J – 11
J – 10

LA « RENCONTRE DE REZE »


  Martine et sego 2                                                                          

 

Martine Aubry et Ségolène Royal ont scellé mercredi leurs retrouvailles à Rezé, près de Nantes, 12 jours avant les Européennes, appelant toutes deux à la participation et faisant assaut d'amabilités et d'hommages réciproques. Il était temps, parce que le feu est dans la maison électorale et semblait prendre de l’ampleur alors que les sondages marquent l'érosion du parti et que des rumeurs circulaient sur un sondage mauvais pour le PS. Bref, l'unité a été affichée sans fausse note tout au long de la soirée. On verra si c’est suffisant pour éteindre l’incendie et redonner confiance à un électorat « en vacances ».

 

"Ma chère Martine, notre première secrétaire", a lancé la présidente de Poitou-Charentes, parlant de son "bonheur" et de "Martine vaillante dans cette campagne". La première secrétaire lui a répondu en parlant  du "vrai bonheur" de retrouver le PS "tel qu’elle l'aime", "soudé, combatif, mobilisé aussi". Donc, le « bonheur » était dans la salle à défaut d’être dans le pré (du duel électoral).

 

Mme Aubry a offert à Mme Royal une statue africaine du Burkina-Faso, une "femme debout", en disant "On aime nous opposer. C'est vrai que nous sommes différentes. Après tout, ce n'est pas gênant. Nous avons l'essentiel en commun. Nous sommes indéfectiblement socialistes, et nous sommes des femmes, nous savons nous serrer les coudes quand c'est nécessaire". La patronne du PS a rendu notamment hommage au "combat" de Mme Royal, "je sais sa volonté de renouveler la politique française et elle a raison, il faut bouger les rangs et les choses, y compris dans notre parti". Mme Royal a elle offert à Mme Aubry une porcelaine de Deshoulières, entreprise en difficulté de la Vienne. Donc, on en sait beaucoup plus sur le programme européen du PS : attaques en règle de Nicolas SARKOZY (logique), nombrilisme de ces dames dont l’égo est à prendre en considération, et relance par la production de statuettes et de porcelaines de Poitou Charente : intéressant, non ?

 

Je suis évidemment de mauvaise foi. Vous vous en seriez douté. D’Europe, il en a été un peu question : l’Iznogoud du Poitou, qui a parlé environ 30 minutes a lancé « un appel vibrant à la participation électorale », en appelant aux « travailleurs frappés de plein fouet », aux salariés de Gandrange, de Continental, d'Heuliez, de Molex, avec le leitmotiv « l'Europe sociale a besoin de vous ! Amora, Hewlett-Packard, Alcatel, Lucent, l'Europe sociale a besoin de vous ! », elle a fustigé « les logiques féroces du capitalisme financier »

 

Cela ne vous rappelle-t-il pas l’expression du Général de Gaulle : « ils ne suffit pas de crier Europe, Europe, en sautant comme des cabris » … « Europe sociale, Europe sociale, Europe sociale… » Les cabris sont du Poitou, alors tout s’explique.

 

Ah, j’oubliais : Martine s’est mise au blanc ! … Je veux parler de sa veste, naturellement.

 

Avec ça, on va pouvoir convaincre beaucoup d’électrices et d’électeurs.



                                                                     

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)