LES TROUVAILLES DE TRYPHON
LES MESURES SOCIALES DANS LE DETAIL

APRES LE « SOMMET SOCIAL» DE L’ELYSEE


 Sommet social Sommet social 2                              

 

A la suite du somme social qui s’est tenu à l’Elysée hier après-midi avec les partenaires sociaux, Nicolas SARKOZY a annoncé une série de mesures sociales pour faire face à la crise. Elles concernent l'emploi, la protection des Français les plus touchés ainsi que la justice sociale. Manifestement, le Président a voulu des mesures simples, concrètes et rapides.

 

Evidemment, les syndicats et le patronat sont sortis de la réunion en geignant chacun de son côté. Pour les premiers, les mesures, il fallait s’y attendre, sont insuffisantes et justifient à leurs yeux le maintien de la manifestation du 19 mars « pour continuer de faire pression ». Mais on aura tout de même été frappé de la modération de leurs critiques. Ils jouent, eux aussi, une partie difficile face à la surenchère de l’extrême gauche qui trouve toujours un terrain favorable en temps de crise. Mais on sent qu’ils ont été quelque peu séduits au moins par la tenue d’une vraie discussion et la franchise des échanges. Il est ressorti que « tout a été mis sur la table ». C’est suffisamment nouveau pour être souligné.

 

Pour sa part, le patronat, par la voix de Laurence PARISOT, s’interroge sur le financement des mesures annoncées et l’aggravation du déficit public. Elle semble faire un blocage sur l’idée d’une négociation pour plus de justice dans la répartition des bénéfices des grandes entreprises. Elle reste dans son rôle quand elle tente de défendre la pratique des entreprises qu’elle représente. On n’est alors pas loin de la langue de bois.

 

Pourtant les uns et les autres ont été plutôt mieux servis que prévu. Le chef de l’état a largement puisé dans leurs propositions, notamment celles de la CFDT, tout en évitant l’écueil de mesures qui grèverait le budget sur le long terme comme les embauches publiques ou l’augmentation du SMIC. C’est important, au moment où le déficit de la France s’apprête à franchir la barre des 5% du PIB (3% toléré par le pacte européen) et est rappelée à l’ordre par la commission de Bruxelles.

 

On pourra toujours trouver que c’est trop peu. Mais compte tenu de la conjoncture financière de notre pays, c’est déjà beaucoup, surtout après le plan de relance de 26 milliards et le plan pour l’industrie automobile de plus de 7 milliards. On pourra se consoler en constatant au moins que les mesures sont bien ciblées en direction des plus fragiles ou des plus exposés. Au PS, on ne sait toujours pas que ce sont les entreprises qui créent l’emploi et pas l’état.

 

Les propositions du Président de la République s’articulent autour de trois idées fortes : l’emploi  comme objectif n°1 du gouvernement, la protection des plus modestes au sein de la classe moyenne, la volonté de justice sociale. La deuxième caractéristique de ces décisions c’est quelles comportent un volet immédiat et un volet suivi par les partenaires sociaux. Enfin, il est clair que pour traverser les difficultés, Nicolas SARKOZY a choisi de s’appuyer sur un dialogue social renforcé en partageant des responsabilités avec les syndicats et le patronat qu’il souhaite impliquer dans une vaste négociation sur la répartition de la richesse mais aussi dans le contrôle de l’utilisation des fonds publics prêtés aux entreprises. Rarement gouvernement aura donné autant de gages de bonne volonté à ses partenaires.

 

Il n’est pas sûr que les Français soient rassurés ni convaincus. La prise de conscience de la profondeur de la crise se fait au fur et à mesure que les mauvaises nouvelles sur l’emploi arrivent. Et leur anxiété croît de même. Ces mesures apporteront un plus en matière de protection et de consommation. On ne peut pas en attendre une vertu magique d’euphorisation générale. Seront-elles suffisantes pour tenir jusqu’au redémarrage de l’économie, qui seul peut redonner le moral, là est la question ?



                                                                                             



 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)