CHAISES MUSICALES
QUELQUES RAISONS D’ESPERER + UNE

LA GUERILLA DES « NON-A-TOUT »

 

                                                                                     

                                                          

Comme si le gouvernement n’avait pas assez à faire avec la crise économique et la mobilisation syndicale –logique- qui l’accompagne. Les syndicats sont dans leur rôle et l’on comprend bien qu’ils défendent comme ils peuvent les salariés, notamment ceux que la crise touche directement soit par le chômage partiel soit par les licenciements. 

                                                                       

Il faut qu’en plus viennent se greffer la petite guerre que mène le PS sur l’audiovisuel public. Même s’il est complètement en porte-à-faux comme on l’a vu l’autre soir à « Mots croisés », il fait de ce sujet un prétexte pour exister dans l’hémicycle, faute de pouvoir s’en prendre au gouvernement sur la politique sociale dont les principales dispositions qui ont été prises correspondent à celles qu’il aurait lui-même préconisées.  On assiste à tout : procès d’intention, mémoire courte, obstruction par l’utilisation de tous les arcanes procéduriers, invectives, chahut… Quel spectacle démocratique en effet !  Ils auront réussi à retarder le vote pour tenter d’empêcher la loi de s’appliquer en janvier. Puéril !  Moi, je les ferais siéger pendant le réveillon !

                                                                               

Et puis il y a les enseignants. Ah, ceux là, on ne pouvait pas les oublier. Ils sont sur le tarmac depuis l’élection de Nicolas Sarkozy. Ils n’arrivent pas à s’habituer. Depuis, ils cherchent sans discontinuer le moyen de mobiliser les troupes pour empêcher les réformes nécessaires, tout propriétaires qu’ils se croient du système éducatif. Mais un moyen qui ne leur coûte pas, parce que depuis 2003, ils ont été échaudés. Alors, le mieux c’est de blinder les élèves pour les envoyer à leur place dans la rue, ou de manifester les jours de congés, appuyés par la roue de secours de la FCPE. Une étape vient d’être franchie. Sont probablement entrés en scène les groupuscules gauchistes de Tintin, experts en désinformation, propagation de rumeurs et fausses nouvelles pour jeter les étudiants dans la rue. Attention Danger !

                                               

On ferait bien de se bouger un peu dans les Ministères, parce que la petite guéguerre des grecs pourrait bien donner des idées à nos gauchos en mal de révolution. La situation est suffisamment compliquée comme ça. Il faudrait peut-être occuper un peu plus les plateaux télé et apporter les explications au bon peuple que l’on gave en ce moment à coups de « micro-trottoirs » plus délirants les uns que les autres….

                                                                             

                                                                                         

                                              

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)