VOILA POURQUOI TOUT RESTE POSSIBLE
UNE VICTOIRE INCONTESTABLE, MAIS…

SURVEILLER LE SCRUTIN

Longue vue de pirate

Depuis dimanche dernier, plusieurs témoignages me confortent dans la nécessité qu’il y a à être présent dans tous les bureaux de vote, non seulement pour surveiller le bon déroulement du scrutin, mais aussi au moment du dépouillement.

Dans plusieurs bureaux, des irrégularités identiques ont été constatées concernant la disposition des bulletins de vote, qui laissent penser qu’elles étaient le résultat « d’instructions ». Dans plusieurs bureaux, des professions de foi étaient comptées comme valides contrairement au règlement sans que le président du bureau n’intervienne et il a fallu les protestations d’une personne présente pour qu’elles soit comptées comme vote nul… Dix voix pour Auxiette, comme par hasard (Et ce n'est qu'un exemple) !

Je le répète, dans un bureau sans surveillance, la fraude est facile, particulièrement sur le décompte des voix de chaque candidat, dès lors que la surveillance n’est pas contradictoire. Rappelons qu’une fois les feuilles de relevés des votes signées par les scrutateurs, il n’y a plus aucun moyen de recompter, puisque les bulletins de vote son détruits. Or, en ville, il y a des bureaux où personne n’assiste au dépouillement. Si on peut faire confiance au citoyen, ce n’est pas le cas pour le « militant » !

Tout citoyen peut assister au dépouillement. N’hésitez pas à vous pointer cinq minutes avant la clôture du scrutin dans votre bureau de vote. Votre seule présence sera dissuasive (et d’ailleurs vous vous apercevrez rapidement que vous « gênez »). Veillez à ce que l’urne ne soit ouverte qu’une fois le décompte des émargements effectués. Veillez à ce que chaque bulletin lu corresponde à un bâton devant le bon nom. Déjà, vous aurez contribué à éliminer deux occasions de fraude.

A Angers, la liste de Christophe Béchu n’aura du monde que dans une cinquantaine de bureaux sur 80. Chaque voix comptera. Alors, si vous avez un peu de temps, …

 

Commentaires

Jibe 124

- C'es pourtant tristement vrai... S'il faut faire "sauter" le bouchon qui obstrue la voie vers la victoire, les socialistes n'hésiteront pas. Ils l'ont déjà fait lors de leur congrès de Reims, sous l'oeil bienveillant de Martine.
Résultat : les urnes bourrées en champagne avec des Aubry... !

- Espérons nous "bourrer" AU Champagne en cas de victoire (même courte car , nos électeurs nous savent honnêtes)

lucien martin

Ah voici l'ultime explication de la débâcle : la tricherie dans les bureaux de vote (uniquement dans un sens, bien sûr). Appelez vite Sarkozy et Fillon, leur excuse pour demain 20 heures est toute trouvée !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)