QUELQUES RAISONS D’ESPERER + UNE (suite)
SARKOMAGNE

LA SEMAINE D’ARCHIBALD

                                                                   

                                                     

                                                            

La main dans le sac.  La mésaventure des placements à risque d’ « Eco-emballage » dans un paradis fiscal est quand même très choquante. Même s’il s’agit d’un organisme privé, l’argent est destiné aux collectivités locales partenaires de l’organisme chargé de racheter contractuellement toutes les matières premières qu’elles récupèrent dans les déchetteries. L’envolée du cours des matières premières a permis à l’organisme en situation de quasi monopole de faire de substantiels bénéfices dont les collectivités pourraient bien ne pas voir la couleur. 60 millions d’euros ! De quoi scandaliser Jean-Louis Borloo… et nous avec !

                                                     

Contre vérités. Le débat sur l’audio visuel public est l’occasion pour l’opposition d’étaler toutes les contre vérités possibles pour abuser l’opinion publique. On se contentera de relever que l’Etat s’engage dans la loi, à assurer 3 ans de ressources garanties aux chaines privées de pub. C’est d’autant plus appréciable que les chaînes privées, elles, voient fondre leurs ressources publicitaires avec la crise !

                                                                  

« Révolution ! » Jeudi dernier j’étais en centre-ville d’Angers à faire quelques courses quand une bande de quelques dizaines de jeunes, des lycéens probablement, a déferlé en vociférant. Je me demandais quels étaient leurs slogans, m’attendant à quelque chose du genre « Darcos tu l’as dans l’os ! », mais non, cela n’aurait pas été sérieux. Le mot qu’il scandait était bel et bien : « Révolution ! » … Maintenant, si vous venez me dire que leur mouvement est spontané, là vous allez me faire rire, doucement rire ! Surtout quand on voit l’âge, bien jeûnot, des braillards !

                                                           

Monnaie de singe. Le PC est en congrès pour faire sa remise à jour. Après BUFFET, ce sera BUFFET …Quel changement ! Mais il faudra qu’elle retourne à l’école pour apprendre la différence entre « garantie » et « prêt ». Comme je ne lui ferais pas l’injure d’imaginer qu’elle est sotte, c’est qu’elle le fait exprès. C’est tellement mieux de faire croire au bon peuple qu’on a refilé 360 milliards aux banques (symbole du capitalisme) et rien aux « pauvres ». Elle pousse la ringardise jusqu’à éditer des faux billets de 500 € comme supports de propagande. Le PC vous paie avec de la monnaie de singe : ça ne s’invente pas !

                                                            

Développement du bulbe. Toutes les idées sont bonnes à prendre. Le Président de la Région, Jacques Auxiette, fait son marché en jouant la carte de la « démocratie participative » : beaucoup de portes ouvertes enfoncées, mais au débotté on peut toujours glaner quelques idées originales. Une pré-campagne qui permet de sensibiliser les copains, tant il est vrai que ce genre de réunion n’attire que les convaincus. Mais tout de même….

                                                                    

Soutien individualisé. Le débat autour des fameux « rased » est vif. Et pourtant, le soutien individualisé est la meilleure réponse que l’on puisse apporter à un élève. C’est en effet l’enseignant qui a l’élève en classe au quotidien qui est le mieux à même de lui apporter ce qui lui manque. Il n’a jamais été dit qu’il fallait s’en occuper pendant le même temps scolaire que les autres élèves de la classe. Les heures de soutien se font en dehors du temps de classe, et elles sont prises sur le temps que l’enseignant doit à l’éducation nationale. A lui de choisir le meilleur moment. Autant que possible celui qui est le plus favorable à l’élève et pas pour lui-même… 

                                                                                                                          

Jamais contents. Les écolos divers et variés étaient interrogés sur ce qu’ils pensent de l’accord intervenu au Conseil européen sur le climat. Pensez donc : c’est une occasion perdue ! On a été trop conciliant avec les Polonais, les Allemands… Pourtant, l’important c’est d’avancer, non ? Oui, mais comme c’est Sarkozy qui est à la manœuvre, vous comprenez, ça ne peut pas être satisfaisant.

                                                              

                                                          

Tonnerre de Brest !

                                                         

                                                                                    

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)