UNE POLITIQUE BATIE SUR LE MENSONGE
LA REVUE D’ARCHIBALD

RIEN NE VA PLUS !

Roulette

Au moins si on était au casino, on aurait une chance de gagner : « rose, impair, passe et manque ! » Mais on n’est pas au casino. Néanmoins, les Français ont découvert qu’on pouvait être ministre de gauche et multimillionnaire. Pour des gens qui n’aiment pas l’argent et qui matraquent d’impôts, ça fait désordre. Mais cet effeuillage nous montre aussi de drôles de patrimoines : aucun n’a investi dans l’économie réelle. Idéologie ou prudence en ayant conscience des dégâts qu’ils occasionnent avec leur politique ? L’immobilier a leur préférence et pour certains, l’investissement est même concomitant avec leur entrée au gouvernement. De quoi les obliger à rester même s’ils ne sont plus d’accord… Mais laissons là ce chapitre.

Que voulait-on prouver ? On cherche encore, alors que les journaux rivalisent d’imagination pour ironiser sur le strip-tease gouvernemental. Si nos gouvernants avaient voulu « désespérer Billancourt » comme on disait autrefois, ils ne s’y seraient pas pris autrement. Même si la fortune étalée n’est pas exagérée, elle est quand même notablement au-dessus de la moyenne du bon peuple. Ce n’est pas anormal sauf pour ceux qui croient dur comme fer à l’égalitarisme. Le plus étonnant, c’est la situation de notre grand argentier : serait-ce une cigale ? Si c’est le cas, ce n’est pas rassurant pour nos finances, s’il les gère comme les siennes. Enfin, il y a de quoi susciter l’envie  ou l’amertume. D’autant plus que le strip-tease ne supprime pas le soupçon. Comment vont-ils prêcher la rigueur maintenant ? Mais que je suis bête ! Il n’y a pas de rigueur !

Pendant ce temps, nous découvrons que nos prisons sont des passoires grâce au laxisme imposé par Mme Taubira, que nos musées sont le terrain d’action favori des petits malfrats de la pègre roumaine qui y imposent leur loi et pillent les visiteurs avec une préférence pour les touristes. La rue et le métro ne leur suffit plus. Il faut dire que les forces de l’ordre sont fort occupées à surveiller et empêcher de nuire ces dangereux individus qui manifestent contre le mariage pour tous. Jugez-vous-mêmes : près de 70 jeunes ont été placés en garde à vue pour avoir tenté de camper pacifiquement devant l’Assemblée nationale, dimanche dernier.  Cela rejoint ce père de famille emmené au poste pour s’être promené dans le jardin du Luxembourg habillé d’un t-shirt au logo de la manif’. Mais quand ce sont des salafistes qui manifestent devant l’ambassade des Etats-Unis, il n’y a pas de garde à vue … Deux poids, deux mesures. Il ne fait pas bon être blanc et chrétien de surcroît, avec la police de Mr Valls !

Et pour les impôts, ça ne va pas s’arranger non plus. Le journal « les Echos » d’hier nous dévoile ce que Bercy nous concocte pour 2014. Déjà que ce ne sera pas triste à l’automne de cette année, quand les feuilles vont tomber, nous apprenons que nous ne serons pas à l’abri non plus en 2014. Les impôts, toujours, encore et encore. Après 20 milliards de plus en 2012, 24 en 2013, ce sera 10 milliards minimum en 2014. Le pacte de compétitivité est totalement annihilé par les nouveaux prélèvements. La dépense publique diminue dans le sens où elle augmente moins vite (!!!)  et les ménages supporteront 2,2 milliards de cotisations familiales, la hausse des cotisations retraite, 3,6 milliards de taxes écologiques, sans compter la taxe à 75% avec une assiette très large. Tout cela sur la base d’une croissance de 1,2% qui n’a aucune chance d’être atteinte. Ce qui évidemment conduira à rechercher de nouvelles recettes pour compenser le manque à gagner. Tout comme le 0,1 % de cette année qui est en train de se transformer en récession… Jamais le prélèvement des dépenses publiques sur le PIB n’aura été aussi élevé : 44,9% en 2012, 46,3% en 2013 et 46,5% en 2014 ! Nous ne sommes pas sortis de l’auberge !

Machiavel est à la manœuvre. Nous n’avons pas fini d’entendre des discours du « prince » sur les grands principes, les certitudes inoxydables de Mme Belkacem et les rodomontades du sombre Ayrault.

Pauvre France ! Oui, pauvre France ! De plus en plus pauvre !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)