SUR LE MUR DES ENFOIRES
IMPOTS… PAS FAIRE AUTREMENT !

L’ETE EN PENTE FORTE

P1100974

Il suffit de s’extraire de l’hexagone pendant une semaine pour s’apercevoir que le pays n’est pas gouverné. Le gouvernement s’agite mais il ne se passe rien. Le débat tourne en rond.  Pour commencer, je n’ai pas pu résister à épingler Taubira et Désir sur mon mur des enfoirés. Pour le reste, bien que coupé de la presse et de la télé, j’ai l’impression qu’il ne s’est rien passé. Il est vrai qu’on est encore au mois d’août. J’ai donc de bonnes raisons de ne pas regretter ces huit jours en famille à me bronzer le cuir au soleil de Sicile.

Tiens prenons la réforme sur le financement des retraites. On ne va pas toucher à l’âge légal, on ne va pas augmenter (ou très peu) la durée de cotisations, on hésite à augmenter les cotisations, on veut éviter de baisser les pensions, on envisageait l’augmentation de la CSG, mais finalement on va sûrement y renoncer… Enfumage ? On a par contre trouvé des dépenses supplémentaires avec la pénibilité …  Quel courage ! Une certitude : la réforme sera juste !!!!!??

Autre débat : l’inventaire du mandat de Sarko. Voilà un exercice bien démagogique agité par la gauche (surtout) et repris par quelques bêtas de l’UMP. Comment peut-on affirmer que telle politique a été ou non pertinente dès lors qu’on est sorti du contexte. Si « inventaire » il doit y avoir, rappelons d’abord : crise des subprimes, crise financière bancaire, crise des dettes souveraines, crise de Géorgie, ralentissement économique mondial et européen… Et pendant ce temps-là, le pouvoir d’achat des Français a non seulement été préservé, mais a constamment augmenté jusqu’en 12012… Voilà déjà pour commencer ! D’ailleurs un sondage montre que les Français ne sont ni dupes ni demandeurs.

Le tube de l’été c’est « Valls  à 13 meurtres », particulièrement dansée à Marseille, avec gros calibres et kalach en stéréo. Cela n’a pas empêché notre ministre de l’Intérieur de participer au bal (sans jeu de mot) en vantant partout son action déterminée aux effets nuls.

La France en 2025 : tu parles que je m’en tape. J’aurai 82 balais, si tout va bien. Ce thème surréaliste a agité le séminaire gouvernemental de rentrée. Et si on s’occupait de la France en 2013 ?  on y a surtout vu la discorde sur la sécurité, les Roms, l’immigration… Avec une différence nous a dit un pékin gaucho : pas de comparaison avec ce que faisait Sarkozy, parce que notre politique est fraternelle. Ouaf ! On va expliquer ça aux manifestants de la « manif pour tous » : ils se sont pris des coups de matraques « fraternels » !!! Evidemment, ça change tout !

Bon, voilà pour la rentrée. J’en garde un peu pour demain.

 

Commentaires

dominick

vision d un retour de vacances mais le malaise est beaucoup plus profond que cela les français ne croient plus à cette gauche qui nous gouverne , ils ont pour la plupart profite d un temps ensoleille et chaud pour oublier cette rentrée difficile et les nombreux prélèvements cadeaux de ce gouvernement ;et hop gardons le moral ,

odile Guibert

merci pour ce retour, je voulais souligner que j'ai entendu avec effroi Michel Sapin sur LCI hier soir, dire qu'il n'était pas possible de rapprocher le calcul des retraites du public avec celles du privé car "pour le public les profs seraient avantagés mais pas les agents du Trésor y perdraient" où se trouve l'égalité tant pronée par la gauche quand les fonctionnaires sont traités différemment dans les différents ministères....

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)