LES SOUS DOUES
LE FACE-A-FACE NE FAIT QUE COMMENCER

LA SEMAINE D’ARCHIBALD

 

                                                                                                 

                                

Tramgique. C’est un néologisme né de la contraction de « tramway » et de « tragique ». Encore un accident mortel dans la longue liste des sinistres du tramway natais. Cete fois-ci, encore, c’est une jeune femme qui s’est fait écharper par le croisement de deux rames alors qu’elle marchait dans l’espace entre les deux voies. Inconscience ? Problème de signalisation ? A 40 km/h, il faut 40 m au train pour s’arrêter. Très compliqué à gérer pour la sécurité.

               

Choix cornélien.  C’est une vraie difficulté quand les effectifs scolaires fondent et qu’il faut se résoudre à fermer une école. Laquelle choisir ? Normalement, la localisation de la population scolaire doit permettre de prendre une décision. C’est vrai ? Mais en partie seulement. La question qui se pose aussi est celle de la réutilisation des locaux et de la capacité d’accueil pour faire face à une éventuelle remontée des effectifs, tant il vrai qu’une école fermée ne se rouvre pas d’un claquement de doigts. Alors faut-il privilégier la logique spatiale de la meilleure répartition sur le territoire de la commune ou celle de la capacité des locaux ? C’est à ce choix que sont confrontés les élus de Saint-Barthélemy, sans parler de ceux qui ne veulent pas entendre parler de fermeture du tout !

                      

Energie. EDF et GDF ont encore des beaux jours devant elles. Les anciennes « nationalisées » profitent d’une outrageuse position dominante où tout est fait pour faire peur aux clients qui voudraient aller voir ailleurs. Ils ne sont en effet que 515 000 à avoir sauté le pas, pour l’électricité avec une légère accélération ces derniers temps…. sur près de 30 millions de clients ! Ah, quand même !

                       

71%. C’est le nombre de Français qui estiment que le PS n’a pas de projet pour la France. Un peu de patience, ça va venir. En attendant, il y en a qui votent toujours pour ses candidats, au point de les élire. Comme quoi, à gauche on est sans rancune.

                   

Sièges éjectables. Les soldes ne commenceront pas le 7 janvier pour tout le monde. A la direction de l’UMP, on subodore des changements à la direction, suite à la nomination de Patou comme ministre de la relance. Il est bien possible qu’à cette occasion, le père Jean-Pierre soit appelé à d’autres responsabilités, ailleurs….Tout cela pourrait être valisé par un Conseil National en janvier. A moins que le Président (le vrai, celui du faubourg Saint-Honoré) ne décide d’accélérer le mouvement.

                               

Purge. Au PC ça ne rigole pas ! Le prochain congrès s’ouvre dans un climat qui rappelle la période bénie du stalinisme. Autrement dit tout ce qui ne s’aligne pas sur la pensée officielle risque bien d’être mis à l’écart ou tout simplement viré. C’est Jean-Claude GAYSSOT qui le dit et selon lui c’est « du jamais vu, sauf à l’Est ». Donc, ceux qui penchent pour une refondation de l’extrême gauche avec les autres partis comme BRAOUZEC OU ZARKA, risquent bien d’être éliminés des organes dirigeants du PC. Déjà que Robert HUE a pris ses distances, on se demande qui va rester avec Marie-Georges…

                          

Dis-po-ni-ble !  Il ne suffit pas d’être disponible, encore faut-il s’entendre. Apparemment ça n’est pas le cas au PS. La semaine a donné lieu à un sketch digne d’une farce de Molière entre Martine et Ségolène. D’ailleurs tout était écrit dès samedi dernier : l’une sortant dans sa voiture, vitres fermées sans rien lâcher de l’entretien, l’autre à pied, entourée de ses courtisans, prenant soin d’alimenter les journalistes avec un message bien frappé : « nous sommes disponibles… », histoire de prendre date, comme d’habitude. Dès lors tout était dit. On savait qu’il n’y aurait pas d’entente. D’ailleurs pouvait-il y en avoir une ? La direction du PS se fera donc sans ROYAL !

                                              

                                               

Tonnerre de Brest !

                   

 

                            

                                                                           

Commentaires

Jibé 124

Le Ministère de l'environnement vient de constater une pollution du coté de la rue de Solférino. L'air y est irrespirable. Cela serait dû à la présence de poisons : le Benzène, le Toluène, Le Xylène, le propylène... mais le plus toxique de tous serait le SÉGOLÈNE !
Etonnant ? NOn ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)