A ANGERS, CHRISTOPHE BECHU A TOUTES SES CHANCES !
CES 50 MILLIARDS INTROUVABLES !

DES VESSIES POUR DES LANTERNES !

Vessies

Le chiffre : 34% des Français adhèrent aux idées du FN.

Le journal Le Monde voudrait nous faire  prendre des vessies pour des lanternes. Le sondage TNS Sofres qu’il a diligenté est une grossière manipulation. Il suffit de lire l’ensemble des questions posées et les réponses pour s’en rendre compte.

Intéressons-nous aux détails de ce sondage de la SOFRES.

Qu’est-ce qui apparaît au titre des « idées du FN »?

« On ne défend pas assez les valeurs traditionnelles en France », 71% des Français le pensent.

« La justice n’est pas assez sévère avec les petits délinquants », 68% le pensent,

« La police devrait avoir beaucoup plus de pouvoirs », 58% le pensent,

« il y a trop d’immigrés en France », 55% le pensent,

Qui peut être assez stupide ou d’assez mauvaise foi pour considérer que la défense des valeurs traditionnelles, le souhait d’une justice plus sévère ou l’envie d’une police plus efficace sont les caractéristiques des idées du FN ? Tout le sondage repose sur ce genre de manipulation grossière, car les idées qui sont définies comme étant siennes ne lui appartiennent en aucun cas et sont partagées par des dizaines de millions de Français qui n’ont aucune sympathie pour lui.

Evidemment, pour le Monde, soutenir les valeurs traditionnelles, c’est partager les idées du FN…

L’objectif de cet article est donc à l’évidence de faire du FN un pilier de la vie politique française, lui donner une importance qu’il n’a pas. C’est aussi pour alimenter l’idée fixe de la gauche de faire croire que lorsque l’UMP défend ces valeurs-là, elle court après le parti d’extrême-droite. Une forme de culpabilisation qui marche d’ailleurs chez certains de ses dirigeants.

Mais quand on interroge les sondés sur les véritables idées ou slogans propres au FN, le taux d’adhésion s’effondre : 24 % en faveur de la préférence nationale, c’est à dire le fait d’obliger l’entreprise à recruter un ressortissant français avant un étranger en situation régulière (la responsabilité de l’Etat est en amont d'accorder ou de refuser un visa et titre de séjour, mais par la suite, le choix d'un salarié est de la seule compétence de l'entreprise). 29% sont pour la sortie de l’euro. Ces deux points clés du programme du FN sont rejetés à une très large majorité : 64% sont opposés à la sortie de l'euro et 72% rejettent la préférence nationale en matière d'emploi. Cette manipulation malhonnête est destinée à mettre le FN sur un piédestal.

L’objectif est double : d’abord interdire le pluralisme des idées et des sensibilités, celui qui ne marche pas dans le « droit chemin », dans la ligne, étant assimilé au FN et ce qu’il incarne ; ensuite faire croire que le FN est la première force d’opposition.

Au Monde la propagande et l’idéologie prennent le pas sur l’information.

En réalité, pour 54% des Français, le FN reste un parti protestataire. Il pourrait participer à un gouvernement pour seulement 35% des personnes interrogées. Si cette proportion a augmenté, c’est en raison de la crise.

La tentative de recentrage de Marine Le Pen, son discours démagogique aux accents poujadistes (comme son soutien au monopole des taxis) la font passer pour quelqu’un qui a des préoccupations proches des gens. Aussi 58 % des sondés la jugent « capable de rassembler au-delà de son camp » (+ 5 points en un an) ; 56 % pensent qu'elle « comprend les problèmes quotidiens des Français » (+ 7 points). Mais les Français semblent regarder sa posture plus que sa capacité à faire. Son parti a trouvé une équation qui colle à l'air du temps. Mais cet équilibre est fragile. Beaucoup des manifestants du « Jour de colère » cherchaient le 26 janvier à faire passer dans la rue des messages que le FN ne relaie plus. Le FN débordé, l'image était nouvelle.

Sa cote diminue nettement chez les adhérents et sympathisants de l’UMP. Après avoir culminé à 42% elle est aujourd’hui sous la barre des 30%, à peu près au même niveau que sur l’ensemble de l’électorat. Une preuve que le succès des idées du FN se bâtit davantage sur la déception de l’électorat de gauche où il alimente sa progression.

On veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)