A L’ULTRA GAUCHE, LES LENDEMAINS CHANTENT RAREMENT !
LE PETIT COURS D’ORTHOGRAPHE

« AL MUWÂTANA » : LA CITOYENNETE

Citoyenneté en arabe

 

Quand le mot existe, la réalité n’est pas loin.

J’attire votre attention sur les publications très intéressantes de la « Fondapol », Fondation pour l’Innovation politique de Dominique Reynié. On y trouve une série de « notes » sur l’Islam, très documentées et parfaitement accessibles.  Sur le thème « Valeurs d’Islam », on y aborde : « Le pluralisme religieux en Islam, ou la conscience de l’altérité », « Coran, clés de lecture », « L’humanisme et l’humanité en Islam », « le Soufisme, spiritualité et citoyenneté », et dernièrement « Islam et contrat social ».

Voilà une excellente initiative prise par la « Fondapol » pour mieux comprendre l’Islam en cette période où beaucoup de nos concitoyens sont inquiets tant par la menace « djihadiste » et son terrorisme que par la visibilité de certaines attitudes qui les révoltent. On découvre ainsi que, comme toutes les religions, l’Islam n’est pas « une » mais « plurielle ». Et qu’elle a de multiples facettes et des richesses spirituelles que la plupart d’entre nous ignorent.

Vous connaissez tous Dominique Reynié pour sa présence médiatique toujours argumentée, sensée et sereine. Sa participation aux débats est toujours éclairante sans jamais être péremptoire, sa contradiction toujours respectueuse. Son « think tank » libéral est à l’origine de nombreux travaux toujours très pertinents.

Il est grand temps de faire, comme il le propose, un bout de chemin vers les musulmans si on veut un dialogue fructueux. Car, à n’en pas douter, il existe une pratique de cette religion entièrement compatible avec nos valeurs républicaines. J’ai particulièrement apprécié la note sur le « Soufisme » et vous en recommande la lecture.

Voici l’introduction à ce travail sur l’Islam, mené par d’éminents spécialistes*. J’en partage chaque mot et n’en retranche aucun :

« Aujourd’hui, l’islam suscite le rejet d’une part importante de la population. Si la présence de cette religion en Europe est très ancienne, elle est plus visible que jamais. C’est la conséquence de deux mouvements différents : d’un côté, une immigration qui provient principalement de pays musulmans, en raison de notre histoire et de notre géographie ; de l’autre, un vieillissement démographique qui fait de notre continent le plus âgé du monde. Le résultat est un multiculturalisme de fait pour lequel rien ni personne n’a été préparé. Conséquemment, des tensions sont apparues. Il serait absurde de ne pas voir les difficultés qui surgissent, par exemple à propos de la laïcité, de l’égalité entre hommes et femmes, de la liberté d’opinion…

À ces causes, il faut bien sûr ajouter l’utilisation assourdissante et quotidienne de références à l’islam par des organisations terroristes dont la violence inouïe, sciemment choquante, parfaitement conçue pour envahir l’espace médiatique à coups d’images atroces, finit par imposer dans l’esprit public une équivalence entre islam et barbarie. Les attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 qui ont frappé notre pays ont fait prospérer cet amalgame (c’est la raison pour laquelle la publication de cette série d’études, « Valeurs d’islam », initialement programmée le 7 janvier, a été différée jusqu’à aujourd’hui). Une polarisation s’installe peu à peu : d’un côté, des « islamistes » ; de l’autre, des « antimusulmans », tels deux obscurantismes complices, chacun s’appuyant sur l’autre pour démontrer que l’on ne peut pas vivre ensemble, à grand renfort d’idées simples, définitives et donc brutales. Pour les uns, les chrétiens ne doivent plus être tolérés dans les pays musulmans ; pour les autres, les musulmans ne doivent plus l’être dans les pays chrétiens. Nos « djihadistes » et Anders Behring Breivik représentent les deux figures ultimes de cette polarisation.

Pourtant, nous savons que nous allons vivre ensemble et nous savons aussi que ni la République ni l’Europe ne peuvent abandonner les hautes valeurs qui les fondent. De même que quiconque n’a à renoncer à ses convictions spirituelles. Il nous faut donc expliquer, mieux et davantage, que c’est précisément la reconnaissance et le respect des valeurs de la République qui conditionnent la reconnaissance et le respect des convictions spirituelles. Il faut engager ce travail et cette discussion entre nous tous. Cela suppose notamment de donner à voir une autre réalité de l’islam, qui n’est pas moins tangible, même si elle est devenue presque invisible, écrasée par l’image géante d’un islam détestable. Cette autre réalité n’est ni vraiment reconnue, ni toujours connue, y compris des musulmans eux-mêmes. Il ne faut jamais cesser de combattre l’ignorance. »

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de la Fondation pour l’innovation politique : www.fondapol.org 

 

*Les textes de la série ont été publiés sous la direction scientifique d’Éric Geoffroy, islamologue à l’université de Strasbourg, salué pour ses nombreux travaux. Les auteurs, Ahmed Bouyerdene, Malik Bezouh, Mustapha Cherif, Beddy Ebnou, Éric Geoffroy, Bariza Khiari, Saad Khiari, Asma Lamrabet, Philippe Moulinet et Tareq Oubrou, dont la compétence est solidement établie, ont accepté de partager leurs réflexions et leur savoir, contribuant à rendre possible, par leur geste, la préservation de notre monde commun. Enfin, le lecteur doit savoir que cette série d’études n’aurait pas vu le jour sans l’appui et les encouragements du cheik Khaled Bentounès. Celles et ceux qui l’ont rencontré savent qu’il n’est pas exagéré de dire son exceptionnelle qualité d’âme ni de souligner le rôle précieux qui est le sien aujourd’hui.

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)