LA TARTE A LA CREME DU GRAND DEBAT
A QUOI JOUE VALERIE PECRESSE ?

UN VENT DE FRAICHEUR SUR LES PLATEAUX

Bellamy-evren-danjean

 

Un sans-faute.

Il semble que ça commence à frémir. L’électorat  bouge enfin à travers les sondages en faveur du trio Bellamy, Evren, Danjean. Et  ce ne serait que justice tant la tête de liste a montré pour ses premières apparitions sur les  plateaux télévisés, son talent, son intelligence brillante et ses réparties … imparables. Beaucoup croyaient découvrir un novice, et c’est un candidat aguerri connaissant parfaitement ses dossiers, à l’argumentation structurée servie avec un calme et une candeur indépassables. Les Martichoux, Krief et consorts s’y sont cassé les dents. Depuis son entrée en lice, c’est un parcours sans faute.

La cabale démontée.

Pourtant le gouvernement est prêt à tout pour descendre Bellamy, la preuve qu’il inquiète. Des ministres n’hésitent même pas à grossir le trait jusqu’à l’inacceptable. Et les médias, habituellement si sourcilleux sur le sujet, aboient avec eux. Personne ne s’étonne plus de rien. A les entendre, nous avions sorti de la naphtaline le pire des réactionnaires, contre l’avortement et  le mariage  pour tous, quelle horreur ! La réalité est bien moins tranchée et le candidat Bellamy n’a rien à voir avec la caricature outrancière qu’on voulait faire de lui. Avec calme et méthode, il a démonté la  campagne au vitriol dont il faisait l’objet. On peut penser que les Français, n’ont pas été dupes de la manœuvre. Et pour tout dire, ce qui est excessif est insignifiant. Au fond d’eux-mêmes ils sont toujours en rébellion, ce qui rend les sondages très suspects en voulant nous imposer un scénario écrit à l’avance où la liste LR n’aurait pas sa place. Que doit-on penser, en effet, de l’inégalité flagrante de traitement entre les longues heures de reportage des réunions interminables de Macron, au moment même où Laurent Wauquiez faisait un tour de France au contact des Français, de vrais contacts avec des citoyens non triés.  Il faudra bien, comme Guillaume Larrivé  l’a demandé au Premier Ministre, qu’on sache combien tout cela a coûté, parce qu’il s’agit bien d’une campagne électorale aux frais du contribuable.

Un discours rafraîchissant.

En attendant, FX est en campagne et on se prend à guetter ses passages à la télé pour ne pas les rater tant il comble de plaisir ceux qui se retrouvent dans son raisonnement. Oui, le philosophe est rafraîchissant.  Il y a longtemps qu’un politique ne nous avait pas autant convaincu par la justesse du positionnement, la validité du raisonnement, la  vérité des situations exposées. Il y a longtemps qu’on attendait un candidat avec des convictions assises non pas sur l’intérêt électoral, ce qu’on appelle démagogie, mais pour défendre une vision et des convictions. Les autres en ont de différentes ? Eh bien confrontons-les ! Débattons-en sereinement et allons au fond des choses. Que ça fait du bien !

Une vision réaliste de l’Europe.

La caractéristique du projet des Républicains, j’aurai l’occasion d’y revenir, est d’être réaliste.  La vision de la construction européenne qu’il  propose correspond à un besoin de  concret, elle est celle que souhaitent probablement une majorité de Français : ni dilution dans un empire où la nation disparaîtrait, ni repliement sur soi qui serait   mortifère.  A mi-chemin entre le fédéralisme de Macron, une Europe technocratique qu’il va nous vendre comme une protection –on a déjà vu-, et le repli national proposé  par Marine Le Pen qui n’a d’autre idée que de faire imploser l’Union si jamais les populistes en ont la possibilité, il existe un chemin qui préserve l’Europe dont on a besoin face aux empires planétaires et qui, en même temps, laisse à la nation le choix de décider de ce qui n’a pas à être partagé avec les autres.

Il coche toutes les cases.

François-Xavier Bellamy est donc une belle surprise  et il faut remercier Laurent Wauquiez de l’avoir convaincu de prendre  la tête de liste. Intellectuel brillant, modéré, attaché aux valeurs qui fondent la droite, comme la  famille ou la  liberté, et en plus décidé à mettre en avant, dans la campagne, l’écologie, avec une vision différente de celle des  ayatollahs verts, il peut aussi plaire à un électorat centriste attaché à la démocratie chrétienne, comme à celui plus conservateur de la droite traditionnelle. Avec Agnès Evren, proche de  Valérie Pécresse à la Région Ile-de-France et Arnaud Danjean, solide député sortant, connaisseur des dossiers du terrorisme et ancien soutien d’Alain Juppé, ils forment un trio rassembleur qui coche toutes les cases de la droite et du centre, ce que la suite de la liste ne tardera pas à confirmer. Bellamy va créer la surprise !

On a le droit d’y croire !

 

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)