SOURIEZ, C’EST L’ETE ! (1)
LES SOLDES !

LE FIL A COUPER LE BEURRE

Bruno-le-maire-pl  Fil-a-couper-le-beurre

 

Une interview révélatrice.

Je m’interrogeais sur la réelle motivation qui avait pu pousser Edouard Philippe et Bruno Le Maire à entrer dans le gouvernement.  « Saisir la  main tendue », après  tout, pourquoi pas.  Ils disaient alors ne pas renier  leur appartenance à la  droite. On pouvait donc penser qu’ils avaient négocié  avec  le Président des apports à son programme qui respectassent leurs convictions.  J’ai la réponse : elle est venue de Bruno Le Maire  dans une longue interview au Figaro de samedi.

Le ministre de l'Economie a redécouvert le « fil à couper le beurre ».

Bruno Le Maire a dit qu'il fallait prendre « immédiatement » des « décisions difficiles » pour respecter les 3% de déficit public, car « les comptes publics sont dégradés. Le précédent gouvernement n'a pas budgété des dépenses quasi certaines, comme la recapitalisation d'Areva (géant du nucléaire en difficulté, NDLR), et laissé filer la dépense depuis le début de l'année ». Il poursuit  :  «  Baissons-nous les bras? Ou prenons-nous immédiatement des décisions nécessaires pour tenir les engagements du chef de l'État ? L'intérêt national impose de prendre ces décisions difficiles pour repasser sous la barre des 3% de déficit public ». Le constat, tout le monde le connaissait depuis longtemps et l’équation est quasiment insoluble  s’il veut faire  face aux reliquats et  « en même temps » satisfaire  les   promesses d’une campagne qu’il  a combattue. Si c’est pour reculer à 2019 la transformation du CICE en baisse des charges, on a déjà vu : on commence par augmenter les impôts, ensuite on reporte les baisses, et on fait croire qu’on va reboucher un trou sans fond. Il ne me fera pas  croire qu’il ne s’y attendait pas. La continuité ! Ces décisions difficiles, d’ailleurs, il se garde bien de les détailler, car ce n’est  pas lui qui décidera. Il faudra qu’il demande à Benjamin Griveaux son avis, et c’est  Jupiter qui tranchera, s’il tranche ! Je veux bien que la maîtrise des déficits soit la « condition de notre souveraineté »,  et  qu’elle soit « impérative », mais en affirmant ces truismes, il  enfonce des portes  ouvertes,  ou pire, il redécouvre le « fil à couper le beurre  » !

C’était  bien une trahison !

Au-delà de ces mesures, Bruno Le Maire a réitéré la volonté de réformes fiscales du gouvernement, dont « la hausse de la CSG de 1,7 point », une « baisse de la taxe d'habitation » Avec  ces deux mesures phares aussi inéquitables qu’injustes, ce sont les classes moyennes qui vont  en prendre plein leur kilt, et particulièrement les retraités. Il tourne le dos à ses propres propositions et défend avec vigueur un  projet qui n’est  pas le sien. Autrement dit, il est passé dans le camp Macron sans rien apporter que lui-même, donc pour satisfaire uniquement sa soif de pouvoir.  C’est le  principe  même de la trahison.  Le raisonnement vaut  pour Edouard Philippe qui cautionne les  choix du chef de l’Etat et qui doit  subir humiliation sur humiliation : après les « conseillers communs », c’est le discours de politique générale du président-Jupiter  devant le congrès,  la veille du sien devant l’Assemblée. Philippe transformé en perroquet !  Que peut-il dire de différent ?  En quoi peut-il s’affranchir ? Les  conséquences ont été désastreuses pour leur famille politique, comme on l’a vu aux législatives. Ils cautionnent  la démarche d’une poignée de frondeurs  dits « constructifs », dont  l’apport à la majorité présidentielle sera identique,  c’est-à-dire rien,  puisqu’on peut se passer d’eux. Une démarche totalement inutile faite pour gêner toute forme d’opposition raisonnable dont  ils voudraient s’arroger le monopole. C’est totalement  bidon et politicien. Ceux qui seraient tentés  de suivre leur chemin  en paieront le prix lors des rendez-vous électoraux qui suivront. Qu’ils n’oublient  jamais que si le Président et son Premier Ministre sont au plus haut aujourd’hui, il n’y a pas loin du Capitole à la Roche tarpéïenne. Les Français ont le désaveu facile surtout quand on prend en compte la base électorale qui soutient vraiment. Le pouvoir actuel, pas plus que le bon peuple, ne voient le gouffre qui se creuse sous nos  pieds. J’aimerais bien être optimiste …

 

Les réponses aux devinettes (dans l’ordre) :

  • Philippe VI de Valois
  • Vespasien
  • Napoléon 1er

 

Commentaires

Nano

Le premier Sinistre Philippe,
Bruno Le Traitre,
et Dard-malin
sont tout simplement des arrivistes appâtés par Macron avec un petit morceau de fromage ministériel !
Ce sont les idiots utiles du macronisme au détriment de la Droite dont ils étaient issus et qu'ils ont trahi - sans vergogne et toute honte bue - la veille d'une bataille décisive, et ce, en passant avec armes et bagages dans le camp adverse !
Le but de Macron était de déstabiliser la Droite avec des prises de guerre symboliques, et ce afin de jeter le trouble dans les rangs adverses et de leur saper le moral avant la bataille des législatives !
Et ces trois crétins aveuglés par leur ambition sont tombés dans le panneau !
Opération réussie avec ces trois judas iscariote !
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Judas_Iscariote
Chapeau l'artiste Macron !
N'oubliez pas que ce félon de Philippe a participé pour le compte du clan Juppé à la commission d'investiture des candidats LR dont il a validé toutes les candidatures pour au final ... soutenir tous les candidats en marche !
Pouvait on imaginer un tel parjure !
Comment peut il se regarder encore dans un miroir !
A t il pensé aux candidats LR qu'il a investi - puis après son retournement de veste - qu'il a envoyé avec beaucoup de cynisme au casse-pipe !
Il a bafoué allègrement le code de l'honneur celui-là !
Quelle honte !
Quant à Bruno LeTraitre il plaidait pour la baisse de la CSG dans sa campagne pour les primaires pour finalement être l'exécuteur avec zèle des basses œuvres de Macron en l'augmentant considérablement, frappant ainsi sans pitié retraités et fonctionnaires, alors qu'il prétendait défendre les classes moyennes et populaires !!!
Peut on imaginer plus incohérent !!!
Quand au clown Dard-malin, je ne m'attarderai pas sur son cas tellement ce personnage est creux et insignifiant, nous ayant déjà habitué aux trahisons en ayant déjà tué - tel Brutus - son père en politique l'ancien parlementaire UMP Christian Vaneeste !

Décidément les paroles de la chanson de Jacques Dutronc " L'opportuniste " n'ont pas une ride : " Je retourne ma veste ..."

Citons une nouvelle fois le Général pendant sa traversée de désert :

" Nos rangs se sont certes éclaircis ! Certes ! Mais on y voit désormais plus clair "

Ces trois opportunistes sans conviction, animés et mus par le seul carriérisme, et rongés par une ambition dévorante, ne méritaient pas d'être des nôtres !

Bon débarras !

Bonjour TinTin

http://www.lci.fr/politique/video-l-election-de-richard-ferrand-c-est-tintin-au-pays-des-soviets-selon-un-depute-lr-guillaume-larrive-2056648.html

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)