130 023...
LA VERITE SUR LE FOUQUET’S

DE QUELQUES REALITES…

 

Les bonnes surprises sont comme les trains qui arrivent à l’heure : elles n’intéressent pas les médias qui ont besoin de larmes, de drames et de tragique pour saliver. Il se passe pourtant des choses intéressantes comme ce taux de croissance inattendu de 0,4% au dernier trimestre 2011, ce qui permet à la France de rester dans les clous de sa prévision annuelle (1,7% pour 1,75%). Ce n’est pas anodin.

Je n’ai pas trouvé beaucoup d’explications des "experts" à cette performance, car c’en est une : c’est le double de l’Allemagne sur le trimestre (mais sur l’année, celle-ci fait 3%), et elle permet à la France de se situer en 2011 au-dessus de la moyenne européenne. Et si c’était tout bonnement le fruit d’une bonne gestion et des mesures prises par le gouvernement, dont on verrait le début de la fructification ?

Une croissance significative alors qu’on attendait une régression. Cela ne veut pas dire que la crise est finie, évidemment, mais ces « quelques tendances positives méritent d’être soulignées » nous dit Jean Boissonnat, avec son sérieux habituel.

Ainsi, on note une bonne tenue des investissements des entreprises, ce qui est fondamental pour l’avenir de notre économie, car ce sont eux qui détermineront notre compétitivité sur les marchés mondiaux. Et surtout c’est de cette reconquête des parts de marchés que dépendra le recul du chômage et l’augmentation de notre croissance.

La voie est toute tracée : nous avons à notre porte l’Europe et l’Allemagne qui se porte bien. Nous devons aussi impérativement gagner des clients dans les pays émergents en Asie, en Amérique latine et en Afrique. Notre avenir se joue aussi sur ces terrains-là.

Car, il ne faut pas croire, comme le tropisme de la plupart des candidats à la présidentielle nous y invite, que la reprise de notre croissance viendra de la consommation et du marché intérieur. Ce sont les marchés extérieurs qui seront décisifs.

Ce qui se passera en Europe dans les prochains mois aura aussi son importance. La France et l’Allemagne auront le rôle déterminant, quel que soit le résultat des élections. Si on sait clairement ce que pense Nicolas Sarkozy en la matière, il serait bon que François Hollande affiche nettement (en est-il capable ?) sa conviction. Celui qui ne comprend pas que l’Europe est à un tournant de son Histoire, qu’il faudra certainement innover, peut-être brutaliser les traités pour lui faire prendre le virage  dangereux que les événements mondiaux et la crise des dettes souveraines l’obligent à négocier, celui-là n'a pas sa place dans la course !

Pendant le spectacle de la campagne, la crise continue. L’autre bonne nouvelle, c’est le faible impact des menaces des agences de notation sur les taux de la dette française.  Ils ont même été rarement aussi bas. Récemment, sur les obligations à deux ans, le taux a été de 0,89%, en net retrait par rapport à janvier (1,05%), octobre (1,58%), juillet (1,82%). Avec 35,4 milliards d’euros levés sur les marchés depuis le début de l’année, la France a réalisé 20% de son programme annuel.

Alors comment expliquer que les Français soient les plus pessimistes du monde quant à l’avenir de notre pays ?  Ils ont pourtant été plutôt moins touchés que d’autres peuples autour de nous. Mais j’oublie le discours de « souffrance » qu’on nous assène à longueur de temps, au point que même ceux qui ne sont pas touchés ont fini par le croire. Merci la gauche : le marché des « pauvres » a encore un avenir. Et s’il n’y en a pas assez, elle en fabriquera.

 

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)