AD LITERAM
UN FIASCO, LE QUINQUENNAT ?

LE BILLET DU DIMANCHE

 

L’INDIGNATION SELECTIVE

L’indignation est à la mode, ou plutôt était. C’est le nonagénaire Stéphane Hessel qui en a lancé le principe avec son opuscule de vérités toutes faites et réchauffées, écrites au kaléidoscope de poncifs éculés et d’une cataracte prononcée de l’œil droit. Avec la crise espagnole, le slogan a été repris par les campeurs de la « plazza del sol » et quelques suivistes à travers le monde. On n’en parle plus guère. L’indignation, c’est bien ce qui reste à la vieillesse. Mais à quoi ça sert, une fois l’émotion passée ?

Le Parti socialiste, toujours en avance dans les combats, a voulu jouer de l’indignation, lui aussi, à la suite des propos de Nicolas Sarkozy à Annecy, concernant les « mensonges » de François Hollande. Il n’y a pourtant là rien de bien méchant.  « Il n’y a que la vérité qui blesse », excusez-moi d’avoir recours à cet aphorisme.

D’abord, en matière d’agression caractérisée, Nicolas Sarkozy a un sacré retard à combler sur le PS. Depuis 2007, on y a pratiqué le concours de la formule antisarkozyste la plus violente : Martine Aubry aurait pu recevoir le premier prix lorsqu’elle avait comparé le Président de la République à Bernard Madoff, l’escroc du siècle, Benoit Hamon un accessit avec sa formule « le président de la triche », et le mouvement des jeunes socialistes de la Vienne classé « hors concours » avec les affiches qu’ils avaient placardées sur lesquelles Nicolas Sarkozy était caricaturé en Adolf Hitler.

« François Hollande ment du soir au matin » : il n’y a pas de quoi s’étrangler d’indignation. D’abord parce que c’est vrai. Tout au moins pour les Français qui refusent de croire toutes les contre-vérités énoncées par les socialistes depuis quatre ans (voir le dossier ci-contre) et surtout depuis le début de la campagne. François Hollande ne se complaisait-il pas la veille à dénoncer : « le quinquennat  de Nicolas Sarkozy, ce n’est pas un bilan, c’est un fiasco ! ». Faire croire qu’il n’y a rien eu de fait de positif, au mieux c’est un mensonge, au pire c’est de l’imbécillité. Et que dire des fameux « 70 milliards de cadeaux faits aux riches », somme totalement inventée qu’ils sont incapables de justifier concrètement. Un mensonge inqualifiable fait pour cacher la réalité d’une politique sociale généreuse. Promettre de revenir sur la retraite à 60 ans, même pour quelques cas, encore un mensonge, pour une raison toute simple : la réforme a été calculée sur la base d’une croissance de 2,5% par an, autant dire qu’on prend déjà du retard sur l’échéancier. Aucune marge.

Et d’ailleurs, le candidat socialiste n’a pas d’autre choix que de mentir. En raison de son programme flou,  des surenchères sur sa gauche et du côté des verts, il est condamné à des contorsions permanentes. Cela aboutit à un double discours sur la finance, des convictions fluctuantes sur l’avenir du parc nucléaire, des circonvolutions pour maintenir la création de 60 000 postes dans l’éducation sans créer de fonctionnaires supplémentaires ! Et il y a bien d’autres sujets….

François Hollande peut crier à la « manipulation, à la caricature » et refuser de se placer sur ce terrain-là, mais c’est ce qu’il fait lui-même en permanence, et quand ce n’est pas lui, ce sont ses seconds couteaux. Encore un mensonge : « écoutez ce que je dis, ne regardez pas ce que je fais ». François Mitterrand, auquel il se réfère souvent, voilà un bel exemple de tromperie. Celui qu’il va jusqu’à mimer dans ses meetings était passé maître dans la dissimulation ce qui lui avait valu d’être désigné comme le « Prince de l’équivoque » ?

S’indigner, ça ne coûte pas cher et ça fait bien !

 

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)