PERFORMANCES
L’EURO FORT

LE PETIT NICOLAS A LA LOUPE (4)

A-la-loupe_articlewide

Taxe professionnelle :

« La taxe professionnelle était dénoncée de toutes parts comme un «impôt imbécile», qui taxait les investissements des entreprises. Cela a conduit à des délocalisations désastreuses, qui ont ravagé nos régions. La France doit rester une terre de production et d'industrie. Nous devons garder, préserver, défendre nos emplois. Pour cela, il faut supprimer la taxe professionnelle qui n'existe nulle part ailleurs en Europe. C'est une réforme difficile, qui suscite des inquiétudes dans les collectivités, mais elle est nécessaire. Une négociation s'est engagée avec les élus et je suis sûr que nous allons trouver des solutions. Mais, au même titre que l'Etat diminue ses effectifs, il va falloir que les collectivités corrigent des mauvaises habitudes : l'an dernier, leurs effectifs ont augmenté de 36 000 personnes, alors qu'aucun domaine de compétence nouveau ne leur a été transféré. »

 

Le commentaire d’Archibald :

Il faut du courage, dans un pays comme la France, pour aller au bout d’une réforme comme celle qui consiste à quasiment supprimer la taxe professionnelle. Cette taxe qui pénalise les investissements des entreprises et qui a tant poussé aux délocalisations, a eu comme autre inconvénient de donner aux collectivités territoriales et locales des recettes, indolores pour le quidam, leur permettant de financer des projets parfois très dispendieux. J’observe qu’il ne vient pas à l’esprit de beaucoup d’élus, notamment des maires, qu’il serait temps de devenir plus économes des deniers publics. Il y a un moyen de se passer de la taxe professionnelle : dépenser moins ! La crise c’est pour tout le monde. Ils feraient bien de prendre conscience que notre pays n’a peut-être plus les moyens de se payer tous les rêves contenus dans leurs programmes. Au demeurant, l’état s’est engagé à compenser la ressource perdue. Mais les collectivités avaient-elles réellement besoin d’augmenter autant le nombre des fonctionnaires territoriaux ?  Là encore, on est loin de la transparence : si tous les citoyens payaient à proportion de leurs revenus la taxe d’habitation, les élus seraient moins tentés d’augmenter les impôts pour financer quantités de services ou de subventions à des associations… A quand la réforme de la fiscalité locale !!!!


 

Commentaires

lucien.martin

"Il y a un moyen de se passer de la taxe professionnelle : dépenser moins !"

Exact Daniel, l'exemple doit venir de haut.

Houlbresque Jacques

Je suis tout-à-fait d'accord. A quand le dégraissage du "mamouth" que deviennent les collectivités locales? Evidemment il sera plus difficile de faire embaucher les "petits copains" et que fera-t-on des fonctionnaires territoriaux qui n'ont pas la capacité ou la productivité necessaire?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)