SORTIE D'IMPASSE
ROSELYNE C'EST VICHNOU !

LIRE OU NE PAS LIRE....

Le Président de la République, le jour de sa prise de fonction a tenu à faire lire en sa présence, près de la cascade du bois de Boulogne, à l'endroit où furent fusillés des résistants, la lettre que Guy MOQUET écrivit à ses parents avant d'être passé par les armes dans la carrière de Chateaubriant.

Quelle signification voulait-il donner à ce geste symbolique ? Le contenu de la lettre dans sa simplicité et son émotion montre une grande lucidité devant la mort. Pas un seul instant le moindre regret de la part de ce jeune résistant. Qu'il fût communiste n'a guère d'importance. Les idéaux qu'il représentait en résistant à l'occupant nazi, ce sont les nôtres. C'est ce qui donne à sa lettre une valeur universelle. Oui, il était un temps où des jeunes étaient capables de se mobiliser pour défendre les idéaux de liberté et de dignité de l'Homme face à la barbarie. Se mobiliser au risque de mourir. Cela mérite bien d'être pris en exemple dans une époque où la liberté nous semble si familière que l'on serait tenter d'oublier qu'on la doit à d'autres qui sont morts pour qu'en en bénéficie. Vouloir ramener cette lettre à la seule exaltation patriotique n'a guère de sens. C'est que la liberté ne va pas de soi, encore aujourd'hui.

Aussi, la demande du Président pour qu'on lise cette lettre dans tous les établissements, à tous les élèves, ne mérite pas tout le débat auquel on assiste. Qu'il y ait des enseignants pinailleurs, on ne le sait, qu'il y en ait qui s'oppose systématiquement dès lors qu'il ne s'agit pas d'une demande syndicale, on le sait aussi ! Pour moi, la question ne se poserait même pas. Chaque fois que le Président MITTERRAND a souhaité qu'un texte soit lu, je l'ai fait en fonctionnaire discipliné et dans le respect que l'on doit à la fonction présidentielle. Je ne comprends donc pas que certains refusent de satisfaire à cette demande. L'idéologie les aveugle-t-elle à ce point ?  Ce serait bien triste.

Il suffit de voir comment le fanatisme fait avancer sa cause en poussant les hommes à se sacrifier en se faisant sauter au milieu de foules innocentes et anonymes. Ce fanatisme est une menace pour nos libertés. Un temps viendra peut-être où la question de la liberté se reposera dans les mêmes termes que pour Guy MOQUET. Alors il faudra que des hommes (et des femmes) risquent à nouveau leur vie pour défendre les idéaux qui fondent notre civilisation. Espérons qu'ils auront encore suffisamment foi en eux. L'exemple du jeune résistant que l'on veut mettre à l'honneur comme le souhaite Nicolas SARKOZY prend tout son sens.

                                                         

Commentaires

Lucien MArtin

Quelques petites remarques : Guy Mocquet n'a jamais été résistant, il a été arrêté le 15 Octobre 1940 pour distribution de tracts qui n'appelaient pas, hélas, à la Résistance mais plutôt à ne pas soutenir les alliés "capitalistes". Son père, Prosper Mocquet, député communiste avait été arrêté le 10 Octobre 1939 (sic) par la police française pour son soutien au pacte germano-soviétique.
Guy Mocquet peut être considéré comme une victime, mais une victime des fanatismes et des aveuglements de tout poil...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)