« Je veux affirmer l’importance cruciale des frontières »
LA FETE DU TRAVAIL DE LA FRANCE FORTE

ON GARDE OU ON JETTE ?

 

Hollandreou

Le bilan, parlons-en !

A la veille du débat entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, faisons le point. J’ai cru comprendre que le candidat socialiste avait l’intention d’interroger le président sortant sur son bilan, avec l’intention de le mettre en difficulté. La facilité consiste à pointer la montée du chômage, comme si elle n’était imputable qu’à l’action du gouvernement en faisant abstraction de tout évènement extérieur,  et à marteler la baisse du pouvoir d’achat, qui est réelle pour ceux qui sont touchés par la crise mais qui représentent une minorité par rapport à tous les autres pour qui il n’a cessé d’augmenter, même au plus fort de la crise.

Mais il y a aussi toutes les réformes dont le candidat socialiste ne parlera probablement pas. Ce serait intéressant de savoir ce qu’il compte faire.

Je vais vous le dire, après avoir étudié son programme : 

  • La réforme des régimes spéciaux de retraite : on garde.
  • La réforme du service minimum dans les transports et à l’école : on garde.
  • La réforme des retraites : on ajuste à la marge pour ceux qui ont travaillé dès 18 ans, en alourdissant les cotisations salariales de 0,1%.
  • La réforme du Trésor Public en une seule administration : on garde.
  • La réforme de l’organisation de l’Etat dans les régions et les départements (fusion des directions) : on garde.
  • La réforme de Pôle emploi (fusion Assedic-Anpe) : on garde.
  • La réforme de la santé : on garde l’organisation générale, mais on retire la tarification à l’acte dans les hôpitaux, principal levier de leur assainissement financier.
  • La réforme de la carte judiciaire : on garde.
  • La réforme de la carte militaire : on garde.
  • La réforme de la constitution qui donne plus de pouvoir au parlement : on garde.
  • La réforme de la TVA : on garde.
  • La transformation du RMI en RSA : on garde.
  • La réforme de la représentation syndicale : on garde.
  • La création du service civique : on garde.
  • Le statut de l’auto-entrepreneur : on garde.
  • Le Fonds d’intervention stratégique : on garde.
  • Le grand emprunt d’avenir dont 10 milliards d’euros sont déjà affectés sur 35 milliards : on garde.

C’est un héritage intéressant pour un gouvernement qui n’a soi-disant rien fait.

Mais, idéologie oblige, il y aura des retours en arrière :

  • Le conseiller territorial prévu pour entrer en application en 2014 sera supprimé. Le candidat socialiste maintient une organisation territoriale obsolète et coûteuse.
  • La fin du non remplacement de un fonctionnaire sur deux partants à la retraite, dans le cadre de la RGPP, remplacé par un redéploiement de postes à effectif constant (une tarte à la crème inapplicable).
  • Les peines-planchers et la rétention de sûreté seront aussi sacrifiées sur l’autel des mythes de la gauche : trop « sécuritaires ».
  • L’autonomie des universités, principal levier de leur modernisation, sera revue. Il y a à craindre avec la pression des syndicats. La conséquence sera le retour garanti à la paupérisation et au gaspillage des fonds publics.
  • La TVA sociale, principal outil du retour à la compétitivité de nos entreprises ne sera pas appliquée, à cause d’une analyse fausse sur son impact économique et d’un préjugé idéologique.

Le candidat socialiste, avec un art consommé propose de créer ce qui existe déjà :

  • Création d’une banque publique d’investissement : elle existe déjà avec OSEO et le FSI.
  • Création d’une « agence de l’accessibilité des bâtiments » en doublon de « l’agence accès handicap »  créée en 2006 ? … 

Tel un coucou, le candidat socialiste qui n’a aucun bilan à lui, va se parer des plumes du paon et s’attribuer à bon compte le travail fait pendant cinq ans.

Encore faut-il qu’il gagne, ce qui n’est pas fait !

 

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)