C’EST BON POUR LE MORAL !
CES PARENTS QUI FUIENT LE MAMMOUTH

IZ(VERY)NOGOUDS !


                                                                 

 

Ils sont vraiment très mauvais. Et le fils ne vaut pas mieux que le père. Je veux parler de François BAYROU et de son disciple local Laurent GERAULT. Mais qu’est-ce qui pousse ces gens du centre droit, que j’ai souvent surpris plus à droite que moi, à s’en prendre avec une telle violence à Nicolas SARKOZY et à la politique qu’il conduit ? Leur discours n’a plus rien à voir avec celui du passé. Et sur beaucoup de points ils ont renié les idéaux que nous avons défendu ensemble. Du centrisme, ils n’ont plus qu’un faux nez, au mieux.

Aujourd’hui, ils ont choisi de vampiriser le PS en lui piquant ces électeurs, profitant de la crise profonde qui atteint le vieux parti de gauche. Leur discours est en conséquence, et leurs actes aussi. Comme il n’a pas d’élus et ne dispose que de maigres troupes, le Béarnais est condamné à faire des moulinets pour exister, sorte de Don Quichotte à la poursuite du moulin infernal de la présidence. L’outrance pour faire oublier la vacuité des choses. S’il fait encore 13% dans les sondages, c’est qu’il séduit quand même une frange de gauche, désespérée par les querelles de la rue de Solférino. Mais il n’a qu’un objectif, comme un Iznogoud de bande dessinée : être Khalife à la place du Khalife. 2012, 2012, 2012… Le chiffre maléfique doit hanter ses nuits.

En face, le PS a enfin compris que pour avoir une chance de battre SARKOZY, il faudra d’abord se débarrasser du Président du MODEM ou tout au moins faire en sorte qu’il soit derrière, pour l’obliger à pactiser et faire l’appoint des voix. Du coup, on y a mis la sourdine aux attaques sans effets contre le président et le porte parole, Benoit Hamon, est chargé de décocher ses flèches en direction de « l’impétueux ». Mais dans le parti, les socialistes sont divisés sur la conduite à tenir. Il y a ceux qui préconisent d’ignorer le concurrent, ce qui ne résout rien. Il y a ceux qui veulent le camper dans son passé de droite, ce qu’il n’est plus ; cela ravi l’aile gauche, mais est-ce suffisant ? Et puis, il y a ceux comme REBSAMEN, qui souhaitent un pacte en bonne et due forme. Mais le berger de Pau est trop malin pour tomber dans ce piège-là, fait pour l’étouffer. Il lui suffit de continuer à sucer le sang du parti en pompant les voix des sympathisants déçus. Jusqu’à quand ?

Toujours est-il que de passage à Angers dans le cadre de la campagne pour l’élection européenne, il en a profité pour lâcher quelques pets nauséabonds contre Christophe BECHU, imité immédiatement par l’Iznogoud local. Les gentillesses proférées à cette occasion laissent augurer une inversion des alliances pour les élections régionales. Vous savez, une de ces manipulations dont certains politiciens ont le secret, qui consiste à faire une liste autonome et à s’unir avec d’autres, après, dans le dos des électeurs…GERAULT, béquille d'AUXIETTE : tout un programme ! La majorité municipale risque d’en souffrir, mais la clarification pourrait bien être bénéfique pour ceux qui veulent vraiment s’opposer à la gestion cahotique (ou chaotique, comme on veut) du Maire d’Angers.


                                                                               

Commentaires

lucien martin

La question à se poser est la suivante : que va devenir l'opposition municipale après le départ de BECHU ?
Celui-ci s'était présenté comme un candidat rassembleur (jusqu'à la gauche) lors des municipales et il n'avait pas voulu être le candidat de l'UMP lors de la campagne.
Il est désormais tête de liste aux élections européennes.
BECHU, homme jeune et intelligent, est prêt à tous les changements de cap lorsque cela sert son intérêt personnel, il ira loin en politique.
Ses électeurs Angevins comprennent, mais un peu tard. la leçon vaut bien un fromage...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)