COMPTES D’APOTHICAIRE
ARCHIBALD EN VACANCES

CARBONE Y FAIRE !

 Pollution air                                                 

 

Il fallait s’y attendre, le temps de puiser dans la bourse point à l’horizon. C’est sous le biais d’une taxe carbone qu’on veut nous mettre à contribution. Quand on prend un socialiste pour conseiller, fût-il Rocard, que voulez-vous qu’il invente ?  Des taxes. Alors va pour taxer le carbone ! Mais lequel ? Celui que vous produisez pour sûr….Donc on envisage de taxer l’essence, le gazole, le gaz, voire l’électricité. La note s’élèverait à 300€ par an par ménage. Pas énorme, mais pas rien non plus !  Ouais, mais nos édiles comme d’habitude vont au plus facile.

Moi, en fait de taxe « carbone », je pensais davantage à sanctionner les asperges qui viennent du Pérou en leur faisant payer la compensation carbone de leur transport pour venir jusqu’à nous. Autrement plus judicieux, non ? Et en plus, à mes yeux, plus équitable pour nos produits respectueux, eux, de l’environnement (enfin plus).

L'idée d'une "taxe carbone" aux frontières des pays qui s'engagent sur des réductions d'émissions de CO2, avait été pourtant relancée par Nicolas Sarkozy et évoquée par les Américains. Mais c’est autrement plus difficile à mettre en place, car elle est vigoureusement dénoncée par les grands pays émergents qui y voient une forme de protectionnisme. Photographe : Mychèle Daniau AFP/Archives :: Cheminées d'usines en Franceagrandir

photo 2/2

Photographe : Mychèle Daniau AFP/Archives :: Cheminées d'usines en France

photo : Mychèle Daniau , AFP

Cela va être un des sujets brûlants dans les négociations climat des mois à venir, notamment en vue de l'échéance de Copenhague, en décembre, où la communauté internationale espère conclure un accord global pour tenter de limiter le réchauffement climatique en cours.

Pour les pays ou les régions qui s'engagent sur des réductions chiffrées de leurs émissions de gaz à effet de serre - l'Union européenne l'a fait, les Etats-Unis y travaillent depuis l'arrivée de Barack Obama – une taxe carbone serait légitime pour éviter un désavantage concurrentiel trop lourd par rapport à des pays tels que l'Inde ou la Chine « qui ne respectent aucune des règles environnementales que nous imposons à nos entreprises » comme ne manque jamais de le souligner notre Président en mettant en garde contre un risque de « dumping environnemental ».

L'idée, appelée dans le jargon climatique « mécanisme d'inclusion carbone », n'est pas nouvelle : elle a été portée par la France lors des négociations de l'UE sur le paquet climat-énergie en 2008, sans faire, loin s'en faut, l'unanimité parmi les 27. Certains craignent qu'elle déclenche une guerre commerciale. D'autres redoutent, si elle est agitée avec trop de véhémence de part et d'autre de l'Atlantique, qu'elle ne crispe des négociations qui s'annoncent d'ores et déjà extrêmement difficiles. C'est pourtant l'avenir de la planète qui est en jeu, rappellent de leur côté, inlassablement, les scientifiques.

En attendant, comme d’habitude, c’est le pauvre contribuable hexagonal qu’on va pressurer en premier. Le carbone a le dos large. A quoi servira que nous fassions des efforts pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, si les autres continuent de polluer. Cela ne sert à rien, en effet, de serrer la vis à un endroit donné, si on délocalise et que les produits sont fabriqués ailleurs sans contrainte environnementale, car le taux de concentration de CO2 dans l'atmosphère est uniforme. La taxe aux frontières d’abord eût été plus convaincante !

 

                                                                                


Commentaires

lucien martin

D'accord avec vous Daniel, pour la taxe aux frontières. Mais ne vous inquiétez pas, la taxe telle qu'elle est définie par Rocard ne verra jamais le jour, trop compliquée, trop usine à ... gaz.
On se contentera sans doute d'augmenter la fiscalité sur l'essence, le gaz et l'électricité, si facile.
Pendant ce temps, Sarkozy aura donné un hochet pour s'amuser à 2 anciens Premiers Ministres bien peu regardants.
Pour rebondir sur votre dernier fil, vous souhaitez vraiment la ré-élection de quelqu'un qui creuse des déficits abyssaux (du jamais vu). Pas moi. Peut-être peut-on trouver quelqu'un à droite qui privilégierait l'intérêt Général avant l'intérêt particulier ? Sinon, j'irai me promener à vélo 2 dimanches de 2012...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)