MIEUX VAUT EN RIRE
LES BREVES D’ARCHIBALD

LA PLANCHA

Plancha 
 

Elle a détrôné le traditionnel barbecue et même remplacé le grill. La « plancha », pour la cuisine de l’été, c’est ce qu’il y a de plus tendance. A l’origine, c’était une vulgaire plaque de fonte que les Espagnols faisaient chauffer, sur laquelle ils faisaient cuire leurs aliments : légumes, viandes, poissons, avec un filet d’huile d’olive.

En Espagne, je l’ai même vue installée au milieu du comptoir d’un bar et le maître des lieux y faisaient rissoler ses tapas directement devant les clients qui se servaient dessus eux-mêmes. Ambiance garantie !

Donc la plancha a remplacé, chez nous aussi, notre bon vieux grill. Et nos invités ne s’en plaignent pas. Pour les belles soirées d’été avec les amis, c’est beaucoup plus ludique que le barbecue : il m’est arrivé de m’en servir de l’apéro au dessert en passant par le plat de résistance. C'est madame qui est contente !

D’abord les tapas : des petits émincés de poulet bien parfumés embrochés sur des palillos, de fines rondelles de chorizo à griller et même des œufs de caille « au plat » avec un poil de fleur de sel et de poivre du moulin, sans parler des grosses crevettes façon gambas…

Puis vient le moment de mettre les légumes finement coupés : poivrons en lamelles, courgettes et aubergines en cubes, auxquels selon le goût on peut ajouter haricots verts et carottes. Evidemment il faut bien surveiller et retourner et surtout s’assurer d’une cuisson saisie mais « al dente ». C’est bien quand les légumes croquent sous la dent.

Il ne reste plus alors qu’à faire cuire le poisson, ma préférence va aux filets de rougets, ou la viande et là c’est le magret ou l’émincé de canard  qui viennent faire un bref séjour sur la plancha, quelques minutes par face suffisent en effet. Il n'est pas interdit d'avoir fait séjourner ces derniers dans une marinade ad'hoc, comme aurait dit le capitaine !

On peut s’en tenir là, mais il est encore possible de servir un dessert sous la forme d’une brochette de fruits caramélisés, en ayant auparavant essuyé la surface pour éviter des croisements de saveurs inconciliables.

Le tout arrosé selon la circonstance d’un excellent Tavel bien frais ou d’un Viognier blanc, dont j'aime particulièrement les arômes fruités, voilà une fête permanente pour les papilles. Pour le dépaysement, il m’est arrivé de sortir un Rioja rouge « Sancho Garces » : c’est alors "sombreros et mantilles" garantis.

Ce qui me plait surtout, c’est le caractère convivial de la plancha. On peut cuisiner au milieu de ses invités, les faire participer éventuellement, c’est plus rapide que le barbecue et aussi plus hygiénique et polyvalent, ce type de cuisson permettant de faire se cotoyer plusieurs mets en même temps.

La plancha, c’est la fête !

 

 

 

Commentaires

lien vers le site

Ce fut par exemple un excellent article et amusant à lire. J'apprécie vraiment cette information et votre temps. Merci

s'informer ici

j'ai bien l'impression que la plancha est beaucoup plus en vogue que le barbecue. C'est peut etre parce qu'on peut aussi l'utiliser dedans...

Marie

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)