avouer que le roi en matière d’enfumage, c’est encore notre premier pingouin.

Il a en effet décidé de mener le combat pour l’emploi. Tel Don Quichotte parti en guerre contre les moulins, le voilà qui parcourt la France, qui pour signer « un » contrat d’emploi franc, qui pour  avaliser quelques emplois d’avenir, qui encore pour vendre l’innovation, mère de toutes les créations d’emplois du futur… De la tchatche, de l’argent public, de l’illusion. Regardez comme je suis arcbouté pour lutter contre le chômage, s’enflamme-t-il, émoustillé par quelque frémissement de l’activité ! Son cinéma, personne n’y croit. Sans compter que l’accueil n’est pas toujours celui qu’il aimerait, même si les médias s’attachent à en minimiser les images.

Et on nous annonce pour la semaine prochaine qu’il va passer le relais à son sombre Ayrault. Il faut s’attendre au pire. La réalité est plus prosaïque : croissance molle au 3ème trimestre de 0,1%, autant dire rien, et de toute façon 300 000 chômeurs de plus en 2014.  La magie a ses limites.

Un autre n’est pas mal du tout dans son numéro de séduction : mâchoire serrée, torse bombé, cheveux alignés comme des gardes civils franquistes, il court sur tous les théâtres d’opération pour faire croire que l’ordre est assuré, la république défendue, la laïcité affirmée. Il n’en est rien évidemment. Dès qu’il a le dos tourné, les cadavres s’additionnent, les juges refusent d’incarcérer, les bijouteries sont dévalisées et les dealers de cannabis reprennent leur business. Qu’importe, les images sont là pour rassurer dans les chaumières. Avec sa cravate de premier communiant soigneusement nouée autour du cou, Le Ministre de l’intérieur nous présente un extérieur presque convaincant. Bon, mais la magie a encore ses limites. La criminalité explose, c’est l’observatoire de la délinquance qui le dit. Il est vrai qu’avec la Taubira au ministère du laxisme-en-bande-organisée, il n’est pas vraiment aidé.

Et puis il y a notre Garcimore de l’économie, qui annonce sans coup férir, et surtout sans rire, que l’objectif de 3,7% de dépassement du budget, pourtant négocié avec nos partenaires qui ont accordé à la France un délai supplémentaire, et bien tout simplement ne sera pas tenu. La cause : pas assez d’économies, ou pas assez de rentrées fiscales, ou… peu importe, il est incapable de tenir le budget. Et il a le culot d’affirmer « la grande convergence de vues » avec les préconisations du FMI. C’est le comble de la mauvaise foi, au mieux, de l’imposture, au pire. Le FMI réclame des réformes que la France est loin d’avoir entamée, faute de quoi, « les perspectives françaises de croissance potentielle restent très médiocre » !!! Il nous prendrait pour des cons qu’il ne s’y prendrait pas autrement. C’est Mosco pas « vici » !

Ainsi va le gouvernement de la France en ce mois d’août 2013… On attendait le marchand de bonheur. On a les marchands d’illusions !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)