HIT PARADE
NUAGES A L'HORIZON

DEBAT SUPERFICIEL SUR LES DECHETS

Les déchets, on n'aime pas en parler. Et pourtant, ils sont une mine d'or encore très mal exploitée. C'est vrai que ce n'est pas une compétence municipale. C'est une politique qui relève de l'agglo. Comme l'habitat, comme le tramway. C'est un sujet qui mérite mieux que l'échange qui vient d'avoir lieu entre TOUTANKOM et Laurent GERAULT.

100_0316D'un côté, on se vante du biopole et on annonce un aspirateur à déchets pour l'hyper centre-ville. C'est bien du TOUTANKOM, ça. Effet d'annonce garanti. S'est-il au moins renseigné sur le coût ? A-t-il été voir un site qui s'en est équipé ? Est-ce une réponse adaptée à notre ville ? Vous ne saurez pas. la décison est tombée comme ça. Et en face on a bien raison de dénoncer l'écran de fumée ainsi créé, le manque d'anticipation et les camions qui vont rouler pour transporter les déchets à perpet'. Notons que c'est déjà le cas puisqu'on transporte les "Réfiom" hautement toxiques de l'incinérateur de la Roseraie dans le sud Vendée. Pourquoi pas à Champteussé ? Mystère ! Encore raison de vouloir installer une mesure en continu du taux de dioxine de la bête. Malgré les travaux réalisés, on pourrait bien avoir des surprises. Le tandem Gérault-Groussard a mille fois raison quand il affirme qu'il faut définir une filière globale. Chacun sait que le projet actuel n'est pas abouti. Reste la grande question des déchets résiduels. Et là, ça se gâte. TOUTANKOM n'en parle pas : c'est à l'étude. Chez BECHU on veut définir "une unité de traitement pour ces 35 000 tonnes restantes", en se gardant de dire en quoi elle consistera.

Il y avait pourtant des questions intéressantes à poser et des sujet à aborder.

A commencer par la prévention. Avec un taux de "détournement" d'environ 20%, Angers progresse mais reste à la traîne du tri-valorisation. Un taux de 40% pourrait être fixé comme objectif.

P1010068La deuxième question porte sur "la collecte" qui est le plus gros poste de pollution : on peut réduire les tournées. Encore faut-il s'y intéresser.

La troisième question concerne le dimensionnement du projet voté comme un seul homme, par les élus de l'agglo. Est-ce nécessaire de construire une unité de traitement de 90 000 tonnes (prévues pour 2030) alors que le tonnage était de 68 500 tonnes en 2005, de 62 475 tonne en 2007 et va continuer de baisser si on poursuit le tri sélectif ? L'augmentation prévue de la population est un prétexte trop facile et il n'est pas sûr qu'elle se réalise selon les projections. A noter que selon les volumes actuels, ce n'est pas 35 000 tonnes de résiduels qu'il faudrait traiter, mais 16 000 tonnes, ce qui n'est pas la même chose !

P1000813 Est-ce que le lieu prévu a fait l'objet d'une étude de sécurité ? Tout de même, installer une usine qui produira et stockera des millions de m3 de gaz méthane au milieu d'une zone d'habitations, à quelques dizaines de mètres d'une distillerie qui stocke de l'alcool pur, et en bordure d'une rocade très fréquentée, cela devrait justifier quelques précautions non ?

Je pourrais encore ajouter les questions qui se posent sur le débouché du compost, qu'il faut anticiper, l'utilisation du gaz produit, le passage à la redevance incitative....

Comme quoi la mobilisation "citoyenne" a encore de beaux jours devant elle !

                                                                                                                                                   

Commentaires

beyrie

Bonjour

A la lecture de votre texte, (blog trouvé par erreur)je me pose une question: quel est votre métier?
Ensuite, pour une meilleure compréhension de votre texte, il serait pertinent de donner des pseudos à l'ensemble de vos héros à savoir : gérault= la girouette et béchu= bébé sarko!

cordialement

ty jaouen

Monsieur,
comme ancien membre du collectif contre l'incinération
votre réaction sur l' implantation de Biopole au bord d'une rocade,
n' est pas l' essentiel, mais comment améliorer le traitement des déchets
sur ce site. par nouvel investissement pour le rendre opérationnel,cela a un
coût.la fermeture est une décision inopportune,aucune solution de rechange.
nous voyons l' indigence de nos pseudo responsables politiques.faire et défaire devient une habitude.

vous êtes toujours dans la démagogie,on touche pas à ses protégés
je vous plains.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)