LES ELUS LOCAUX S’EN DONNENT A CŒUR JOIE
BECHU SE LANCE

OU LES CHIENS NE FONT PAS DES CHATS…

P1060332 Jean sarko 1 Jean sarko 3

La prestation de Jean Sarkozy, hier soir au 20H de  France 2, par sa qualité et son contenu apporte un démenti cinglant au procès en incompétence qui lui a été fait. Manifestement, son aisance prouve qu’il avait la carrure pour la fonction. Il a démontré aussi qu’il avait à la fois la légitimité et le droit de postuler à la présidence de l’Epad, que sa candidature n’était en rien un passe droit mais dans la logique normale de son mandat de conseiller général. En prenant la décision de siéger mais de ne pas briguer la présidence, il fait preuve de sens politique et de maturité. Certes on n’empêchera pas de gloser sur le fait que la décision a pu être influencée par les intérêts du père. Cependant, on ne m’ôtera pas de l’idée que ce gaillard là a envie de mener sa vie politique au gré de ses ambitions, et que certainement, c’est lui qui a décidé dans son for intérieur.

Mais qu’importe, l’important est que soit apparu en pleine lumière le faux procès qui lui était fait en népotisme et en favoritisme. La gauche peut crier victoire, c’est une victoire à la Pyrrhus : la cabale était bien fondée sur de l’intolérance, du mensonge et de la fausse morale et ce qui ressort, c’est sa dictature intellectuelle dans ce qu’elle a de plus vile. On peut aussi désespérer de constater le racisme anti-jeune qui a constitué la trame des attaques qu’il a subies. Pays de « vieux c… » seraient tentés de s’écrier certains !

Maintenant, le problème n’est pas résolu pour autant. Qui sera président de l’Epad ? Certainement pas Patrick Devedjian atteint par la limite d’âge. Il ne reste sur la table, pour l’instant, que la candidature du maire communiste de Nanterre, Patrick Jarry. Traditionnellement, le siège revient à un conseiller général pour ne favoriser aucune commune. Jean ayant renoncé, on est dans l’impasse. On n’a pas fini de suivre le feuilleton de l’Epad ! D’autant plus que Jean Sarkozy a clairement annoncé qu’il continuerait son combat au service de ses convictions….

Au demeurant, toute la France aura pu découvrir que le « fiston » était allé à bonne école, que les paroles lui viennent naturellement et à certains moments, les yeux fermés, on aurait pu … Il faudra compter avec lui, ça c’est sûr !


Commentaires

jibe124

Fectiv"ment ! IOn peut pas dire qu'il ÉPADoué le petit Nicolaas 2 en matière de communicaton. De là à supputer qu'il fera la même carrière et que SARKOmence, il y a un grand PASpas...

Masson Dominique

Daniel,
Pourquoi t'enfonces-tu ? M. Jean Sarkozy ne peut-il apprendre son métier de conseiller général (1 an de mandat je crois), tenter d'obtenir un dîplôme dont son père à rappelé l'importance aux lycéens ? Etait-il prêt pour la présidence de l'EPAD, certainement pas et c'est Patrick Devedjian lui-même qui l'a précisé : " il apprendra, il sera conseillé ". C'est vrai l'EPAD aurait pu embaucher quelques conseillers pour lui permettre de comprendre et de restituer, ce pour quoi il semble très doué. Sa prestation télévisée a été soigneusement préparée et je crois qu'il fait aussi du théâtre. Cela ne lui enlève pas d'indéniables qualités. En étant administrateur, il pourra apprendre sur le tas.
Enfin je fais certainement partie des vieux cons ("La gauche peut crier victoire, c’est une victoire à la Pyrrhus : la cabale était bien fondée sur de l’intolérance, du mensonge et de la fausse morale et ce qui ressort, c’est sa dictature intellectuelle dans ce qu’elle a de plus vile. On peut aussi désespérer de constater le racisme anti-jeune qui a constitué la trame des attaques qu’il a subies. Pays de « vieux c… » seraient tentés de s’écrier certains !")
comme d'ailleurs beaucoup d'élus ou de citoyens de toutes tendances. Jean Sarkozy a eu l'intelligence de faire machine arrière, tu aurais pu l'imiter au lieu de villipender la gauche qui, même si elle ne brille guère, n'a fait que son travail et de mépriser ceux qui ne sont pas la main sur la couture du pantalon.
A bientôt et sans rancune!

Daniel HOULLE

Je dis ce que je pense. Les donneurs de leçons m'agacent surtout quand ils sont les plus mal placés. Entendre Fabius dénigrer l'absence de diplôme du jeune Sarkozy, c'est minable et ça n'a rien à voir avec le poste. Ses longues études ne l'ont pas empêché de laisser passer le scandale du sang contaminé... Présider un organisme tel que l'Epad est essentiellement politique. Il y a une technostructure pour préparer les dossiers et les décisions. Dès lors qu'il est président du groupe majoritaire au Conseil Général, sa candidature était logique.A moins que ses pairs ne soient débiles ...
J'ai bien été président de l'ONPL sans pour autant avoir des compétences particulières en musique. Je n'ai pas eu connaissance que l'orchestre en ait souffert.
Le vieillissement de la population a deux conséquences contradictoires : un racisme anti-jeune qui se manifeste à l'embauche et une débauche des séniors qui coûtent trop cher dès qu'ils ont passé 55 ans...
Le conservatisme est la marque des pays vieillissants. Ce n'est pas une raison pour faire prendre des vessies pour des lanternes.
Daniel

Masson Dominique

Je suis d'accord, pour acquérir des compétences, la formation est un moyen parmi d'autres. L'expérience peut combler un manque de formation initiale de base. Sièger depuis qq mois au conseil général ne permet pas, même à un surdoué, de maîtriser le sujet.
J'aimais bien la PUB Guy Degrennes.
Oui, il y a des technocrates qui préparent les dossiers et les décisions mais c'est tout de même plus rassurant quand les politiques ont un minimum de compétences pour apprécier ces dossiers. Je n'ai aucune affinité avec Laurent Fabius qui a choisi le PS faute de pouvoir grimper assez vite s'il s'était dirigé vers le RPR et qui se découvre presque d'extrême gauche en vieillissant. Le sang contaminé est peut-être un exemple de politiques qui confient un peu trop les dossiers et décisions aux technocrates qui les entourent. Les erreurs de FABIUS n'excusent pas le faux pas de cette non candidature. Pour l'ONPL, tu n'étais pas musicien mais tu avais un certaine culture, tu connaissais les circuits de financement et avais des compétences en gestion acquises grâce à tes mandats dans les collectivités.
Enfin cette candidature choquait des électeurs de tous les bords. Pour éviter les polémiques, il faut quelque fois réfléchir et ne pas les provoquer. Je n'ai pas d'affinité avec L FABIUS mais pas non plus avec la marraine Isabelle BALKANY et son ex. Je paye moi-même ma femme de ménage et je la déclare.
je souhaite à M. Jean SARKOZY de ne pas retomber dans un tel piège et aux conseillers du président d'oser le prévenir de telles bévues.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)