DE QUOI PARLE-T-ON ?
2009 !

LA SEMAINE D’ARCHIBALD

                                                                                           

 

 

                                               

Les fêtes approchent et la maison commence à se remplir. Avant de faire la pause traditionnelle de la « trêve des confiseurs », voici une dernière livraison en forme de « Semaine d’Archibald ».

                                   

GODILLOTS ?  Pour ceux qui croyaient que le groupe UMP était composé de godillots le petit doigt sur la couture du pantalon  pour exécuter toutes les volontés du château, c’est raté. La volonté du Président de permettre le travail du dimanche fait les frais d’une résistance très clairement exprimé de nombre de députés qui le font, non pour fronder, mais au nom de convictions personnelles très respectables. Et puis, il y a les tirailleurs : tendez donc un micro à Hervé Mariton, vous verrez qu’il ne manquera pas de faire sonner sa petite différence…On referai bien pour lui la plaisanterie bien connue de la question qu’on pose au gars qui débarque de son avion : « Vous n’avez rien à déclarer ? –si, où sont les caméras ? »

C’est la richesse du groupe UMP qui s’exprime d’autant plus que l’opposition n’a rien à proposer. Dans cette majorité, il faut tout faire, même l’opposition !

                                                           

HAMON. On savait que le Benoit était partisan d’une alliance à gauche, très à gauche… Il en adopte même les thèmes d’incitation à la révolte. Ses allusions à la crise sociale qu’il appelle de ses vœux font une référence explicite à une situation qui pourrait créer une « crise politique »…

                                                

MADE « OFF ». Derrière le magicien de Wall Street se cachait un escroc. De riches gogos attirés par l’appât du gain en ont fait les frais. Ce qui est moins drôle c’est que certaines de nos banques sont tombées aussi dans le panneau. Et Natixis confirme sa réputation de mauvaise élève de la finance. Pour le jongleur, tout se passe bien tant que les balles tournent. Et puis vient la chute et tout s’écroule …

                                                        

PILOU. Un Conseiller Général socialiste de Maine-et-Loire s’est récemment « lâché » en séance, dans une diatribe clouant au pilori le festival d’Anjou, profitant, on le comprend, de l’absence momentanée du Président. Dans son élan lyrique il a ravalé cet événement culturel très prisé des angevins à un festival des « petits fours ». Chaque fois que j’ai eu l’occasion de m’y rendre, j’ai pu constater que pour les « petits fours », il n’était pas le dernier…

                                                                          

COUCOU. C’est certain, Roselyne BACHELOT sera candidate pour être la tête de liste de l’UMP pour les élections régionales de 2010. Retour en terres connues pour celles qui ne les a jamais totalement quittées. Quand vous la croiserez à Paris, regarder bien ses escarpins, il y a toujours une infime parcelle de terre de sa circonscription accrochée après…Cela met fin à une rumeur savamment entretenue comme quoi elle avait quitté définitivement l’Anjou. Il y en a toujours qui prennent leurs désirs pour des réalités.

                                                               

DROITE DURE. C’est l’expression couramment employée par les responsables de la gauche pour désigner l’UMP et le gouvernement. Un slogan pour cacher la misère de leur opposition.

Ce qu’ils ont en face d’eux, c’est une majorité réformatrice qui tente de remettre notre pays dans le train de l’Europe et du monde. Nous sommes obligés de nous adapter. Il faut modifier le statut de nos grandes entreprises publiques sous peine de les voir exposées complètement démunies à la concurrence des autres entreprises européennes. C’était vrai pour EDF-GDF, pour France Télécom : les a-t-on vues péricliter ? Demain La Poste sera sur un marché ouvert. Si l’entreprise publique reste en l’état, elle sera balayée et les postiers avec !

Le slogan n’est qu’un prétexte. Les partis de gauche sont contre la réforme. Ils incarnent un conservatisme idéologique (encore récemment concrétisé par l’élection de Martine Aubry), qu’ils sont les seuls en Europe à défendre. La vérité, c’est que jamais gouvernement n’a fait autant de réformes sociales (droit du travail, RSA, …).

                                                                 

PAGAILLE. Je serais curieux de savoir ce que pensent les Français du « tohu bohu » que mènent les députés de gauche, Mamère et Ayrault en tête, à l’Assemblée. C’est le seul moyen que les députés socialistes (tendance non-à-tout) ont trouvé pour faire oublier le sacre raté de Reims. Pas glorieux !

                                                        

                                                                

Tonnerre de Brest !

                                                                   

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)