POLITIQUE DE WEEK END …
REVERIE SOUS LES ETOILES

PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE …

Primaire à droite

 

LES CHOSES SERIEUSES VONT COMMENCER.

On y voit plus clair.

On sait maintenant qu’il y aura au maximum 8 candidats dans la primaire. C’est déjà plus simple. Il n’est pas étonnant que les Morano, Myard ou Lefebvre aient été éliminés faut d’avoir pu réunir les conditions d’homologation.  Mais que venaient-ils faire dans cette compétition qui relevait de leur part d’une bien étrange prétention ? Déjà parmi  les 8 sélectionnés, une bonne moitié d’entre eux sont là plus pour témoigner d’un courant idéologique que pour concourir réellement à  la magistrature suprême. La campagne, déjà bien entamée pour les plus capés, va pouvoir vraiment entrer dans le vif du sujet, avec ses temps forts dans les  médias, puisque plusieurs débats sont déjà programmés sur chaines et radios. Elle sera décisive pour mobiliser le plus grand nombre d’électrices et d’électeurs, selon qu’elle sera passionnante ou pas. L’enjeu n’est pas mince. A chacun des candidats de jouer sa partition et de faire en sorte que le choix porte à la fois sur la personnalité et le projet. L’électorat de la droite et du centre a besoin de clarté et de vérité. A chacun aussi de mener campagne dans le respect des autres. Les invectives, l’agressivité et les coups au-dessous de la ceinture comme à la boxe, seront sanctionnés par la désertion des urnes. Leur responsabilité est donc collective. Ils connaissent tous les règles de la primaire et ils se sont engagés à les respecter. Y compris de soutenir celui qui sortira vainqueur, quel qu’il soit. Les conditions d’organisation du scrutin seront, elles aussi, décisives. Le pire qui pourrait arriver et qui ruinerait l’opération serait que l’un des candidats hurle au trucage.  Même si beaucoup de précautions ont été prises, mettre en place des milliers de bureaux de vote de façon quasi artisanale, avec des volontaires plus ou moins militants ou aguerris pour les tenir, c’est courir un risque de « malfaçons » non négligeable. Mais ne soyons pas mauvais prophète. Il faut toujours espérer en la bonne foi des gens.

Il va falloir choisir.

Je sais que pour certains, le choix est déjà fait. Dans les militants et sympathisants, il y a toujours cette part d’inconditionnels de l’un ou de l’autre. On voit bien que des clans se sont formés en comités de soutien locaux pour promouvoir celui qu’ils veulent voir gagner la compétition. Rien de bien nouveau, cela fait partie du jeu. Cela concerne surtout des adhérents du parti Les Républicains, mais pas tous et de loin, il suffit de voir le nombre des parrainages recueillis parmi les 280 000 adhérents revendiqués. Il y a donc tous les autres, adhérents ou non, puisque tout citoyen peut participer, qui vont aller voter et qui doivent faire leur choix. C’est là que ça se complique. Comment fait-on quand, comme moi, on est alléché par l’énergie d’un Sarkozy, séduit par la sagesse d’un Juppé, attiré par la rigueur d’un Fillon, tenté par la jeunesse enthousiaste d’un Le Maire ?  Surtout quand on les connait tous et qu’on les aime bien et qu’en plus, à chacune de leurs prestations, on conclut par : « il a été bon ! » Je suis certain que vous êtes nombreux à ressentir la même difficulté à faire un choix. Les sondages ne nous aident pas plus. D’abord ils sont tellement contradictoires qu’on se demande lequel il faut croire. Et puis on ne connait pas le corps électoral qui va se déplacer, les panels ont donc forcément une fiabilité aléatoire.

Procédure de sélection.

Alors je propose à tous ceux qui sont dans la peine une procédure simple sous la forme du tableau ci-dessous. J’ai réuni les principaux critères qui, à mon sens, permettent de cerner les qualités et compétences d’un Président. Il suffit d’attribuer à chaque candidat une note sur 5 dans chaque case, selon ce qu’ils diront et feront au cours de la campagne. Celui qui aura réuni le plus grand nombre de points sera logiquement le candidat pour lequel vous voterez. En plus vous pourrez ajouter au total un bonus jusqu’à 5 points à l’un d’entre eux (et seulement un) pour sa conduite et le respect des autres candidats. Naturellement, chacun peut se faire son tableau de sélection avec ses propres critères, mais la méthode me parait la meilleure pour déterminer un choix.

A vous de jouer et bonne campagne ! 

Conseil : imprimez le tableau

Sélection candidats003

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)