CRISE SOCIALE FACTICE ?
LES BEATSITUDES

Les médecins contre l'incinération

C'est dans la Puy de Dôme. A Clermont-Ferrand, un collectif de médecins (522) a lancé un mouvement de protestation contre la construction d'un incinérateur de déchets ménagers. Il est mené par un couple atypique comme on en retrouve souvent dans les collectifs anti-incinération : l'un est médecin de ville à Clermont-Ferrand et clairement d'extrême gauche, l'autre est médecin de campagne sans étiquette politique. Ensemble, ils animent des réunions publiques et ont monté une manifestation le 6 octobre qui a réuni plusieurs centaines de leurs collègues venus de tout le département, des associations venues de toutes la France et une foule de personnes soucieuses de les soutenir. Lors d'une réunion publique, ils avaient reçu le soutien du Professeur BELPOMME, venu confirmer : "Une étude de l'Institut national de veille sanitaire a prouvé que les dioxines produites par les incinérateurs sont significativement correlées avec l'augmentation des cancers des riverains. Il existe aujourd'hui des incinérateurs de nouvelle génération, mais rien ne permet de dire que le problème est réglé. Et encore, les dioxines ne sont que l'arbre qui cache la forêt. Scientifiquement, il ne fait pas de doute qu'il y a des risques autour des incinérateurs."

Le docteur CALUT, l'un des animateurs, ajoute :"la société qui souhaite construire l'incinérateur nous a envoyé une documentation tentant de montrer l'inocuité de l'installation. Cette étude voulait nous faire croire que nous sommes des imbéciles qui n'avaient rien compris. Mais comme nous avons parcouru toute la littérature internationale sur le sujet, ce document nous a fait doucement rigoler. Cela me fait penser au lobby de l'amiante !"...

"C'est en raison de notre serment d'Hippocrate que nous avons le devoir de vous alerter..."

Et un avertissement supplémentaire du Professeur BELPOMME :"Il n'y aura pas d'incinérateur, parce que s'il devait un jour y en avoir un, il y aurait plus tard des mises en examen !"

Mettra-t-on en doute la raison scientifique ? 

Le 25 octobre, le Président de la République a déclaré : "La priorité ne sera plus à l'incinération, mais au recyclage des déchets. Il faudra prouver pour tout nouveau projet d'incinérateur qu'il s'agit bien de l'ultime recours..."   

                                                                                                                                                                                                                                                                         

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)