UNE SEMAINE …COMME LES AUTRES
PLUS SOCIAL, TU MEURS !

DELIRES D’AGGLO


Radotorial. Le journal édité par la ville d’Angers, aux frais du contribuable, a pour mission d’informer sur les différentes activités dans tous les domaines : réalisations, projets, urbanisme, vie culturelle, sports… Rien d’anormal à cela. Dans le dernier numéro, le Maire s’est fendu d’un éditorial très orienté politiquement, se félicitant de la confiance « très largement exprimée » à la liste de gauche par les électeurs angevins. Bien entendu il n’a évoqué les résultats qu’à travers leur traduction en pourcentage, oubliant de signaler que les 57,45% obtenus à Angers étaient pourtant bien loin en nombre de voix (en moins) du score pourtant moins flatteur obtenu en 2004. Probablement parce qu’il fallait absolument faire croire que ce qui n’est qu’une petite victoire avec ses pans d’ombre, était un triomphe qui valide des choix, ceux qui sont mis en œuvre dans notre bonne ville. On se rassure comme on peut. Mais l’essentiel n’est pas là. Ce qui n’est pas acceptable c’est qu’on transforme un journal financé par tous les angevins, quelle que soit la couleur de leur vote, en un tract électoral de bas étage.

Les grandes manœuvres (et petites combines) du Scot. On est entré dans la phase d’enquête publique du SCOT (Schéma de Cohérence Territorial). A cet effet était organisé au centre des congrès une grand’messe avec séance plénière, ateliers thématiques pour que les habitants de l’agglo s’expriment et synthèse publique. Nous y avons participé avec quelques amis… pour constater que rien de ce que nous avions dit comme remarques n’avait été retenu. Même son de cloche dans d’autres ateliers. Moralité : concertation « bidon ». Tous les comptes-rendus avaient été écrits à l’avance. Après on s’étonnera que le citoyen s’éloigne des urnes.

Pop dep001 Encore le Scot (donc biscot). Dans les objectifs de croissance de la population assignés à la ville centre, on relève une augmentation de 30 000 à 40 000 habitants supplémentaires à l’horizon 2020 (p.24). Mais on se demande comment le calcul a été fait, parce qu’il se trouve que cela correspond exactement à la croissance de la population de l’ensemble du département (30 000). Sauf erreur, il m’étonnerait que Cholet, Saumur, Segré et quelques autres communes hors agglo n’en captent pas une partie. Parfaitement irréaliste ! Voilà ce qui arrive quand on confie les études à des cabinets extérieurs. A moins que l’agglo se soit donné comme objectif de « déménager le territoire » !

Casernes 2 bis Casbah. Il faut den-si-fier. Vous avez compris ! Donc on construit en hauteur et on serre. C’est pourquoi sur le plateau des capucins, on voit sortir de terre une « casbah », comme à Alger (N’y voyez pas de connotation péjorative : c’est de ressemblance qu’il s’agit). Est-ce en vue d’un futur jumelage avec la capitale de l’Algérie, ou une anticipation du réchauffement climatique ? En attendant, on ne me fera pas croire que l’on aura des populations heureuses dans un habitat aussi concentré. Pire que les barres des années 60. Imaginons ce qu’il en sera dans trente ans, quand les bâtiments auront vieilli, ou encore la facilité d’intervention pour les forces de l’ordre qui auront à intercepter quelques chenapans…

Biopole. En lisant la presse, je découvre que la charge prévue pour le fonctionnement de l’usine sera de 65 000 tonnes et que Véolia, le prestataire, est chargé de trouver les 25 000 tonnes supplémentaires pour atteindre les 90 000 tonnes pour lesquelles l’équipement a été dimensionné. Encore un exemple de mauvaise gestion : nous avions attiré l’attention, Robert Afif et moi-même, lors de l’enquête publique, sur le surdimensionnement du projet, estimant que 70 000 tonnes à traiter c’était largement suffisant. On ne nous a pas écoutés, évidemment. Et pourtant, ce n’était pas difficile à prévoir : il suffisait de lire les bilans produits par les services de l’agglo. En passant de l’incinération au TMB, on a fait faire une économie de près de 45 millions d’euros. On aurait pu économiser encore 15 millions au moins. Pas superflu, surtout que les finances de l’agglo sont exangues !

Solitaire. (Mais pas du Figaro). Marc Goua nous vante à chaque instant les vertus de la « solidarité. C’est pour cela qu’il est allé, sans rien dire à personne, se négocier à la Région  une halte ferroviaire pour sa commune. Il se trouve que Saint-Barthélemy est sur la même ligne et a le même projet. Ce qu’il savait... Egouaïste !!

 


Commentaires

Houlbresque Jacques

Malheureusement toute la soi-disant "concertation" avec la population sur le futur d'Angers n'est que "bidon". Tout est déjà décidé. Et malheureusement pour nous, ce sont encore les classes moyennes qui vont devoir payer l'addition de cette gabegie et ces délires!

nerac

Il faut aussi remarquer que les décisions du président de notre beau pays ne respirent pas la concertation (taxe pro., zones noires en vendée....)
Moi je trouve que le quartier de St aubin (et non des capucins) ce n'est pas mal, à la fois moderne et joli. Vous habitez dans le coin?
Enfin il faut reconnaître aussi que nos impôts servent à financer les nouveaux journaux du conseil général (un numéro 1 dans nos boîtes ces jours-ci).

Daniel HOULLE

Tous les goûts sont dans la nature. Je ne pense pas que la majorité des Angevins aient envie de vivre dans un entassement pareil.
Pour le reste, il faut éviter les amalgames faciles et surtout la désinformation, car la taxe professionnelle est largement compensée par le nouveau dispositif.

Daniel.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)