LA PRIMAIRE A LE DOS LARGE
ECONOMIE, CHOMAGE SANS LUNETTES ROSES

LE MYTHE DE L’ETAT INFAILLIBLE

Cazeneuve

 

C’est probablement au nom de ce dogme (de gauche) que M. Le Guen s’est exprimé. Ainsi, s’en prendre à l’Etat serait une atteinte à la démocratie, quand le gouvernement est de gauche naturellement, et ce serait donc un service rendu à la démocratie quand il est de droite, évidemment, si on se réfère au triste spectacle que l’opposition nous a offert sous Sarkozy. Cette conception de la démocratie est suspecte. Mais on devine où ce triste sire veut en venir. Derrière ses propos, il y a « l’affaire de Nice ».

Une « affaire » sur laquelle il faudra bien faire toute la lumière.

Cazeneuve, ce Ministre de l’Intérieur qu’on voudrait nous faire passer pour un bon Saint-Bernard infaillible, y est en première ligne. Les accusations du Maire de Nice sur la carence de la police d’Etat et les réticences du pouvoir central à la renforcer jettent une lumière cruelle sur le massacre qui a eu lieu et ne peut qu’éclabousser ceux qui ont refuser de voir la réalité. A commencer par le Ministre de l’Intérieur lui-même. Autrefois, le titulaire se serait défaussé sur son préfet et … circulez, il n’y a rien à voir. Mais nous avons à faire à un pilier du régime, connu surtout pour son sectarisme et sa rigidité idéologique, et de surcroît un fidèle au Président qui commence à les compter. Donc : pas touche !

La polémique aurait pu en rester là.

L’affaire prend une autre dimension avec la publication des directives reçues par la mairie de Nice concernant les enregistrements de vidéo-surveillance, pour le moins surprenantes : détruire les enregistrements pour éviter que des images « volées » circulent sur le net. Bizarre. Puis la fonctionnaire de police municipale dit avoir été harcelée pour fournir un rapport « ajusté »… Des méthodes que récusent évidemment notre bon samaritain « intègre et tout, et tout ». Beaucoup de bruit pour essayer de dissimuler une sous-estimation du risque par l’Etat ? Tout le monde l’a déjà compris, mais ça fait désordre dans la tentative désespérée du pingouin pour apparaître comme le rempart qui nous protège. Alors Manolito vient à la rescousse, coups de mentons à l’appui (on a l’habitude) et le chef de l’Etat lui-même se fend d’un soutien à son ministre : forcément la vérité est de son côté ! Comme il y a longtemps que les Français ont compris qu’il était un menteur invétéré, personne n’en croira un mot surtout quand il affirme que toute la transparence sera faite : une manière de dire d’avance qu’il n’y aura rien à voir tellement ce sera transparent. Et forcément, les menteurs sont en face, ces polémiqueurs de droite, revanchards et de mauvaise foi. D’ailleurs certains médias commencent à montrer du doigt cette policière municipale comme « une personne très engagée » -donc suspecte de malhonnêteté ?-. Parce que « eux » ils ne sont jamais « engagés » !!! Ils ne sont que ça !

Un Ministre dans cette situation-là, ça démissionne !

Et voilà l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira, qui vient mettre son grain de sel. Alors qu’elle est mise en examen dans le procès « anticor », elle aurait mieux fait de continuer à garder le silence pour dénoncer : « ceux qui font commerce de la peur, de l'angoisse, de la douleur d'autrui et vocifèrent sans respect des larmes, en privilégiant leurs intérêts partisans ou leur impatience à s'emparer du pouvoir d'État ». Les arguments qui suivent et que je vous épargne prouvent qu’elle n’a toujours rien compris.  « Ses leçons de morale sont insupportables et frisent l'indécence après sa politique laxiste », résume mon amie Catherine Deroche, Sénatrice de Maine-et-Loire. Une bien piètre contribution au sauvetage d’un ministre enferré dans ses mensonges.

Cazeneuve dégage !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)