LE BILLET DU DIMANCHE SOIR
« C’EST UNE CRISE FABRIQUEE »

AD LITERAM

 

Je trouve Gérard Longuet en verve :

"Il y a des capitaines qui frôlent trop les côtes et qui conduisent leurs bateaux sur les récifs... Je trouve que François Hollande côtoie et tutoie les déficits publics avec beaucoup de complaisance".

La métaphore est un peu osée mais très appropriée. La gauche s'offusque pour un rien, mais elle oublie la pluis d'avanies qu'elle a fait subir à Sarkozy en 2007 et pendant tout le quinquennat. Les tenors de l'UMP sont encore trop gentils !


Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)