LA TENTATION DE SAUVER LE « SOLDAT MACRON »
BLANQUER EST-IL SI BON ?

REMANI(MINI)EMENT

Macron pénombre

Teasing !

Il aura fallu quinze jours. Que ne nous a-t-on pas dit sur ce remaniement ! Sur l’ampleur, sur la procédure « professionnelle », sur le second souffle qu’il allait apporter… Pendant ce temps-là M. Philippe « double casquette », au four et au moulin, vagabondait au Havre et jurait qu’il n’y avait pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette entre lui et le Président alors que tout le pays bruissait d’une tension entre les deux têtes de l’exécutif. Il a fallu qu’un déluge, il faut dire fort désastreux pour les pauvres habitants du Carcassonnais, en rajoute, pour le retarder encore de 24 heures. A croire que Hollande s’en soit mêlé ! Et la montagne accoucha d’une souris, pour reprendre l’expression bien connue.

Calculs politiciens

En fait de remaniement, on reste un peu sur sa faim. Après avoir mis Ferrand au perchoir de l’Assemblée, voilà Castaner à l’Intérieur. La Macronie se recroqueville sur elle-même pour les postes stratégiques. Pour le reste, on offre un poste à un ancien PS, l’Agriculture pour Didier Guillaume, et un autre à un transfuge du centre-droit, la Culture pour Franck Riester qui obtient ainsi son plat de lentilles, prix de sa trahison. Depuis le temps que ce dernier piaffait pour obtenir enfin un maroquin. Tout le monde aura compris : deux nominations très « ancien monde » qui vise à rallier à droite et à gauche en vue des Européennes. Personne n’est dupe. Des débauchages sans conséquence tellement ils étaient prévisibles. Riester c’est le harpon pour pêcher Juppé et Raffarin !

Oraison funèbre

Et pour consacrer ce moment fort de la geste macronienne, le Président nous a joué le soir au 20H « le crépuscule de Jupiter ». Pathétique ! Comme le relève l’excellent Jean Léonetti à juste titre : tout était faux. Le ton sonnait faux, le texte aux expressions « hermétiques » était faux, la modestie était feinte, et la solennité qui se voulait gaullienne était surjouée donc contre-productive. C’était De Gaulle-le-minus. Ajouté à cela un éclairage qui tenait plus de la pénombre et vous avez un cocktail du meilleur ratage d’adresse au peuple. Celui-ci aura été plutôt angoissé par ce spectre ânonnant qui s’était invité au moment du dîner ! Le remaniement avait tourné à la comédie, il se termine dans le tragique !

Je fais probablement partie de ces « ces somnambules du monde qui va » qui ne voient pas ce qui est en train de se passer. Pour qui se prend-il, le faux prophète. J’ai bien retenu une phrase : si ça va trop lentement, c’est la faute à nos institutions. Tiens, tiens, ça ne nous annonce rien de bon pour la réforme de la Constitution à laquelle il ne renoncera pas.

En fait de second souffle, le résultat est plutôt poussif : 2/3 des Français ne sont pas convaincus. Il est vrai que Castaner, le plus communautariste des macronistes, pour lutter contre l’Islam politique, on ne pouvait pas trouver pire.

 

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)