POURQUOI JE VOTERAI SARKOZY…
ECHOS ET REFLEXIONS D’APRES 22

LE BILLET DU DIMANCHE SOIR

 

ET MAINTENANT A NOUS DEUX !

Voilà, le résultat s’est affiché : le duel aura bien lieu. Ce sera Hollande et Sarkozy. Après une campagne de 1er tour transformée en referendum contre le Président sortant par les neuf autres, celui-ci a démontré sa capacité de résistance et un bloc solide qui dépasse le quart des électeurs constitue le socle sur lequel il peut s’appuyer.

On retiendra aussi comme enseignement ce dimanche soir, que Mélenchon a perdu son pari –et c’est tant mieux- et peut entrer comme je l’avais dit en « cellule de dégrisement ». Et bien évidemment l’ombre de Marine Le Pen va planer sur le deuxième tour avec un score de près de 20%. François Bayrou, comme c’était prévisible s’effondre après une campagne ratée. Il n’a même pas les éléments suffisants pour être celui autour de qui se reconstruirait le centre. Aura-t-il le courage de prendre position ? Le patchwork improbable qui constitue son parti est un vrai frein. Il faut enfin se féliciter du niveau élevé de la participation électorale, preuve que l’intérêt des Français pour cette élection était bien plus important que ce qui était mesuré.

Concernant les autres candidats qui ne récoltent que des miettes, ils étaient les scories de la campagne. Ils nous ont "brouillé l'écoute" pendant  quinze jours. le scrutin les a balayés. Eva Joly confirme l’erreur de casting.

On peut souligner aussi que le candidat arrivé en tête doit dépasser les 30% des suffrages pour avoir une chance de l’emporter au second tour. A cet égard le score du candidat socialiste est à peine suffisant, c’est pourquoi le jeu reste ouvert.

Le plus important reste pourtant que près de deux électeurs sur trois ont voté pour une forme de réalisme économique qu’il soit de droite ou de gauche. C’est désormais ce choix, et aucun autre, qui s’offre aux Français. Le premier, proposé par Nicolas Sarkozy s’appuie sur une politique éprouvée de réduction des déficits par la baisse de la dépense publique et parallèlement le soutien à la compétitivité de l’économie. Le deuxième, défendu par François Hollande, choisit un chemin plus laborieux, privilégiant l’impôt, notamment sur les entreprises et préservant notre vieux penchant à l’état providence.

Le résultat obtenu par le Front National, quand il se réalise au fond de nos bourgs ruraux, amène forcément à réfléchir sur le phénomène qui n’est pas lié qu’à l’insécurité et à la pression immigrée. Le message envoyé est différent et plus complexe. Il traduit certainement à la fois une crise de confiance dans le manque de résultat du politique en général face à la crise, chose que le FN sait parfaitement exploiter ; mais aussi une inquiétude sourde quant à la défense de notre mode de vie et de penser que ces électeurs sentent menacé par l’islam, illustré par l’irruption de la « viande hallal » dans la campagne. En plaçant Marine Le Pen à la troisième place, l’irréparable n’a pas été commis. Il serait irresponsable de ne pas prendre en compte cette aspiration.

Maintenant que les armes sont égales, c’est projet contre projet que les Français vont pouvoir juger. La partie est loin d’être perdue pour Nicolas Sarkozy, dont le camp est certes sanctionné comme tous les sortants l’ont été en Europe, mais beaucoup moins que les autres. Justement parce que la politique menée a été plus efficace. 

A moi Hollande, deux mots… !

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)