DEMAIN EST UNE PROMESSE, SI,SI !
L'AVENIR EST UNE PROMESSE : L'EMPLOI

L'AVENIR EST UNE PROMESSE : LA SANTE

Commençons par ce qui nous tient le plus à coeur : la Santé. Notre angoisse quotidienne, c'est de penser que le confort de soins auquel nous sommes parvenus est menacé par le déficit chronique de son financement, lui-même aggravé par le vieillissement de la population. Et puis il y a ces maladies de dégénérescence comme Parkinson et Alzheimer dont nous voyons bien qu'elles frappent autour de nous toujours plus de personnes, ce qui augmente l'angoisse collective. De vrais défis que notre chère ROSELYNE doit relever.

Depuis son arrivée au Ministère, elle a pris le problème à bras-le-corps et mis en place les premières mesures d'urgence avec les "franchises médicales". Elle a jeté les bases de la réforme de notre système de santé dont les grandes lignes ont été annoncées par Nicolas SARKOZY.

La France a en effet pris beaucoup de retard pour faire ce que tous les autres pays autour de nous ont déjà fait depuis longtremps. Nos dépenses de santé représentent 11,3% du PIB, c'est-à-dire que nous sommes au 3ème rang mondial derrière les Etats-Unis et la Suisse. Les propositions du rapport Larcher dont la réforme s'inspire vont dans le bon sens : renforcement du pouvoir des directeurs d'hôpitaux, contrôle de leur gestion par des commissaires aux comptes, libération des contraintes du code des marchés publics... Avec les "regroupements" et la mise en place des partenariats publics-privés pour  réaliser des "pôles", on peut espérer gagner en rationalisation ce que nous pourrions perdre avec une concurrence moindre.  Mais le grand défi reste la diminution du taux d'hospitalisation par habitant qui est une fois et demie supérieur à la moyenne des pays de l'OCDE. Sans parler des prescriptions et de la consommation des médicaments dont nous sommes les champions "hors catégorie". Rien que sur ce poste, 20 milliards d'Euros par an pourraient être économisés.

Pourquoi alors, l'avenir de notre santé est-il plein de promesses ?

Parce qu'un grand mouvement a été entamé dont le grand public ne peut voir que quelques prémisses. Le programme de rénovation des hôpitaux a déjà englouti 10 milliards d'Euros et il sera dépensé autant d'ici 2012. Les établissements vétustes seront fermés, les autres seront regroupés sur des site neufs éventuellement. Des établissements ultra-modernes vont sortir de terre à Caen, Evreux, Clermont-Ferrand, Nantes, Reims, Metz. A Evry se construit l'Hôpital du futur, emblême du plan, truffé d'innovations médicales et technologiques. Il ouvrira en 2011 et coûtera près de 350 millions d'Euros. Ce projet de grands travaux est un véritable bouleversement qui va modeler la géographie médicale pour le siècle à venir. Comment finance-t-on tout ça, vous allez me dire ? la réponse est "PPP" ! traduction : "Partenariats Publics-Privés". Les puristes du "tout état" vont hurler et préféreraient que l'on croupisse dans la médiocrité vers laquelle notre santé glisse  un peu plus tous les jours. L'avantage du système c'est que l'on est opérationnel tout de suite.

En matière de recherche, les ambitions sont énormes. Sur les maladies du cerveau un labo de 22 000 m2 sortira de terre à  la Pitié-Salpêtrière à Paris. Cet "Institut du Cerveau et de la Moelle épinière" réunira 600 chercheurs et techniciens pour travailler sur les maladies de Parkinson, d'Alzheimer, l'épilepsie... Une manière de faire face à l'urgence. Il y a en effet déjà 850 000 malades d'Alzheimer et 25 000 nouveaux cas chaque année et leur prise en charge coûte déjà 10 milliards d'Euro par an. A Lyon, le campus Charles-Mérieux va s'agrandir de 16 000 m2 de labo supplémentaires et plus de 1 000 chercheurs s'y retrouveront. La fondation "Imagine" (Assistance publique de Paris, Inserm, Université Paris V, AFM) va mettre notre pays au 1er rang de la recherche sur les maladies génétiques. Elle ouvrira fin 2010 avec un budget de 30 millions d'Euros venant du public et du privé. 500 médecins et biologistes, dont quelques pontes de réputation mondiale, travailleront dans un centre de recherche de 10 000 m2 à l'Hôpital Necker.Ouverture 2010.

Sur le plan de l'administration, on peut espérer économiser 3,5 milliards d'Euros par an avec le dossier médical enfin sur les rails. Il permettra de stocker sur des services informatiques accessibles en ligne, agréés par la Sécu, toutes données médicales d'un patient. Avec lui plus d'erreurs de prescriptions responsables de 128 000 hospitalisations par an..... Sans parler de la réduction des examens inutiles !

Et puis il y aura le "Canceropôle" géant de Toulouse, installé sur l'ancien site d'AZF,opérationnel en 2012, et unique en Europe, "l'institut de la vision" aux "Quinze-Vingts" à Paris, 2ème plus gros centre de recherche européen en ophtalmologie....

Et il y a tous les autres projets qui se mettent  en oeuvre pour accompagner (les cancéreux par exemple), prévenir (l'obésité par exemple), empêcher (l'anorexie par exemple).... De nombreuses mesures sont à l'étude pour attirer les médecins à la campagne. Tout ça, ce n'est pas du rêve, c'est de la réalité déjà entamée par l'action du précédent gouvernement et par notre Roselyne BACHELOT. Elle est sur tous les fronts et sa compétence n'est disputée par personne.

L'objectif : soigner mieux, pour moins cher. Et c'est possible. Et c'est ce qui va arriver.

Alors, "elle est pas belle la vie ?"

                                                                  

                                                                            

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)