VOUS AVEZ DIT CON...CERTATION ?
PASSEPORT BIOLOGIQUE S'IL VOUS PLAIT !

FIL A COUPER LE BEURRE, EAU CHAUDE....

Et autres inventions connues !

CartableCette semaine : le cartable trop lourd.

La FCPE relance la lutte éternelle contre le poids des cartables des élèves de sixième. Comme si on n'y avait pas pensé avant ! Personne n'a constaté comme les cartables étaient lourds en 6ème et étrangement minces et légers en 3ème. Que s'est-il donc passé entre temps. Ce devrait être le contraire, pas vrai ?

Toute ma carrière, j'ai dû lutter contre ce fléau, que même Madame ROYAL avait voulu éradiquer. Visiblement, elle n'y est pas parvenue. Combat perdu d'avance. Pourquoi ? Allez savoir : c'est dans la tête des gamins. De la psychologie. Tout simplement parce qu'un(e) élève de 6ème doit se distinguer visuellement d'un(e) élève de CM2. Il le fait en ayant un cartable plus gros. Il n'y a rien à faire. Dans mon établissement, nous avions uniformisé les pratiques pour éviter les gros classeurs, les gros cahiers, les livres inutiles, mis en place un suivi de familiarisation avec l'emploi du temps. Des résultats étaient obtenus... le temps que la surveillance opérait. Mais on ne peut pas passer toute l'année à faire ouvrir tous les cartables de la classe chaque matin. Certes, on peut utiliser les casiers, mais les devoirs ne sont plus faits : "j'ai oublié mes affaires dans le casier !". On peut doubler les livres : bonne idée, comme ça on pourra travailler correctement, parce que les livres oubliés à la maison, bonjour... mais qui paiera ? Si c'est sur les crédits d'enseignement, je plains nos prof'. Franchement, que les parents fassent leur boulot chaque soir en veillant à la préparation du cartable pour le lendemain, et le problème sera résolu. Ce ne sont pas les réunions de concertation avec les enseignants qui manquent au cours desquelles on explique de A à Z le fonctionnement de la discipline enseignée et les pratiques utilisées. Dès la 5ème, le phénomène commence à disparaître. Le look commence à compter : il faut plaire et ne pas avoir l'air trop "intello". Alors, le cartable : un sac plutôt mince, de préférence, qui doit taper sur les fesses, sinon, ça le fait pas !

Quant à faire changer de classes tous les prof, au lieu que ce soit les élèves, excepté celui de Français ou de math (et encore), ils ont tous besoin de salles équipées de matériel intransportable. Il est fini le temps où on n'utilisait que la craie : donc, mission impossible.

Comme quoi on peut faire de la mousse avec pas grand chose. Même avec le poids d'un cartable !

                                                                               

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)