« C’EST UNE CRISE FABRIQUEE »
AD LITERAM

LE CARNET DE CAMPAGNE DE SERAPHIN

 

Carnet présidentielle

Cette semaine aura encore été marquée par l’hystérie de la gauche qui n’accepte pas la moindre « petite phrase » à l’égard de son candidat, bien que ses ténors ne se privent pas, eux d’assaisonner le Président. Comme si elle bénéficiait d’un droit unilatéral à l’agression politique et à la critique acerbe !

Elle aura été aussi marquée par l’annonce, vendredi 13, de la dégradation du AAA par Standard & Poor’s, ce qui a valu une pluie de critiques de tous les candidats unanimes contre Nicolas Sarkozy. Très facile évidemment. Je n’y reviens pas, j’ai dit ce que j’en pensais dans le « billet du dimanche soir ».

La conséquence logique, c’est une poussée dans les sondages des intentions de vote vers les extrêmes, Mélenchon et Marine-double-peine, mais aussi vers Bayrou-Cassandre. Avec des « Je vous l’avais bien dit », à force, on finit par avoir raison à un moment donné. En même temps, 2 Français sur 3 nous disent qu’ils ne veulent pas de la Présidente du FN au second tour.

A propos des petites phrases, un sondage nous dit que les Français sont mécontents parce que le débat se limite à cet échange de saillies. A qui la faute ? Des petites phrases, il y en aura toujours. Mais d’un côté comme de l’autre, il n’y a pas qu’elles. Ce sont ceux qui font l’information qui focalisent dessus au lieu d’aller à l’essentiel. Et s’ils le font, il faut croire que c’est parce que ça se « vend » bien, mieux en tout cas que les propositions « ennuyeuses » qu’il serait pourtant plus intéressant de connaître. Ce n’est pas un hasard si Jean-Luc Mélenchon fait « une bonne campagne » : on lui doit des traits d’esprits décapants avec lesquels les médias se « régalent ». C’est un « bon client », comme on dit. A côté, les «énormités » de Marine-double-peine finissent par faire pâle figure.

Bernard Accoyer a fait des vagues. Le Président de l’Assemblée a osé évoquer les ravages économiques si Hollande était élu, à ceux que feraient une guerre. La comparaison est très imagée et probablement réalistes, mais c’était un peu trop osé. Aussitôt le chœur des vierges s’est mis en action pour stigmatiser ce discours anti démocratique…

« Efa-tans-le-mur » nous a gratifiés de sa gaffe de la semaine en proposant deux jours fériés supplémentaires, un pour les musulmans et un pour les juifs. Allez, avec un peu de chance leur fête religieuse tombera au mois de mai (si, c’est possible) : un régal !

La suppression du quotient familial, proposition du candidat socialiste, a fait aussi la une de nos gazettes. Devant le tumulte, notre « capitaine de pédalo » a aussitôt rétropédalé. Je ne savais pas qu’il y avait une marche arrière sur ce type d’engin.

Nous connaissons désormais le slogan de « Flanby-Mollet » : « Le changement c’est maintenant ». Voilà qui est réaliste, et vérifiable à chaque instant, tant le candidat est inconstant dans ses annonces et flou dans ses convictions ; si bien qu’on a envie de rajouter : « le reniement, c’est tout le temps ! ». Comme à la Samaritaine, « à chaque instant, il se passe quelque chose » dans son projet. Vous avez aimé Ségo, vous adorerez François. L’autre jour j’entendais aux « grosses têtes » l’un des invités évoquer la gestuelle mitterrandienne du candidat socialiste en meeting. « Coupez le son, disait-il et observez ! on dirait une marionnette dont on tire les ficelles des bras dans tous les sens ». J’ai essayé : succès garanti ! On a appris aussi qu’il s’était proclamé le « candidat de l’espérance lucide ». C’est sûrement un coup de soleil des Antilles qui lui a chauffé le cerveau. Moi j’aurais dit « extra-lucide », comme ces voyantes qui vous prédisent avec sérénité ce qui s’est passé hier.

Le lundi n’est pas le vendredi, comme chacun sait ; Je ne veux pas parler du jour de prières pour les musulmans, non, je remarque que l’annonce du maintien du triple A à la France de Moody’s, l’autre grande agence américaine a été saluée à gauche par un silence fracassant. Ils auraient pu rendre  hommage à Sarkozy, non ?

Le bon mot de la semaine, c’est "Bayrou-le-têtu" qui en a fait les frais par un journaliste du Point qui l’a rebaptisé « Cassandre ». Bayrou, c’est « l’oracle de la crise » sur le mode « je vous l’avais bien dit ». Mais ça s’arrête là.

J’aurai l’occasion d’ici la fin de la semaine de vous faire une exégèse du chiffrage du programme selon la « Marine ». Elle parle de « mensonge industriel » à propos du Président de la République, on pourrait lui retourner le compliment car elle sait très bien les conséquences désastreuses de ce qu’elle propose, mais l’essentiel pour elle est d’engranger des voix, peu importe la suite.Prise au piège d'une interview pointue, on a vu aussi son vrai naturel apparaître face à Anne-Sophie Lapix sur Canal+, dimanche. Cette femme est une tigresse rentrée. Alain Duhamel l'a bien jugée.  Au chapitre des menteurs par procès d’intention interposé, il y a aussi "Hamon-le-Fielleux"  qui prétend faussement que la majorité veut s’en prendre à la cinquième semaine de congé. On n’en est pas là. Mais tout est bon pour abuser les Français.

Le rayon de soleil pour finir. Cette semaine c’est Claude Allègre qui nous l’apporte, d’abord en déclarant « la gauche n’a pas une seule idée », ensuite en étant prêt à apporter son soutien à Nicolas Sarkozy en cas d’union nationale.

La crise crée un contexte hors normes qui oblige à agir à tout moment. On comprend que le Président garde sa liberté d’action le plus longtemps possible, qu’il perdrait s’il déclarait sa candidature.

 

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)