VEILLEE D'ARMES
A L'EST, DU NOUVEAU

5,4,3,2,1, ... C'EST PARTI !!!

                                                P1010012P1010002P1010009_2                                                               

                                             

A la tête de son équipe d'adjoints et devant des salons Curnonsky bondés aux deux niveaux, Christophe BECHU a lancé sa campagne pour les municipales, ce soir. Un discours ramassé et dense avec l'énoncé de quelques axes happés avec gourmandise par un auditoire conquis et disponible. C'est parti pour soixante jours intenses consacrés à "dialoguer, expliquer, oser, témoigner, convaincre". La tête de liste redit qu'il sent une aspiration puissante au changement et c'est pour cela qu'il a voulu bâtir une équipe solide pour qu'Angers "choisisse l'avenir". Il rêve d'une ville qui rayonne, sorte de son anonymat, soit à l'avant-garde. Il veut mettre son énergie, de l'audace au service des Angevins pour qu'ils se sentent soutenus quand ils sont en difficulté, et mieux entendus dans leurs quartiers.

P1000998P1010004Au chapitre de la politique, Christophe BECHU affirme qu'il se présente en homme libre et indépendant, n'acceptant de céder à aucune pression d'où qu'elle vienne... si tant est qu'il y en eût.  Mais il rappelle à la salle ce qu'elle souhaitait entendre :"je reste fidèle à ma famille, je n'oublie rien, je ne renie rien, mais mon devoir est de rassembler bien au-delà des clivages traditionnels". Applaudissements nourris, comme il se doit. Puis il fait le procès de ceux qui veulent nationaliser l'élection pour en faire un test national. Il prendra ses exemples surtout à gauche : le secrétaire du PS local, l'entourage du Maire sortant... Il n'a pas tort quand il pose la question de savoir si le tramway est de gauche ou de droite, si le grand stade peut être PS ou UMP, si les voies sur berges dépendent de Ségolène ou de Nicolas. Ce qui lui permet d'enchaîner sur le seul parti qui vaille pour cette élection, celui qu'il a constitué autour de lui et qui est le "parti des Angevins". Et de citer les sensibilités diverses de ses  complices qui l'entourent sur la scène.

P1000999P1010001On en vient au projet. Un projet écrit ensemble et qui s'appuie sur des valeurs communes. Il en présentera trois aspects ce soir : l'économie, la réussite éducative et l'ambition écologique. Chassez la "politique", elle revient au galop. Les trois thèmes choisis, ce n'est pas un hasard, sont très politiques et ont une résonnance  quelque peu nationale, avec un léger accent sarkozien. Mais ce sont surtout des chevaux de bataille de son adversaire. On le sent, l'attaque sera frontale. Et de décliner moult exemples de ce qu'on pourrait faire et qui n'est pas fait, alors que d'autre le font, ailleurs : l'école de la 2ème chance,  le parrainage des jeunes à grande échelle, le dépistage systématique de la dysléxie au CP, un vrai plan climat pour la ville, une journée du végétal, le développement des modes de déplacement doux.... Il prendra en charge lui-même le dossier du développement économique et de l'emploi, s'il est élu, et présentera bientôt 10 axes d'action. "La seule fatalité, c'est celle que l'on refuse d'affronter". Il s'agit de choisir l'avenir en tournant le dos à "ceux qui font semblant". Tout est dit.

P1010005 Il finira par le "comment" : ses pôles transversaux présentés à la presse, pour un pilotage collégial. La salle est ravie, en redemande. Et les participants repartiront, prêts à en découdre. Objectif atteint au coeur de la cible.

                                                                                                                

Commentaires

Eric Bechu

Cher Daniel,

Frere de Christophe en exil professionnel aux Etats-Unis, grace a la qualite de vos notes j'ai la chance de suivre de plus pres la campagne et d'en ressentir l'ambiance malgre la distance. Je tenais a vous en remercier chaudement.

Houlle Daniel

J'en suis très heureux. Merci pour vos encouragements.
Daniel

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)