L’ACTUALITE PAR LA LORGNETTE D’ARCHIBALD
QUE FAUT-IL DONC FAIRE POUR INTERESSER LA PRESSE ?

RAS LE BOL !

 

Petites phrases, commentaires, positions différentes pour ne pas dire divergentes, on a l’impression que chacun joue à savonner la planche majoritaire… en oubliant que c’est « casse-gueule » pour tout le monde.

Que les quelques villepinistes égarés en profitent, on commence à être habitué, mais que Bernard Accoyer, d’habitude si discret s’en mêle, et accuse le Président du Groupe UMP de « malmener l’équilibre institutionnel », cela fait plutôt désordre. D’ailleurs Jean-François Copé ferait mieux de veiller à la présence des députés de son groupe, il y a là de quoi l’occuper. Il ne suffit pas de dire qu’on est à 100% derrière le Président de la République quand on passe son temps à tirer dans tous les coins : un coup sur la fiscalité, un coup sur la publicité sur les chaînes publiques… Le résultat de tout cela c’est que la politique du gouvernement devient totalement illisible et brouillée.

Mais même les élus dits « de base » commencent à alimenter le tohu-bohu. C’est que pour certains, deux ans, c’est vite passé et leur élection va revenir très vite. On sait alors que ce qui leur manque le plus à ceux-là, ce sont les « burnes », tandis que leur trouillomètre s’élargit de manière inversement proportionnelle au temps qu’il reste à courir avant l’épreuve fatidique. Evidemment, cette situation de « stress » les pousse à dire des conneries. Et puis voilà que les chapelles de l’UMP se rappellent qu’elles existent et que le centre se cherche un candidat et un toit plus large que celui du Nouveau Centre…

Les rumeurs sur le couple du Président permettent à l’opposition de se refaire une santé à bon compte et surtout de faire oublier le trou noir par lequel elle est passée depuis le congrès de Reims. De ce côté-là aussi, il serait bien que les « conseillers » restent à leur place et se contentent de l’ombre, comme leur rôle les y condamne en principe. Les Français perçoivent toujours très mal ces gens qui parlent en lieu et place de ceux qui ont la légitimité pour le faire.

Du côté de la rue La Boétie, c’est le silence radio. Notre Secrétaire Général est-il tombé en léthargie ? Depuis le résultat des régionales, on ne l’entend plus, on ne le voit plus. A se demander si l’UMP en tant que parti existe encore ! Espérons-le, mais avec un tel désordre, nul doute que les adhésions vont fondre comme neige au soleil. Et d’ailleurs si ça continue, bien que j’aie adhéré pour cinq ans, je vais rendre ma carte. Et ce n’est pas une parole en l’air. Je ne participerai pas à la Péèssisation du parti.

 

 


Commentaires

lucien martin

"Les rumeurs sur le couple du Président permettent à l’opposition de se refaire une santé à bon compte"

Qui parle de cette rumeur à part la bande à Sarkozy ? Qui essaie de l'instrumentaliser à son profit sinon les proches de Sarkozy ?
La Sarkozie va toujours plus bas. Quand on croit qu'elle a touché le fond, elle continue à descendre.

Jibe 124

MAUVAISE RUMEUR...
On le sent bien dans les propos de Daniel, il y a du ressenti...ment. Dans ces périodes troubles , il est difficile de comprendre la bonne trajectoire à suivre. Que le débat d'idées existe et soit vivant c'est souhaitable. Pour le moment je vois plus des bas d'idées que de hautes sphères de la politique, pour alimenter notre réflexion.

Que la majorité parlementaire , son gouvernement, et le Président fixent clairement les objectifs et ne perdent plus un instant à commenter les mauvaises humeurs (ou rumeurs). Il y a du bouleau , on verra plus tard pour le baromètre affectif de Carlo et sarka . Car pour parler comme DH a écrit cette rubrique : "On s'en bat les C..illes!"

François GIRARD

Tout à fait d'accord avec ton propos sur le silence de la Rue de la Boétie !.. il est surprenant ... quant à son Secrétaire Général il a tellement et tellement parlé comme un "moulin qui tourne " qu'il a lassé et agacé à l'évidence bon nombre des militants UMP . A-t-il bien encore le soutien de ses troupes ? On peut s'interroger . Nous avons tous soutenus et nous sommes prêts à soutenir encore le Président de la République , mais ne pourrait-il pas prendre plus en compte les propositions qui lui sont faites par certains parlementaires de la majorité et de nombreux sympathisants notamment sur le bouclier fiscal et sur la suppression de l'I.S.F. plutôt que de demeurer intransigeant et borné sur ces sujets ?
Il est quand même regrettable que ce soient les socialistes qui proposent de supprimer l'I.S.F. ? Faudra-t-il qu'ils reviennent aux commandes pour obtenir satisfaction ? espérons que nous n'en sommes pas encore là !...
Le résultat des élections régionales , donnant un sérieux avertissement au Président et à sa majorité a-t-il bien été compris par certains de nos responsables de l'UMP ...je n'en suis pas personnellement certain .

Daniel

Oui François, le temps est peut-être venu de faire une réforme fiscale, mais céder seulement sur le bouclier fiscal, à mon avis c'est donner satisfaction aux socialistes sans en tirer aucun bénéfice auprès de nos électeurs. La phrase que j'entends le plus souvent c'est : "on ne va pas encore reculer !" Et les parlementaires qui ont déposé le projet de loi, non seulement ne gagneront pas une voix mais en enverrons à gauche. Cela s'appelle se tirer une balle dans le pied ! Faisons donc un peu de politique en mettant en avant le coût de toutes les décisions sociales qui ont été prises et qui font du gouvernement actuel un des plus préoccupés du soutien aux classes moyennes et aux plus démunis, en tout cas bien plus que tous ceux de gauche, qui n'ont même pas été foutus de construire autant de logements sociaux !
Daniel

François GIRARD

Je n'ai pas dit qu'il fallait supprimer le bouclier fiscal entièrement mais à raison de la période de crise profonde que nous traversons l'aménager de manière à réduire les avantages de ceux qui en profitent .
Cela irait parfaitement dans le sens de ce que souhaite le Président de la République à savoir demander une contribution supplémentaire pour les retraites notamment aux personnes ayant des revenus très élevés .
Es-tu bien certain que les très gros contribuables qui en profitent injectent plus en France pour cela ?... Pour la grande majorité leurs capitaux et leurs biens immobiliers sont déjà hors de France !...
Quant à l'I.S.F. je persiste et signe qu'il faut le supprimer car il ne concerne pas uniquement des contribuables "très très riches " . J'ai connu professionnellement des personnes ayant des revenus moyens ( jeunes ou retraités ) soumis à cet impôt et qui ne sont soumis à celui-ci que parce que , pour les uns ils ont bénéficié d'héritages de leurs parents respectifs , ou pour les autres parce que ils ont économisé leur vie entière . Un certain nombre de retraités sont obligés pour payer cet I.S.F. de prendre sur une grande partie de leurs retraites souvent peu élevées déjà .
La suppression de cet impôt stupide et anti énonomique aurait peut-être d'autre part le mérite de faire revenir en France des capitaux qui ont été déplacés depuis longtemps dans des paradis fiscaux .
Supprimer l'I.S.F. ne devrait pas poser de problèmes électoraux que tu soulèves dans la mesure où , au moins sur ce point , une partie de la droite et de la gauche du reste sont d'accord !...

ARSOUILLE

"Un certain nombre de retraités sont obligés pour payer cet I.S.F. de prendre sur une grande partie de leurs retraites souvent peu élevées déjà ." Cela me fait penser au cultivateur retraité de l'ile de Ré cité souvent en exemple. Ses terres à patates avaient pris une telle plus-value en devenant constructibles qu'il devenait redevable de l'ISF. Il lui a suffit de céder une partie de ses terres et ainsi de cesser de faire des plus values dessus sans aucun travail pour payer son ISF et vivre très confortablement. Certains contribuables peuvent aussi anticiper leur successions par des donations à leurs descendants. Je crois qu'il faut arrêter de pleurer alors que beaucoup ont le minimum vital. Par contre, j'ai été choqué par la véhémence de François Hollande à l'endroit des "riches à 3000 € par mois quil n'aime pas". Je m'étais procuré les statuts de sa SCI et j'ai cru comprendre qu'avec un patrimoine du double de celui de mon père, il réglait avec sa concubine un ISF identique. J'ai certainement mal compté ou mal rédigé les déclarations paternelles. Les siennes étaient rédigées par son comptable. Elles doivent donc être justes et mes estimations fausses.
Enfin, mon père n'a jamais râlé contre l'ISF et ses héritiers non plus. J'ai même un frère très très à gauche qui a refusé toute succession car pour lui "l'héritage perpétue les inégalités sociales". Je ne le suis pas dans beaucoup de ses idées, mais je suis fier de lui car les politiques (militants et élus) qui s'appliquent les principes qu'ils défendent sont tellements rares.
La politique manque de gens désintéressés, le taux d'abstention n'y est-il pas en partie lié ?
Le dossier des retraites arrive, défendrez-vous l'abrogation de la loi votée par les parlementaires de droites comme de gauche, y compris communistes instituant des retraites et indemnités de perte de mandat que je qualifie de honteuses ?
Bonne nuit.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)