Comment ça "Au-dessus de nos moyens" ?
ARCHIBALD EN VACANCES

QUELQUES COMMENTAIRES CROISES

Du débat de "Mots Croisés" de l'autre soir, sur les retraites, je retiens quelques arguments développés au cours des échanges.

De Philippe Manière, l'économiste, qui a rappelé avec pertinence que l'augmentation de l'imposition des gens fortunés ne rapporte jamais ce qui est espéré, ceux-ci ayant, plus que d'autres, les moyens de délocaliser leurs revenus. Il a pris l'exemple très convaincant emprunté à l'histoire économique américaine, à savoir que la contribution des plus riches aux dépenses publiques est toujours plus forte quand les impôts qu'ils paient sont bas que lorsqu'ils en paient davantage. Une illustration du principe : l'impôt tue l'impôt. Il n'a pas manqué de souligner que si la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu a été ramenée en France à 40%, il n'en reste pas moins que le prélèvement effectif atteint 55%, à cause de l'impôt marginal (CSG, etc...).

J'ai bien aimé aussi l'argumentation de Jacques Chérèque à propos de la participation collective par l'impôt au financement des retraites, qui est pourtant un système contributif dans lequel il ne devrait pas intervenir. Le creusement du déficit est en grande partie dû à la crise par la chute des recettes liées au chômage, dont les salariés ne sont pas responsables. Leur demander de combler le trou ce serait la double punition. Imparable. L'effort collectif vu comme cela est justifié. Son approche de la participation des actuels retraités au financement est aussi frappée au coin du bon sens : si l'on doit augmenter leur cotisation, ce serait plus logique que ce soit pour le financement de la dépendance qui les concerne au premier chef. Logique !

Par contre, il est apparu combien l'UMP est coincée dans ses propositions : soit Xavier Bertrand dévoile des positions originales, on soulignera tout de suite le hiatus avec le cadre fixé par Eric Woerth, soit elles sont dans le droit fil et il ne peut rien dire au risque de courtcircuiter le travail du Ministre. Dans les deux cas, il met le gouvernement en position de faiblesse dans la concertation. Aussi le Secrétaire Général était-il sur la réserve et dans la position peu confortable du sphinx, obligé de noyer le poisson à chaque question un peu précise et embarrassante. Il est dommage que le parti présidentiel soit à ce point mis sous tutelle et dans l'incapacité d'émettre des pistes nouvelles. Il n'est pas seul responsable. L'exploitation qu'en feraient les médias y contribue grandement. Mais le débat y perd.



Commentaires

arsouille

Daniel, peux-tu me répondre :
Au fait, est-il vrai oui on non que les parlementaires reçoivent une retraite de 1600 € par mois pour une seule mandature ? J'aimerais le savoir car c'est ce que j'entends çà et là ?
Est-ce le seul point de convergence de la droite et de la gauche sur le dos des contribuables que l'on invite à être raisonnables ?
PS : tu peux être grossier si tu veux, je comprendrais

lucien.martin

Ce n'est pas 1600 euros mais 1550 :-)
Les détails sur La Tribune :
http://www.latribune.fr/journal/edition-du-2905/evenement/425810/les-parlementaires-reussiront-ils-a-sauver-leurs-retraites-.html

Daniel

Lucien t'as donné le renseignement. Mais la cotisation est double pour la première mandature. Cela ne ma paraît pas excessif quand on sait ce que représente la tâche d'un député. Prenons garde de ne pas supprimer trop "d'avantages" au risque de n'avoir plus que des fonctionnaires comme candidats. Et puis, arrête de regarder constamment dans la gamelle des autres : ça fait très gaucho comme comportement. Par contre d'accord avec toi pour attribuer un bonus de retraite aux parents qui ont rempli leur contrat en ayant plus de deux enfants.... et donc contribué à assurer le renouvellement des générations nécessaire au système par répartition.
Daniel

arsouille

Merci Lucien pour ce lien fort intéressant.
Daniel, je ne regarde pas dans la gamelle des autres pour piquer ce qu'il y a dedans. Je n'en veux pas, je ne suis pas envieux de nature, j'ai une vie très simple bien en deçà de mes moyens qui me convient très bien. Je n'ai pas de Rolex et je ne saurais vraiment pas quoi en faire, je ne critique pas ceux qui s'en achètent. Par contre, je n'aime pas que d'autres tapent dans la gamelle commune. Que les députés ex-salariés bénéficient d'une protection leur permettant de retrouver leur emploi avec l'évolution de carrière afférente ne me choquerait pas bien au contraire mais qu'ils touchent une retraite équivalente à la moyenne nationale des salariés en 40 ans de travail pour 5 ans de mandature me choque. Je veux bien payer double cotisation pour améliorer ma retraite mais ce n'est pas ouvert aux simples salariés.
J'ai un frère "gaucho", je ne suis pas d'accord avec lui sur plein de points car il est complètement déconnecté des contraintes économiques nationales et internationales mais je suis tout de même fier de lui car il a refusé toute succession, a toujours vécu uniquement de son travail. En retraite, il fait du soutient scolaire et se dévoue pour les plus démunis. Il a un comportement conforme à ses convictions et mérite le respect même si ses théories politiques sont un peu fumeuses à mon avis.
extrait du forum du lien de Lucien (sous réserve de vérification)
· indignée a écrit le 29/05/2010 à 13:54 :
o le vrai problème ce ne sont pas les retraites des sénateurs ou des députés car ils ont souvent bossé dur;ce sont les pensions de reversion versées aux conjointes et qui ne se contentent pas de la moitié mais des 2/3 de la pension du mari.Qui paie pour ces inactives? Ce sont surtout ces réversions qui sont à revoir
· cendu a écrit le 29/05/2010 à 10:07 :
o Il ne faut pas oublier tous les a cotes dont le principal est les frais de santé rembourses a 100% a vie des le 1er mandat.
· liberal a écrit le 29/05/2010 à 09:29 :
o Cotiser 16,6% représente une cotisation double soit 8,3% pour une cotisation simple contre 10,55% dans le régile général!! Il faut aussi avoir des rendements de cotisation égaux. En revanche pourquoi interdire une cotisation à un autre régile si il y a nravail effectif? Ce qui est choquant c'est le cumul de retraites de fonctions politiques et de la fonction publique sans y fournir un travail effectif (J.Chirac et la cour des comptes et Giscard et l'inspection des finances... + le conseil constitutionnel!).
· jl a écrit le 29/05/2010 à 09:28 :
o aucun soucis......accord parfait gauche et droite ....se partager le gateau

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)