LES TROUVAILLES DE TRYPHON
LA SEMAINE D’ARCHIBALD

PLAN ROSE

  P1030292                                                           

 


Finalement le plan dévoilé par Martine AUBRY, en dehors du fait qu’il atteint 50 milliards d’€, (ce qui placerait la France avec un déficit de 5 à 6% au moins et le rend irréaliste), ne nous apprend qu’une chose : au PS, plus ça change, plus c’est pareil. On est bien dans la continuité. Il était grand temps, la crise a commencé au mois de septembre.

 

Continuité de la dépense : on sort le chéquier et on paie à crédit. Pour financer quoi ? La consommation. En donnant 500€ aux bénéficiaires de la prime pour l’emploi, 3% de plus aux smicards, un chèque transport à tous les salariés et 10% de plus à l’allocation logement.  On ajoute la cerise sur le gâteau : un point de moins de TVA. Es recettes de l’état apprécieront.

 

Continuité d’une conception dépassée du fonctionnement de l’économie. Avec le gel de toutes les suppressions d’emploi dans la fonction publique, le doublement du droit au chômage partiel pendant 18 mois à 80% du salaire, 200 000 emplois aidés pris en charge à 75% par l’état, on en revient au dirigisme économique d’il y a cinquante ans. Même en ces temps de crise, il est inutile d’encadrer lourdement la machine.

 

Bien entendu, il faudra peut-être en venir à quelques unes de ces mesures, si le plan qui vient d’être voté par le Gouvernement ne suffit pas à enrayer une crise dont on ne connaît pas complètement encore toute la dimension. Mais certainement pas à un dispositif de socialisation aussi affirmé de l’économie. Il est à craindre que le traitement social que le plan socialiste privilégie pour atténuer les effets de la crise ne soit ensuite un carcan qui empêche d’en sortir. Quant au soutien à l’investissement qu’il propose, c’est du classique. Comme le dit François REBSAMEN, on n’y trouve « aucune idée novatrice ».

 

Mais stratégiquement, il s’agit de marquer les esprits dans la perspective de la grande journée d’action du 29 janvier. Martine AUBRY veut réinvestir le terrain des manif’ et rassurer ses sympathisants. De ce point de vue, elle est en cohérence avec ses objectifs. Le tout est de savoir si c’est une bonne manière de servir les intérêts vitaux de la France.

 

                                                         

                                                   

 


Commentaires

JB

Si je comprends bien en plus de son stylo, Martine Aubry se met le doigt dans l'oeil avec son "contreplan" de relance...
C'est sans doute ce qu'on appelle désormais le StyloBry (ou si vous préférez : le Style Aubry)

JB

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)