JULLIARD JUS DE BOUDIN
TOUS ENSEMBLE, TOUS ENSEMBLE ....

LE POINT SUR LES REGIMES SPECIAUX

Il est toujours bon de le rappeler, parce que sinon, on ne sait pas de quoi on parle. Quand j'entends un gréviste affirmer au journal de TF1 qu'"il n'est pas vrai que son régime de retraite plombe la Sécurité sociale"... on s'aperçoit que même les concernés (cernés de cons -facile-) ne savent pas qui leur paie leur pension. C'est l'Etat. C'est-à-dire le contribuable. On sait qu'ils coûtent à l'Etat plus que les cotisations versées.

Les principaux régimes spéciaux concernent (chiffres 2006) la SNCF : 178 770 actifs pour 316 000 pensionnés, EDF : 153 782 actifs pour 143 955 pensionnés, les marins : 37 000 actifs pour 122 000 pensionnés, les clercs de notaires : 10 398 actifs pour 47 353 pensionnés, la RATP : 41 949 actifs pour 42 591 pensionnés. Il y a aussi la Banque de France, les Chambres de commerce, l'Opéra, la Comédie française, les Mines.... Au total : 500 000 actifs pour 1,1 million de retraités. Ils cotisent moins longtemps (37,5 ans) et peuvent partir pour la plupart avant 60 ans, beaucoup avant 55 ans. Mais ces régimes sont organisés et fonctionnent de façon très différentes d'une entreprise à l'autre. Il y a près de 300, peut-être plus, régimes minuscules qui ne sont pas recensés officiellement. les taux de cotisations salariales sont variables selon les entreprises, par exemple : 7,85% du salaire à la SNCF et à la RATP. Pour Electricité et Gaz de France, leur régime a été réformé par un adossement de leur caisse nationale au régime général du privé moyennant une soulte payée par l'entreprise et une taxe additionnelle (eh oui) sur le transport de l'électricité et du gaz. Mais rien n'a changé concernant les "droits" des affiliés. Le régime qui pose le plus de problèmes, en raison du rapport défavorable actif/pensionnés de l'ordre de 1 pour 2, est celui des cheminots dont les cotisations couvrent à peine 40% des dépenses. L'Etat verse une subvention d'équilibre de 2,8 milliards d'€ en 2007 ! De leur côté, grâce à un adossement de leur caisse, les mineurs bénéficient des transferts de compensation des autres régimes : 1,4 milliard d'€... Voilà pourquoi il est urgent de les réformer. Et aussi c'est une question d'équité vis-à-vis de tous les autres salariés.

Je ne vous parle pas des multiples avantages que leur statut procure aux salariés de plusieurs entreprises en matière de soins, de primes, d'avantages matériels... Ils ne veulent pas qu'on dise qu'ils sont privilégiés. Disons qu'ils sont pas mal gâtés, les copains.

Compte tenu de la dette et du déficit chronique du budget de l'Etat, il y a urgence à endiguer cette hémorragie liée à un manque de volonté politique depuis de nombreuses années. Tout le monde se souvient de la tentative JUPPE de 1995....

Espérons que François FILLON aura la possibilité d'aller jusqu'au bout. Je ne parle pas de volonté car je sais qu'il l'a chevillée au corps.

                                                                                                             

Commentaires

Gégé49

J'espère que les jours de grève de tous ceux qui prennent scandaleusement les usagers en otage ne seront pas payés avec mes impôts. Dans le cas contraire ne vous étonnez pas qu'ils récidivent car je suis persuadé qu'ils ont déjà l'espoir que l'ardoise soit effacée pour eux... comme d'habitude. N'oubliez-pas les autres, les otages, qui eux pour assurer leur travail ont forcément eu des frais et souçis supplémentaires à cause de ces grèves scélérates et des jours de travail perdus.
Quand j'entends dire que ces irresponsables souffrent, oui, ils souffrent d'entendre qu'ils doivent travailler plus car lorsqu'on est pas habitué, ça dérange !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)