TOUS LES CHEMINS....
LES COMMENTAIRES D’ARCHIBALD

FAUT PAS S’ABSENTER !


   P1050256   P1050258          P1050261                                                    

Vraiment, il ne faut pas tourner le dos. L’actualité en profite aussitôt. Et à peine revenu, les sujets vous tombent sur le dos comme les obus à Gravelotte. Les Universités mises à mal par leurs apprentis talibans et leurs mollahs entêtés (on va y revenir), la réforme de l’hôpital confrontée au lobby médical et à la frilosité des Sénateurs (pas tous), le nouveau plongeon de Natixis, la vampirisation des électeurs de gauche par François BAYROU… voilà de quoi alimenter les colonnes du bloc-notes, dans les jours qui viennent, et pour commencer, dès demain, les commentaires « d’Archibald ». 

Je devrais ajouter à la liste le « ronron » de la campagne pour l’élection européenne qui peine à prendre son rythme et les palinodies au PS du genre « viendra-viendra pas ».

A vrai dire, la campagne, je l’ai rencontrée à Rome : débauche d’affiches comme chez nous il y a trente ans, stands des partis au coin des rues, occupation par les militants de lieux emblématiques qui nous font un jour le Capitole hérissé de ballons jaunes de toutes tailles et à toutes les hauteurs ou une place Navone envahie par les sympathisants en rouge et vert du PD (Parti Démocrate). Au moins, à défaut de comprendre le système qui propose une multitude de candidats de chaque parti, on constate un effort visible pour aller au contact de la population. Les Italiens seront-ils plus nombreux à aller voter que les Français ?  Bien malin qui pourra le dire, mais ils auront fait le « job ».

Je vous confirme toutefois que nous n’étions pas à Rome pour faire campagne avec les amis de Berlusconi, mais bien pour aller à la rencontre d’un passé aussi glorieux que phénoménal.


                                                             

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)